Récemment, les experts du musée du Louvre ont re-découvert le dessin d’une femme nue appelée Mona Bath, selon eux, il se pourrait que celui-ci aurait été créé par Léonard de Vinci ou l’un de ses disciples. Le brouillon était en vérité conservé dans la collection du Musée Condé, à Chantilly, depuis 1862, il n’a donc pas été découvert mais re-découvert ! Selon les analyses déjà effectuées, la majeure partie des traits visibles auraient été dessinés au charbon de bois et serait bien un dessin original et non pas une copie.

Les caractéristiques de la – femme – du chef-d’œuvre, selon les experts, ressemblent beaucoup à celles de la célèbre Mona Lisa. De plus les proportions de la toile serait de la même taille que celle de la Joconde. Les chercheurs ont confirmé que l’esquisse daterait du 16ème siècle et ils seraient tous pratiquement sûrs que le dessin serait de la main du célèbre artiste Léonard, mais cela reste encore à prouver.

Dans ce dessin, il est aussi intéressant de remarquer que la – femme – ressemble aussi étrangement à Salai, disciple adoré de Léonard de Vinci dont plusieurs théories démontrent que la Joconde serait en fait ce personnage qui serait l’amant de l’artiste. Autre fait intéressant à remarquer ; le personnage sur le croquis semble clairement être androgyne. On ne sait pas si c’est une femme ou un homme. Ce qui nous permet d’avoir ce doute est : le bras, le ventre et la bouche. Ces trois parties semblent masculines, tandis que les cheveux, les seins et les mains semblent tirer sur un côté féminin.

Pour le moment, rien n’est encore sûr et les experts croient qu’ils seront en mesure d’établir la paternité du dessin dans les deux ans.