La reproduction humaine est nécessaire au succès d’une colonie martienne au long terme, mais une nouvelle étude suggère que la conception et l’éducation des enfants seraient compliquées et même dangereuses.


Dans une étude publiée dans la revue Futures, une équipe de scientifiques internationaux a démontré les difficultés médicales, sociales, biologiques et éthiques de la conception et de l’accouchement en raison de l’environnement inhospitalier de Mars. Même si Terriens peuvent coloniser avec succès la planète rouge, les chercheurs expliquent qu’il est fort probable qu’il en résultera une nouvelle espèce d’êtres humains.

« Nous supposons que la reproduction humaine dans une colonie martienne sera nécessaire au succès à long terme d’une mission spatiale. La question centrale est de savoir comment une colonie martienne doit maintenir un équilibre entre les droits reproductifs et le besoin de reproduction dans l’environnement martien inhospitalier », écrivent les auteurs.

Des études ont montré les effets néfastes de l’environnement spatial sur la santé des astronautes en bonne santé qui sont soumis à des missions extraterrestres à court et à long terme. Les efforts visant à explorer les processus de reproduction chez les plantes, les animaux et les humains ont nécessité beaucoup de travail au cours des dernières décennies. Le programme de biologie spatiale de la NASA, par exemple, vise à effectuer des simulations en microgravité pour comprendre comment l’espèce fonctionne et s’adapte à l’extérieur de la Terre.

Crédit : AlexAntropov86

Tore Straume, physicien des rayonnements au Ames Research Center de la NASA, a déclaré que des niveaux de rayonnement élevés pourraient entraîner des grossesses difficiles.

Dans son étude publiée dans le Journal of Cosmology, Straume et ses collègues ont rapporté que même de faibles doses de rayonnement ionisant pouvaient tuer des ovocytes ou des cellules ovulaires chez un fœtus féminin pendant la grossesse. Et si la mère enceinte est capable d’accoucher avec succès dans un environnement martien, les experts déclarent qu’un nouveau-né féminin serait très probablement stérile en raison des dommages causés à ses ovules.

Aussi, il est possible que les enfants conçus dans l’espace soient susceptibles de souffrir d’un retard mental et d’autres effets génétiques en raison des dommages causés aux cellules-souches d’où proviennent les spermatozoïdes.

Les femmes, en particulier, pourraient avoir des problèmes avec leurs cycles menstruels en raison de l’absence de gravité. Le neuropsychologue américain Rhawn Joseph a suggéré la possibilité que les femmes développent une endométriose comme on le voit dans les modèles de primates.

« Bien qu’il semble que les vols spatiaux à court terme n’affectent pas les ovaires, les effets d’une mission de longue durée sont (en réalité) inconnus « , a rapporté Joseph.

Crédit-Image à la une : VaniaRaposo – modifiée par Hellystar.



Quelle est votre réaction ?

GRR GRR
0
GRR
HUM HUM
2
HUM
LOL LOL
0
LOL
WAW WAW
0
WAW
OMG OMG
0
OMG
OHW OHW
1
OHW
Pière J. Robin
Créateur de Hellystar, je suis là pour vous faire découvrir nombre de sujets aussi passionnants, qu'extraordinaires et parfois très bizarres. Retrouvez-moi sur Facebook

Commentaires

Choisissez le type de post
Sondage
Obtenez des réponses sur une question que vous poserez
Article
Proposez vos connaissances ou votre témoignage
Top
Le classique top
Video
Youtube, Vimeo ou encore Vine
Audio
Soundcloud ou Mixcloud Embeds
Image
Photo ou GIF