Pourquoi n’avons-nous pas trouvé la vie extraterrestre ?


La Voie Lactée (notre galaxie) à elle seule abrite entre 100 milliards et 400 milliards d’étoiles, et chacune est potentiellement en orbite par plusieurs planètes. Il y a probablement au moins deux trillions de galaxies comme la nôtre dans l’univers observable, chacune peuplée de milliards de planètes orbitant des centaines de milliards d’étoiles. Même si les planètes capables de soutenir la vie sont extrêmement rares, sur les seuls chiffres, il devrait y avoir une vie intelligente quelque part dans l’univers.


En effet et par exemple, selon Business Insider, si seulement 0,1% des planètes de notre galaxie qui pourraient être habitables abritaient la vie, cela signifierait qu’il y aurait environ un million de planètes possédant une forme de vie. Ces chiffres ont incité le physicien Enrico Fermi, Prix Nobel, à poser des questions sur les formes de vie extraterrestre: « Où sont-ils? », cette question a fini par être connue sous le nom de paradoxe de Fermi (qui concerne essentiellement notre galaxie), et la plupart des réponses possibles seraient préoccupantes pour les humains.

Crédit image : Youtube/ 

L’hypothèse du «Grand filtre», qui expose qu’avant que la vie intelligente ait la possibilité d’échapper aux limites de sa planète originelle, elle frappe une sorte de mur – le Grand Filtre, conduisant à la fin de la civilisation en question. Pour notre cas, le changement climatique, s’il est permis de continuer, finira par dévaster une grande partie de la vie sur Terre telle que nous la connaissons. C’est le climat remarquablement stable des 12 000 dernières années qui a permis à la civilisation humaine de s’épanouir, bénéficiant de l’agriculture et finalement de l’industrialisation, bien que cela puisse aussi paradoxalement être notre perte…

Des recherches récentes mettent en évidence plusieurs caractéristiques des espèces les plus susceptibles de survivre aux rigueurs d’une planète ravagée par le changement climatique : deux des plus vitales étant de manger peu et un cycle de reproduction rapide. Par conséquent, les humains sont fondamentalement le contraire des types de créatures considérées « survivants ». En d’autres termes, bien que les choses ne se déroulent pas de la même manière sur différentes planètes, il est possible qu’il y ait tellement d’obstacles à franchir lors d’une évolution qui peut être rapide, que la civilisation s’autodétruit.

David Wallace-Wells a écrit dans le New York Magazine :

« Dans un univers vieux de plusieurs milliards d’années, avec des systèmes stellaires séparés autant par le temps que par l’espace, les civilisations pourraient émerger et se développer tout simplement trop vite pour que nous puissions les trouver. Aussi, l’extinction de masse que nous vivons à présent ne fait que commencer, tant d’autres meurent. « 

D’autres penseurs ont des réponses différentes au paradoxe de Fermi, qui sont encore plus étranges. Notamment Anders Sandberg, neuroscientifique d’Oxford, Milan Ćirković, membre de l’observatoire astronomique de Belgrade, et Stuart Armstrong, expert en intelligence artificielle, qui suggèrent que les extraterrestres ne se sont pas éteints, mais mis en hibernation, attendant que l’univers se refroidisse. Ou encore, le professeur Zaza Osmanov de l’Université libre de Tbilissi qui estime que notre recherche de « signes » de mégastructures extraterrestres doit encore être poussé parce que nous regardons autour des étoiles, alors que selon lui, nous devrions regarder autour des pulsars .

Et le physicien Brian Cox qui suggère encore une autre possibilité; un conte d’avertissement pour notre propre civilisation ainsi que d’autres.

« Il se peut que la croissance de la science et de l’ingénierie dépasse inévitablement le développement de l’humanité, conduisant à un désastre », dit Cox.

Si la vie intelligente s’éteint involontairement dès qu’elle progresse suffisamment, le physicien croit que «nous pourrions approcher cette position»…

Crédit image : Le Jour d’après

Conclusion : si nous ne trouvons pas de vie extraterrestre dite intelligente dans notre galaxie, alors ce peut-il que cette vie en question a disparu, au sens d’extinction de masse ? C’est ce que propose le paradoxe de Fermi, aussi simplement expliqué. Cependant une galaxie sur deux trillions d’autres galaxies, ça laisse encore une infinité de possibilités pour trouver la vie, enfin, encore faut-il pouvoir explorer ces possibilités, si nous ne nous heurtons pas à ce grand filtre….


Vous aimez ? Partagez avec vos amis !

107
1.1k shares, 107 points

Quelle est votre réaction ?

GRR GRR
1
GRR
HUM HUM
0
HUM
LOL LOL
1
LOL
WAW WAW
1
WAW
OMG OMG
0
OMG
OHW OHW
1
OHW

Plus dans Extraterrestres / Ovnis

Vous allez surement aimez...

Choose A Format
Poll
Voting to make decisions or determine opinions
Story
Formatted Text with Embeds and Visuals
Countdown
The Classic Internet Countdowns
Video
Youtube, Vimeo or Vine Embeds
Audio
Soundcloud or Mixcloud Embeds
Image
Photo or GIF