20 shares

La mort vient de devenir encore plus intrigante puisque, basé sur des études, des scientifiques affirment que les personnes restent conscientes lorsqu’elles meurent.


En effet, ils expliquent qu’après la mort clinique des gens, la conscience de ceux-ci continue à travailler même après que le corps ai complètement cessé de montrer des signes de vie. Cela signifie que, théoriquement, que quelqu’un peut entendre sa propre mort annoncée par les médecins d’une façon encore inconnue…

L’allégation a été faite par le docteur Sam Parnia, directeur des soins intensifs et de la recherche en réanimation à la NYU school of medicine de New York. Lui et son équipe s’intéressent aux personnes qui ont subi un arrêt cardiaque, qui sont mortes cliniquement, mais qui ont été réanimées par la suite. C’est la plus grande étude de ce type jamais réalisée.

Certaines des personnes qui ont été étudiées explique qu’elles étaient conscientes, entendaient les conversations complètes et qu’elles voyaient des choses qui se passaient autour d’elles, même après avoir été déclarées mortes. Les propos des patients ont ensuite été vérifiés par le personnel médical et infirmier présent à l’époque. Les déclarations étaient vraies, et concordantes avec les différentes situations qui se déroulaient autour d’eux lorsqu’ils étaient mort ou en train de mourir.

Crédit : sciencefreak

En tant que vivant, la mort est définie au moment où le cœur ne bat plus et par conséquent, où le flux sanguin vers le cerveau est coupé.

Le docteur Sam Parnia décrit :

« Techniquement, c’est comme ça que vous obtenez l’heure de la mort – tout est basé sur le moment où le cœur s’arrête. »

Une fois que cela se produit, le sang ne circule plus dans le cerveau, ce qui signifie que les fonctions de celui-ci s’arrêtent presque instantanément. Cependant, il y a des preuves qui suggèrent qu’il se passe quelque chose quand quelqu’un meurt décrit comme une « explosion d’énergie cérébrale ».

En 2013, des chercheurs de l’Université du Michigan ont examiné les signaux électriques à l’intérieur des cerveaux de neuf pauvres rats anesthésiés ayant subi une crise cardiaque. Ils ont observé une tendance d’activité qui est liée à un « état d’hyper-alerte » dans la brève période suivant la mort clinique.

Le docteur Parnia explique alors :

« De la même manière qu’un groupe de chercheurs pourrait étudier la nature qualitative de l’expérience humaine de « l’amour », par exemple, nous essayons de comprendre les caractéristiques exactes que vivent les gens lorsqu’ils traversent la mort, parce que nous comprenons que cela puisse refléter l’expérience universelle que nous aurons tous quand nous mourrons ».

Crédit-image  la une : TheDigitalArtist



Vous aimez ? Partagez avec vos amis !

20 shares

Quelle est votre réaction ?

GRR GRR
0
GRR
HUM HUM
0
HUM
LOL LOL
0
LOL
WAW WAW
4
WAW
OMG OMG
1
OMG
OHW OHW
2
OHW

Commentaires

Pière J. Robin
Créateur de Hellystar, je suis là pour vous faire découvrir nombre de sujets aussi passionnants, qu'extraordinaires et parfois très bizarres. Retrouvez-moi sur Facebook
Choisissez le type de post
Sondage
Obtenez des réponses sur une question que vous poserez
Article
Proposez vos connaissances ou votre témoignage
Top
Le classique top
Video
Youtube, Vimeo ou encore Vine
Audio
Soundcloud ou Mixcloud Embeds
Image
Photo ou GIF