Poveglia est une petite Ile située dans la lagune de Venise en Italie, entre la ville sous l’eau et la dune de Lido.


L’histoire du lieu et de ses habitants et phénomènes étranges :

A l’époque du Moyen-Age, l’île était sous la juridiction des Doges de la République de Venise. C’est dans la seconde moitié du 9ème siècle, qu’environ 200 familles de Venise décide de venir l’occuper, elles ne sont que les serviteurs du doge de cette période Pietro Tradonico tué à la suite d’un complot mené par des nobles vénitiens en 864. C’est Orso Partecipazio, successeur de Pietro Tradonico qui décide d’accorder l’ile de Poveglia aux serviteurs du précédent Doge afin de leur assurer la vie sauve et de leur attribuer une installation, et donc d’être eux même des victimes du complot.

La communauté de Poveglia commence alors à s’agrandir en moins d’un siècle, avec la construction de 800 maisons et l’installation de vignobles et de marais salants. C’est en 1378, qu’elle devient une république autonome gouvernée par un Gastaldo (responsable de la gestion économique d’une partie d’un domaine royal) et 17 Consiglieris (dont le but majeur est de conseiller, d’assister et de modérer l’autorité du Doge de Venise sur l’île).

C’est à partir de 1379, que l’île commence à être en déclin suite à la guerre de Chioggia (1378-1381) opposant les vénitiens aux génois par rapport à une concurrence commerciale qui avait démarrer dès le 11ème siècle. La population a ainsi diminué, mais les rares personnes qui sont restées à ce moment là sur l’île, n’ont pas été privées de leurs privilèges comme par exemple l’exemption de taxes.C’est à partir du 16ème siècle que l’île de Poveglia fut transformée en lazaret (établissement de mise en quarantaine censé accueillir toutes personnes malades ou victimes de la peste), et selon les rumeurs, plus de 160 000 personnes furent enterrées sur l’île dans des grandes fosses dans lesquelles les corps furent brûlés, et afin d’éviter tous risques de propagation de la peste sur l’île, toutes personnes ayant des symptômes moins graves ont également été brûlées vives après avoir été séparées de leurs familles.

Au 18ème siècle, deux lois furent votées afin que tous les navires suspectés d’un cas de peste à leur bord, puissent être mis en quarantaine sur Poveglia.

C’est au 19ème siècle, que l’île fut transformée en centre de quarantaine jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, elle sera occupée par des soldats et servira également dépôt des cadavres des victimes de la guerre. Par la suite l’île accueillera également une maison de convalescence et de repos pour les personnes âgées jusqu’en 1968.

En 1922, l’île construit un hôpital psychiatrique, dans lequel selon certaines rumeurs, des patients à peine arrivé sur les lieux auraient croiser des fantômes des esprits tourmentés et victimes de la peste, 5 siècles auparavant. Suite à ses événements, le médecin résidant décida de mener une enquête sur ces phénomènes en pratiquant des lobotomies et des expériences médicales sur les patients. Ce dernier a vécu les mêmes phénomènes d’apparitions et croyant sombrer dans la démence, il décida de mettre fin à ses jours en se jetant dans le vide depuis le cocher de l’hôpital. Après tous ces incidents, l’hôpital fut abandonné et inhabité depuis. Pourtant aucun article des journaux de l’époque, et aucune des archives de Venise ne fait mention de médecins qui se seraient suicidés en se jetant du haut du campanile sur l’île de Poveglia. Et il n’y a aucun autre événement qui s’est produit sur cette île, ce qui rend la légende sur l’hantise de cette île difficilement authentique pour les autorités italiennes.

Cette île est interdite d’accès aux touristes, et depuis 2004, sa principale activité est l’agriculture, notamment la viticulture dédiée à la récolte des vignes.

En 2014, afin de réduire la dette de l’Etat, le gouvernement italien prend la décision de séparer de l’île et de la placer aux enchères pour un bail de 99 ans. Afin d’éviter que ce lieu historique ne soit la cible des plus grandes fortunes de la planète, les vénitiens décident de créer l’association « Poveglia per Tutti » afin de tenter de remporter les enchères, chaque membre peut participer à hauteur de 99 euros et se sentir responsable de l’avenir de l’île. Malgré de gros efforts de mobilisation faite par les vénitiens avec une somme de 440 000 euros pour racheter l’île de Poveglia, la vente aux enchères est remportée par l »homme d’affaires Luigi Brugnaro, qui en mai 2014, rachète l’île pour 513 000 euros, il a l’intention d’y construire des hôtels de luxe. Mais ses plans sont semble-t-il tombés à l’eau en raison du refus de l’ agence publique italienne responsable de la vente qui disposait de 30 jours pour valider ou non l’offre d’achat.

Pour ce qui est de la légende selon laquelle l’île serait hantée et manifesterait des phénomènes paranormaux, seul les rares équipes de chasseurs de fantômes qui ont pu obtenir les autorisations de mener des enquêtes sur Poveglia, peuvent apporter la preuve d’une manifestation de l’étrange. Et se malgré tous les éléments décrits au cours de l’histoire de l’île, il n’y pas eu de preuve historique que l’île est habitée par des entités victimes de la peste, aucun écrit ne peut hélas le confirmer, il n’y a que les preuves apportaient par les équipes du paranormal qui peuvent affirmer ou infirmer l’hantise du lieu.



Vous aimez ? Partagez avec vos amis !

760 shares

Quelle est votre réaction ?

GRR GRR
0
GRR
HUM HUM
0
HUM
LOL LOL
0
LOL
WAW WAW
1
WAW
OMG OMG
0
OMG
OHW OHW
0
OHW
Pière J. Robin
Créateur de Hellystar, je suis là pour vous faire découvrir nombre de sujets aussi passionnants, qu'extraordinaires et parfois très bizarres. Retrouvez-moi sur Facebook
Choisissez un type de post
Poll
Voting to make decisions or determine opinions
Story
Formatted Text with Embeds and Visuals
Countdown
The Classic Internet Countdowns
Video
Youtube, Vimeo or Vine Embeds
Audio
Soundcloud or Mixcloud Embeds
Image
Photo or GIF