Les crashs d’avion ont souvent des légendes urbaines qui naissent tout autour d’eux. Mais que se passe-t-il lorsque l’une des légendes devient réelle ? Celle du vol 401 Eastern Air Lines est restée gravé dans les annales de l’aviation américaine.


Le vol 401 Easter Air Lines à destination de Miami était dirigé par le commandement de bord Robert Loft qui avait plus de 30 000 heures de vol à son actif et son copilote Albert Stocksill qui lui comptait 6000 h de vol. Ils étaient secondés par le chef mécanicien Donald Repo qui avait 17 000 h de vol.

(crédit image findagrave.com, Robert Loft)

Tout se passait bien pendant le vol mais à 23h33 au moment de sortir de le train d’atterrissage un problème a été décelé, en effet une lumière verte est censée apparaître quand le train d’atterrissage sort, ce qui n’était pas le cas.

Inquiet le commandement de bord décide de ne pas continuer son arrivée à l’aéroport de Miami et décida de relancer l’appareil le temps de vérifier les appareils. Ils ont essayé en vain de rallumer la lampe mais rien n’à faire. La lampe refusait de s’allumer.  La tour de contrôle leur proposa d’attendre sur un circuit en restant à 20 000 pieds.

Donald descendit dans la soute, aidé d’un mécanicien tandis que le commandement de bord et son copilote sont à  la recherche de la cause de la panne … sans toutefois regarder les instruments de bords. En effet le copilote avait mis le pilote automatique tandis qu’ils cherchent la solution, l’avion continuait de descendre en altitude. L’équipe était trop préoccupé par ce seul problème, personne ne remarquait l’alerte sur le tableau de bord du mécanicien puisque personne n’était à proximité. Pendant ce temps, le pilote automatique a été désactivé accidentellement par le commandement suite à un mauvais mouvement. L’avion descendit alors progressivement sans toutefois que l’équipe ne le remarque, perdant toujours en vitesse. L’avion passa de 2000 pieds à 101 pieds.

L’avion perdait 50 pieds par seconde et lorsque l’alarme du copilote sonna pour donner l’alerte, il était trop tard. Ils ont alors essayé de remonter l’engin mais ce fut impossible, l’avion s’écrasa dans les Everglades à 23h42. L’incident tua l’équipe de pilotage ainsi que le technicien et fait 101 morts. Il y eut néanmoins 69 survivants de la catastrophe aérienne avec 8 des 10 membres d’équipage qui avaient survécu aussi.

Pendant l’enquête de la NTSB il fut mit en avant que c’est bien une erreur humaine qui fut le responsable de l’incident, le train d’atterrissage était sorti et l’avion aurait pu atterrir. L’équipe s’était concentré sur un seul problème au lieu de surveiller le tableau de bord, le crash aurait donc pu être éviter.

(crédit image findagrave.com, Donald Louis Repo)

L’histoire ne s’arrêta pas à la mort des victimes. Quelques semaines plus tard, les défunts Donald Repo et son coéquipier Robert Loft apparurent à plusieurs reprises dans le nouvel appareil L-1011, utilisant les matériaux de l’avion qui s’était écrasé. Les défunts apparaissent aussi bien aux membres de l’équipage qu’à des passagers.

Mais c’est surtout Donald qui apparaît le plus, il donna un message à un ami de longue date : il était présent pour veiller à ce qu’aucun accident n’ait lieu sur l’avion, voulant donc empêcher une nouvelle catastrophe. Une autrefois, il apparut à un technicien pour le mettre en garde sur un début d’incendie sur le flanc droit de l’avion, chose qui eut lieu et ils sont parvenus à éviter de justesse un accident aérien. C’est ainsi que 27 personnes avaient déclaré avoir croisé les spectres des défunts.

L’histoire fit scandale, d’autant plus que la compagnie réfutait les allégations, jusqu’à forcer les témoins qui travaillaient pour la compagnie d’aller voir un psychologue pour être apte ou pas à pouvoir voler de nouveau. L’histoire devînt un livre à succès puis un téléfilm.

La compagnie aérienne déposa plainte contre les producteurs de la télévision, car des détails avaient été donné sur la véracité des faits, dont l’authentique enregistrement de la voix de Repo indiquant que l’avion ne s’écrasera pas. Les pièces de l’avion original furent enlevé sur le nouveau et un prêtre exorciste alla bénir chaque avion de la compagnie. Tandis que l’ami de longue date qui avait reçu le message de Donald Repo fit venir un médium pour faire partir les deux esprits vers l’au-delà, ils étaient resté pour veiller qu’aucune autre mort n’ait lieu sur le nouvel appareil et avaient peur de partir car ils voulaient continuer de voler à bord du navire, ils vivaient comme s’ils étaient toujours vivants, le médium fini donc par les faire partir en paix.

Crédits de l’article :

Crédit image à la une :

  • Jon Protcor, l’avion de l’incident


Quelle est votre réaction ?

GRR GRR
0
GRR
HUM HUM
0
HUM
LOL LOL
0
LOL
WAW WAW
2
WAW
OMG OMG
1
OMG
OHW OHW
0
OHW
Lili Price

Je suis Lili Price, je suis auteure sur Hellystar , j'écris aussi des articles sur wordpress sur mon site personnel http://www.pricelili.wordpress.com et http://www.parapsychologya.wordpress.com Je suis à la tête d'une équipe de recherche des phénomènes psychiques, paranormaux et parapsychologiques "Perception". Je suis spécialisée dans la parapsychologie et l'occultisme, je suis chercheuse en paranormal depuis 2002 et actuellement je suis en études pour faire une formation pour devenir psychopraticienne (psychothérapeute) pour ainsi continuer de me spécialiser dans les études du mystique. Blog Twitter

Commentaires

Choisissez le type de post
Sondage
Obtenez des réponses sur une question que vous poserez
Article
Proposez vos connaissances ou votre témoignage
Top
Le classique top
Video
Youtube, Vimeo ou encore Vine
Audio
Soundcloud ou Mixcloud Embeds
Image
Photo ou GIF