Villeneuve d’Ascq est une petite commune située dans le département du Nord, en région Nord Pas de Calais-Picardie, à environ 12km de la commune européenne de Lille.


L’histoire du lieu et de ses occupants :

C’est dans ce charmant petit village qu’a donc eu lieu en 1939, la mort d’un enfant de 5 ans entre les murs de cette maison. Les causes de sa mort sont encore aujourd’hui inexpliquées. D’autant plus qu’à cette époque, en pleine Seconde Guerre Mondiale, de nombreux massacres ont eu lieu dans ce village, et ont été perpétrés par l’armée allemande : la Waffen SS.

Le plus tristement connu d’eux fut celui commis aux abords de la Gare d’Ascq, dans la nuit du 1er au 2 avril 1944 dans laquelle 86 civils innocents ont été fusillés à la suite d’un attentat commis contre un convoi militaire. Cet événement tragique a déclenché à cette époque encore plus d’hostilité sous l’occupation allemande de la part des habitants, et globalement des Nordistes. En effet, à la suite de cette barbarie, 60 000 ouvriers de Lille ont manifesté dans les rues, une des plus importantes manifestations que la France ai connue sous le joug nazi. On a également vu 20 000 personnes assistées aux funérailles des victimes, triste symbole d’unité mais aussi et avant tout de résistance.

Jusque là, je vous l’accorde aucun lien logique avec la mort du jeune garçon de cette maison, mais si on fait le rapprochement avec le contexte de cette époque et tous les événements que je viens de vous décrire ci dessus, on peut difficilement croire au fruit du hasard. Mais malheureusement, il faut savoir aussi qu’à cette période, les nazis ne laissent que très peu de preuves sur leurs agissements meurtriers, et on ne peut pas affirmé avec certitude, que la mort du jeune homme ai pu être commis par ces bouchers de Villeneuve d’Ascq.

Premiers faits étranges :

A la suite du décès de ce garçon, plusieurs témoignages ont indiqué la présence de bruits de pas inexpliqués, accompagnés également par des cris et des pleurs d’enfants.

Et encore plus étrange, plusieurs locataires qui se sont succéder dans cette maison, ont pour la plupart d’entre eux pris leurs jambes à leur cou au bout de quelques mois d’occupation ou ont trouvé la mort dans des conditions pour le moins étrange. Il se dit même que 3 hommes se seraient pendus dans la chambre du défunt enfant.

Il y a même des ouvriers qui avaient entrepris des travaux de rénovation de cette maison, qui ont retrouvé du jour au lendemain, tout leur travail de maçonnerie endommagée. Est ce la manifestation d’un esprit frappeur ou est-ce simplement l’œuvre d’un plaisantin qui voudrait prolongé la légende faisant croire que ce lieu serait bel et bien hanté ?.

C’est pour répondre à cette question, qu’une église évangéliste s’est installée en septembre 2006, pour en avoir le cœur nette. Et depuis cette intervention, plus aucun phénomène paranormal ne s’est fait ressentir. Peut-on en conclure, que l’église ai procéder à un rituel de purification de la maison afin de faire fuir les éventuels esprits démoniaques de ce lieu ? Je n’ai pas de réponse à cette interrogation, d’autant que le mystère qui entourait ce lieu est définitivement enterré, suite à sa destruction par un incendie volontaire fin 2014, commis par deux frères âgés de 18 à 26 ans. Il seront condamnés à 18 mois de prison, le 08 janvier 2015. A la suite de ça, cette maison fut complétement détruite par des coups de bulldozer.