Nous vous invitons à travers ce nouvel article à découvrir l’histoire d’un ange devenu démon, que nous connaissons sous le nom de Satan ou plutôt Lucifer.


Commençons par l’origine du nom Lucifer, il signifierait en traduction latine lux-ferre, ce qui signifie « Porteur de Lumière ». Il représentait le plus souvent l’esprit de l’air et on l’associé à la connaissance. Il était considéré comme le plus beau des anges et occupé le grade de chef de la milice céleste.  Il est également assimilé à Heylel, un mot hébreu signifiant « Astre du Matin » selon la Vulgate, qui serait la première traduction de la Bible en latin par Saint-Jérôme. A l’époque de la Rome antique, lux-ferre désignait la planète Vénus qui est aussi appelée « Étoile du matin » et elle pouvait aussi bien être observée avant le lever du soleil et après son coucher.

La question que l’on se pose est la suivante : qu’est ce qui a fait détourner Lucifer de la Lumière ? Et bien se serait son orgueil et sa volonté d’acquérir du pouvoir, d’être égal à Dieu qui l’a poussé à se révolter contre lui, notamment et selon les gnostiques parce que lui reproché de vouloir dissimulé la recherche de la connaissance aux hommes. Il fut ainsi chassé du ciel, perdit son grade de chef de la milice céleste et envoyé en Enfer. C’est à partir de ce moment là que Lucifer fut devenu Satan, le chef des démons pour les adeptes de la Bible mais l’un des Quatre Princes des Enfers si l’on s’en suit à la hiérarchie démoniaque établie par Abramelin le Sage.

Dans le Dictionnaire Infernal, Collin de Plancy apporte une description plus détaillé sur Lucifer ou Satan comme vous préférez. En effet, les cheveux de cet ange déchu auraient été remplacés par des serpents vivants, il porterait encore la marque de la foudre divine sur son corps mais cette dernière serait cachée par des ailes noires de chauve-souris qu’il replierait sur son buste. Lucifer tiendrait d’ailleurs dans ses mains d’un côté un rouleau parchemin et de l’autre une plume de fer qu’il souhaiterait utilisé pour faire chuter le Paradis. Ce dernier n’hésite pas d’ailleurs à tenter les hommes par l’orgueil, qui fait aussi parti selon le pape Grégoire le Grand des 7 péchés capitaux, et l’orgueil serait le plus grand des vices. Seulement pour Collin de Plancy dans sa hiérarchie, Satan n’est pas le chef suprême de l’Empire infernal ou du moins il aurait été détrôné par Belzébuth (fondateur de l’ordre de la mouche), et serait devenu par la même occasion le chef du parti de l’opposition.

Pourtant et malgré le fait que Lucifer soit reconnu comme une créature démoniaque par la tradition chrétienne, ce n’est qu’à partir du Haut Moyen Age que son terme fut employé pour désigner Satan. Et d’ailleurs, les termes de diable comme les noms évoqués ci dessus sont le plus souvent désignés comme des synonymes tel que le Malin, le prince des ténèbres, le maître de l’Enfer…

Si nous posons maintenant la question à des psychologues sur ce que représente Lucifer pour eux, alors voici leur réponse : il représente l’homme lui même et tout ce qu’il renferme comme perversion pouvant le conduire à sa perte.

Certaines sources de cet article proviennent de :

  • http://dark-refuge.com/demons/hierarchie-demoniaque.php#lucifer
  • https://fr.wikipedia.org/wiki/Lucifer
  • https://mythologica.fr/demon/lucifer.htm
  • http://atheisme.free.fr/Themes/Diable.htm
  • http://7-peches-capitaux.fr/.