Nous nous sommes beaucoup intéressés à des lieux où des hantises ont été reconnues ou supposées par des légendes notamment dans de nombreux pays comme les États-Unis, l’Angleterre, l’Écosse, la France et encore bien d’autres. Pourtant, nous n’avons pas encore fait un tour du côté de nos voisins canadiens. Nous vous proposons à travers cet article de découvrir l’un des nombreux lieux reconnus comme hanté : le temple de la renommée du hockey.


L’historique du lieu :

Situé à Toronto dans la province d’Ontario au Canada, plus précisément dans l’ancien emplacement de la Banque de Montréal, le temple de la renommée du hockey (ou Hockey Hall Of Fame dans la traduction originale) a été construit vers 1943. L’objectif étant de récompenser les plus grands joueurs de hockey de l’histoire pour leur prouesses accomplies au cours de leur carrière sportive. Il était au départ initialement installé à Exhibition Place de 1961 à 1992.

Cependant, pour qu’une personne soit admise au temple de la renommée, il faut que cette dernière obtienne au moins 83% des votes des 18 membres du Comité d’admission et qu’elle ait pris sa retraite des terrains de glace depuis au moins trois ans. Si ces conditions sont respectées, la personne peut faire partit des membres prestigieux du Hockey Hall Of Fame. Sachant que chaque année, sont admis au maximum : 4 joueurs, 2 joueuses, un officiel et 2 bâtisseurs.

Depuis sa création jusqu’à nos jours, c’est 412 personnalités du hockey qui sont admises au temple de la renommée.

Jusqu’ici rien ne semble montré que le bâtiment est le siège de nombreux phénomènes paranormaux. Pourtant, plusieurs personnes affirment le contraire.

Phénomènes paranormaux constatés :

L’un des premiers constats troublant d’une manifestation paranormale a été rapporté par plusieurs personnes travaillant au temple de la renommée affirment avoir vu une entité féminine à de nombreuses reprises répondant au nom de Dorothy. Un journal canadien : le Toronto Star pense détenir une explication à cette apparition dans le hockey Hall Of Fame. En effet, à l’époque où il y avait encore les locaux de la Banque de Montréal dans ce bâtiment, une jeune caissière de 19 ans s’est suicidée d’une balle dans la tête en 1953, suite à une fin de relation amoureuse avec un collègue de travail marié. Elle s’appelait Dorothée Mae Elliot.

D’autres phénomènes paranormaux ont pu être également observés comme des gémissements, des cris, des portes s’ouvrant toutes seules, des zones dans le bâtiment semblant plus fraiches que d’autres et aussi des sensations de touché ressenties essentiellement par les visiteurs.

Nous n’avons pas trouvé d’autres preuves d’une possible hantise au temple de la renommée du hockey, la seule chose dont nous sommes sûre, c’est que le terrain sur lequel il est situé cache forcément d’autres secrets.

Certaines sources de cet article proviennent de :

  • https://fr.wikipedia.org/wiki/Temple_de_la_renomm%C3%A9e_du_hockey
  • https://www.narcity.com/ca/qc/montreal/vie/20-lieux-hantes-qui-te-donneront-des-frissons-a-visiter-au-canada

Nouveau! Donnez votre avis sur ce que vous lisez

J'aime
Like J'adore Haha Wow Ohw Grr