C’est dans le Comté d’Essex, dans l’Etat du Massachusetts aux Etats-Unis, que se situe la ville de Salem où à pris place une affaire tristement connue sous le nom du procès des sorcières de Salem.


L’histoire du lieu et de ses habitants :

Cette affaire est connue pour être un épisode fameux de l’époque coloniale aux Etats-Unis, puisque cela à entrainé des luttes intestines dans le village combiné à une paranoïa puritaine (mouvement protestant religieux) provoquant la condamnation et la mise à mort de 25 personnes accusées de pratiques de sorcellerie et d’être des alliés de Satan. N’oublions pas non plus que l’origine du nom de la ville de Salem en hébreux signifie “paix”, ce qui est en soit contradictoire par rapport aux exécutions perpétrées lors du procès des sorcières, mais ce ne sont que les grandes lignes que je vous décris, nous allons désormais passé un résumé détaillé de cette affaire.

C’est durant l’hiver de 1691-1692, que quelques jeunes filles connues dans le village de Salem sous le nom de Abigail Williams et Betty Parris (réputée pour être la fille et nièce du révérend Samuel Parris) se mettent à murmurer des propos dans une langue inconnue et à se déplacer de manière inappropriée. Inquiet de la santé des jeunes filles, des médecins se penchent sur le problème, mais ils n’ont pas réussi à évaluer un diagnostic médical, l’un d’entre eux vient même à apporter la conclusion qu’elles sont possédées par le diable. Mais ce qui est encore plus inquiétant, c’est que d’autres jeunes filles présentent les mêmes symptômes parmi elles on peut citer : Ann Putnam, Betty Hubbard, Mercy Lewis, Susannah Sheldon, Mercy Short et Mary Warren. Le révérend Parris ainsi que l’ensemble de la communauté de Salem demande explicitement aux jeunes victimes de donner le nom de ceux qui les envoûtées et maudites.

3 noms sont alors donnés : Sarah Good, Sarah Osburne et Tituba. La première est une mendiante connue pour être la fille déshéritée d’une aubergiste française qui s’était donné la mort à l’adolescence de Sarah. Elle murmure des propos étranges lorsque l’on lui donne de la nourriture. La deuxième accusée, est une vieille femme qui a suscité une réprobation générale en donnant l’héritage des enfants de son premier mari pour le remettre à son nouvel époux. La dernière nommée de nationalité barbadienne est connue pour être l’esclave du révérend Samuel Parris.Les trois femmes sont officiellement accusées de sorcellerie le 1er mars 1692, et sont mises en prison. D’autres femmes soupçonnées du même crime ne vont pas tarder à les rejoindre parmi elles : Dorcas Good (fille de Sarah Good âgée de 4 ans), Rebecca Nurse une grand mère très croyante et malade, Abigail et Deliverance Hobbs, Martha Gorey, et le couple Elizabeth et John Proctor. Les prisons sont ainsi vite remplies mais du point de vue du gouvernement, les accusés ne peuvent être jugés sans preuves irréfutables probablement.

Il n’y aura donc aucun procès avant la fin de mai 1692, lorsque arrive le gouverneur William Phips et qu’il instaure une Court of Oyer and Terminer. Sarah Osburne est morte en prison avant même que le procès ne commence, Sarah Good a accouché d’une petite fille, et d’autres accusés sont tombés malades. Il y a donc 80 personnes attendant d’être jugées dans les geoles de la prison.

C’est durant l’été, qu’une session de la Cour a lieu une fois/mois. Une seule accusée sera relâchée après que les jeunes accusatrices soit revenues sur leurs déclarations à son sujet. Celui qui a la lourde tâche de présider le procès des sorcières de Salem n’est autre que le lieutenant gouverneur William Stoughton.

Les procès en sorcelleries s’achèvent en octobre 1692, les dernières personnes accusées sont ainsi relâchées au printemps après une procédure d’appel mené par le clergé bostonien. Cette affaire a eu un impact tellement profond que cela à réduit l’influence de la foi puritaine sur le gouvernement de Nouvelle-Angleterre, et cela a conduit indirectement aux principes fondateurs des Etats-Unis.

Aujourd’hui, la ville de Salem exploite beaucoup sur l’histoire du procès pour en faire une attraction touristique. On peut également y trouver un musée dédié à l’affaire des sorcières de Salem.

Premiers phénomènes étranges  :

En dehors de l’atmosphère de la ville et de son histoire qui sont très présents, plusieurs faits étranges ont été constatés par les habitants de la ville de Salem. En effet, on a constaté certaines apparitions dans le musée de la ville, ce qui est pour ma part rien d’étonnant étant donné la présence de nombreux objets liés au procès, ils peuvent être les éléments déclencheurs de ses apparitions fantomatiques.

