Selon les scientifiques, le nombre de séismes dit d’important devrait augmenter de façon exponentielle en 2018, en raison d’un ralentissement de la rotation de la Terre. Celles-ci pourraient déclencher une activité sismique intense en 2018, en particulier dans les régions tropicales densément peuplées.


En effet, bien que ces variations de la rotation de notre planète soient extrêmement minimes, elles changeant la durée d’une journée de 24h d’une milliseconde, et ces changements peuvent avoir des conséquences. Le lien entre la rotation de la Terre et l’activité sismique est présenté dans une étude réalisée par Roger Bilham de l’Université du Colorado à Boulder et Rebecca Bendick de l’Université du Montana à Missoula, présentée en octobre 2017 lors de la réunion annuelle de la Geological Society of America (Société Géologique d’Amérique).

“Le lien entre la rotation de la Terre et l’activité sismique est fort et suggère qu’il y aura une augmentation du nombre de séismes violents l’année prochaine”, a déclaré Bilham à The Observer dans une interview.

Dans l’étude présentée par Bilham et Bendick, ces deux derniers, soutiennent qu’ils ont eu de quoi monter un dossier avec les tremblements de terre depuis 1990 et se baser sur ces données pour leur étude. Les deux chercheurs ont donc découvert cinq périodes dans lesquelles il y avait un nombre significativement plus grand de “grands” tremblements de terre par rapport aux autres périodes dites “normales”.

“Nous avons découvert des périodes ou pendant celles-ci, il y avait entre 25 et 30 séismes intenses par an. […] Le reste du temps, le nombre moyen est d’environ 15 tremblements de terre par an.”

Les chercheurs ont essayé de trouver des corrélations entre ces périodes d’activité sismique intense et ont découvert que lorsque la rotation de la Terre diminuait légèrement, elle était suivie d’une période d’augmentation du nombre de séismes intenses dans les 5 prochaines années après celle-ci.

“Par périodes, la rotation de la Terre change légèrement – changeant d’une milliseconde une journée – et cela peut être mesuré très précisément par les horloges atomiques.”

Bilham et Bendick ont également découvert que les conséquences du changement de rotation s’étalaient sur 5 ans, ces délais sont suivis par des périodes au cours desquelles le nombre de séismes intenses augmente.

“C’est simple, La Terre nous offre un avertissement de cinq ans sur les futurs tremblements de terre.” dit Bilham.

Ce lien est particulièrement important parce que justement, un changement de la rotation de la Terre a commencé l’une de ses diminutions périodiques il y a plus de quatre ans.

“L’année prochaine nous devrions voir une augmentation significative du nombre de séismes important… Jusqu’à présent (2017), nous n’avons eu que six séismes sévères. Nous pourrions facilement en avoir 20 par an à partir de 2018.”

On ne sait pas exactement pourquoi les diminutions de la durée de la rotation devraient être liées aux tremblements de terre, bien que les scientifiques soupçonnent que de petits changements dans le noyau de la Terre pourraient être à l’origine de ces effets.

Malheureusement, il est difficile de prédire où ces tremblements de terre supplémentaires se produiront, bien que Bilham ait dit qu’ils ont découvert que la plupart des tremblements de terre intenses répondant aux changements de la rotation semblaient se produire près de l’équateur (ligne bleu claire sur l’image). Là où, environ un milliard de personnes vivent….

Nouveau! Donnez votre avis sur ce que vous lisez

J'aime
Like J'adore Haha Wow Ohw Grr
Categories: Nature