Ensuite, il ne faut pas oublier qu’officiellement, il y a encore des personnes reconnues sorcières dans cette ville, mais cela est reconnu comme étant une profession, et donc l’hypothèse selon laquelle elles seraient en contact avec des entités est de mon point de vue personnel plus plausible que de dire qu’elles sont en contact avec le diable lui-même, mais encore une fois, il n’y a pas de preuve tangible, étant donné que la ville base son plan touristique sur l’affaire des sorcières.

Donc si je résume, en dehors de ces apparitions constatés par les habitants dans le musée, et de certaines enquêtes menées par des professionnels de la chasse aux fantômes, on ne peut pas certifier que la ville de Salem est complétement hantée. Mais il y a quand même une atmosphère assez pesante du point de vue de mon ressenti lié surtout à l’histoire du procès.

Je vais à présent vous mettre un résumé sur toutes les personnes impliquées dans le procès ainsi que des images, avant de passer aux faits paranormaux constatés.

Clergé protestant :

  • Révérend Cotton Mather
  • Révérend Samuel Parris
  • Révérend Increase Mather
  • Révérend Francis Dane
  • Révérend Deodat Lawson
  • Révérend Samuel Willard
  • Msr De la haute ville

Juges assesseurs :

  • John Hathorne (arrière-arrière-grand-père de l’écrivain Nathaniel Hawthorne)
  • Samuel Sewall
  • Thomas Danforth
  • Bartholomew Gedney
  • John Richards
  • Nathaniel Saltonstall (en)
  • Peter Sargent
  • Stephen Sewall, Clerk
  • Wait Still Winthrop

Possédés :

Ceux qui se plaignirent des faits de sorcellerie :

  • Sarah Bibber
  • Elizabeth Booth
  • Sarah Churchill
  • Martha Goodwin
  • Elizabeth Hubbard
  • Mary Lacey (fut aussi accusée d’être sorcière)
  • Mercy Lewis
  • Betty Parris
  • Bethshaa Pope
  • Ann Putnam, Jr.
  • Susanna Sheldon
  • Mercy Short
  • Mary Walcott
  • Mary Warren (fut accusée d’être sorcière quand elle se rétracta et affirma que les jeunes filles étaient des simulatrices)
  • Abigail Williams

Accusés :

Cette liste n’est pas exhaustive. Il y eut entre 150 et 300 accusés de sorcellerie enregistrés, et peut-être plus encore qui ne furent pas emprisonnés :

  • Cne John Alden Jr.
  • Daniel Andrew
  • Sarah Bassett
  • Edward Bishop
  • Sarah Bishop
  • Mary Black
  • Dudley Bradstreet
  • John Bradstreet
  • Sarah Buckley
  • Richard Carrier
  • Candy, esclave de Salem
  • Mary Clarke
  • Sarah Easty Cloyce
  • Sarah Cole
  • Giles Corey
  • Mary Bassett DeRich
  • Ann Dolliver
  • Rebecca Eames
  • Mary English
  • Philip English
  • Abigail Faulkner
  • Ann Foster
  • Dorcas Hoar
  • Abigail Hobbs
  • Deliverance Hobbs
  • Elizabeth Howe
  • Mary Ireson
  • George Jacobs, Jr.
  • Margaret Jacobs
  • Elizabeth Johnson
  • Mary Lacey, Sr.
  • Mary Lacey (également possédée)
  • Thea Osborne
  • Lila Mantion (disparue avant sa condamnation)
  • Lady Phips, épouse du gouverneur Phips
  • Susannah Post
  • Elizabeth Bassett Proctor
  • Tituba
  • Job Tookey
  • Hezekiah Usher
  • Mary Withridge
  • Sarah Perkins
  • Sarah Good
  • Dorothy Good
  • Bethsabée Sherman
  • Elisabeth Gilbert
  • Lucy-Anna S

Exécutés :

  • Bridget Bishop – pendue, 5
  • Rev. George Burroughs – pendu,
  • Sarah Brenet – pendue, 18 juillet 1692
  • Martha Carrier – pendue,
  • Martha Corey – pendue,
  • Giles Corey – écrasé par empilement de pierre jusqu’à ce que mort s’ensuive,
  • Mary Easty – pendue,
  • Sarah Good – pendue,
  • Elizabeth Howe – pendue,
  • George Jacobs, Sr. – pendue,
  • Susannah Martin – pendue,
  • Rebecca Nurse – pendue,
  • Alice Parker – pendue,
  • Mary Parker – pendue,
  • John Proctor – pendu,
  • Ann Pudeator – pendue,
  • Wilmott Redd – pendu,
  • Margaret Scott – pendue,
  • Samuel Wardwell – pendu,
  • Sarah Wildes – pendue,
  • John Willard – pendu,
  • Elisabeth Gilbert – noyée –

Morts en prison :

  • Sarah Osborne
  • Dr Roger Toothaker
  • Ann Foster
  • Lydia Dustin
  • Nourrisson de Sarah Good (Mercy Good)