26 shares

On aurait cru qu’il n’y a que dans les films Jurassic Park où l’on peut faire renaître différentes espèces éteintes depuis plusieurs milliers d’années, ici en l’occurrence les dinosaures. Mais pourtant, plusieurs scientifiques et chercheurs tentent aujourd’hui de programmer une espèce préhistorique éteinte grâce à des échantillons d’embryon : le mammouth laineux. La science a-t-elle vraiment aujourd’hui la possibilité de « ressusciter » des animaux disparus depuis longtemps ? Et surtout quelles sont les raisons de ce projet qui pour la plupart des personnes est complètement sorti d’un projet de science-fiction ? Découvrons ensemble les dessous de cette nouvelle.


Crédit-Image : par le Journal de la Science.

Commençons déjà brièvement par présenter cette espèce animale.

Étymologiquement à l’origine, le mot « mammouth » vient du mot russe signifiant « corne de terre » et s’écrivait et se prononçait comme ceci : « mamont » ou « mang ont« . C’est seulement à partir du 17ème siècle plus précisément en 1618 que le mot a été anglophonisé dans le Dictionariolum Russico-Anglicum de Richard James.

Appartenant à la famille des éléphantidés, ces gigantesques mammifères pouvaient peser entre 6 et 8 tonnes, mais certains mâles allaient jusqu’à 12 tonnes. Au fur et à mesure de leur évolution, ils ont acquis une importante adaptabilité au froid, notamment grâce à une couche de graisse de 8 cm, l’épaisseur de leur peau allant jusqu’à 2 cm et à trois types différents de poils qui leur ont permis de se protéger contre toute période glaciaire.

La particularité des mammouths vient de leurs défenses qui sont beaucoup plus imposantes que celles des éléphants (certaines pouvant mesurer jusqu’à 5 m). Ils s’en servent essentiellement pour fouiller dans la neige à la recherche d’herbe à brouter et bien sûr aussi pour se défendre contre tous types de prédateurs, y compris contre nos ancêtres de la préhistoire qui chassaient les mammouths pour se nourrir mais aussi pour se servir de leurs défenses dans la conception de sculptures.

Cette espèce a disparu depuis environ 12 000 à 15 000 ans. Période à laquelle les derniers mammouths ont assisté à la dernière période de glaciation. Encore aujourd’hui aucune explication n’a été trouvée concernant leur extinction en dehors peut-être des changements climatiques car la température et l’humidité ont commencé à augmenter de manière considérable, la végétation ainsi que les écosystèmes ont également évolué et probablement que les mammouths ne se sont pas adaptés. Certaines études tentent à démontrer aussi que ces grands mammifères ont été victimes d’une épidémie. En effet, l’arrivée indirecte des hommes pendant les cycles glaciaires a très bien pu apporter des maladies auxquelles les défenses immunitaires des mammouths n’étaient pas suffisantes pour résister. Mais toutes ces hypothèses ne sont que des suppositions et non des affirmations car aucune preuve n’a été trouvé pour attester ces faits.

La question est la suivante : pourquoi aujourd’hui des scientifiques tentent de redonner vie aux mammouths ? Et surtout comme est ce possible ?

Crédit-Image : par Dailymail.

C’est lors d’une conférence de presse annuelle à l’American Association for the Advancement of Science (AAAS) de Boston aux États-Unis qu’une équipe de chercheurs de l’université Harvard menée par Georges Church reconnu comme le père fondateur du décryptage du génome humain, que les interrogations sur le possible retour des mammouths ont pu trouver des réponses. En effet pour faire renaitre cet ancêtre de l’éléphant, les scientifiques ont prélevé l’embryon d’un éléphant d’Asie dont l’ADN est le plus proche du mammouth laineux et ils y ont incorporé lors du séquençage des caractéristiques de ce dernier grâce à des restes retrouvés depuis une vingtaine d’années dans les toundras.

Georges Church ainsi que son équipe espèrent d’ici 2018 réussir à faire renaitre au moins un mammouth, même si ce projet scientifique prendra plutôt fin d’ici 2027 (période de fin officielle). Bien sûr, cela ne sera pas un vrai mammouth, mais simplement un hybride qui aura de fortes ressemblances. Une fois le projet abouti, il faudra trouver un environnement adapté aux besoins des mammouths comme par exemple en Eurasie, en Amérique du Nord ou encore dans les steppes de la Sibérie qui sont des territoires convenables.

On arrive enfin à la question cruciale : pourquoi vouloir faire revivre une espèce éteinte depuis plusieurs milliers d’années ?

Il y a deux raisons qui peuvent expliquer la volonté de faire revenir à la vie les mammouths :

  • La première est le fait qu’à cause du braconnage, les éléphants d’Asie sont menacés d’être en voie d’extinction et étant donné qu’il est plus proche du mammouth que son voisin l’éléphant d’Afrique, il était devenu impératif pour les chercheurs de trouver une solution pour éviter cette disparition brutale.
  • La seconde et dernière explication vient simplement du fait que d’ici quelques années selon les prédictions scientifiques, notre planète va connaître d’ici 2030 des nouvelles périodes glaciaires et il est donc probable que certaines espèces animales ne survivent pas comme cela a été le cas autrefois pour les mammouths et tant d’autres espèces animales à ces bouleversements climatiques. Ainsi en récréant les mammouths, cela permettrait aussi d’éviter que la toundra fonde et cela permettrait également de libérer une quantité importante de gaz à effet de serre qui participe grandement au réchauffement climatique.

Néanmoins, ce projet ne fait pas forcément l’unanimité au sein de la communauté scientifique mondiale. Certains experts effectivement pensent que si le projet vient à aboutir cela pourrait créer des soucis notamment dans les populations d’éléphants d’Asie car comme pour le mammouth, ce ne sont pas que des associations de gènes mais aussi des animaux sociaux. Donc si cet hybride d’éléphant-mammouth vient à naître, on ne sait pas comment il sera accueilli. De plus, cela peut aussi engendrer des problèmes d’interactions prénatales avec la mère de l’animal choisi pour grandir dans un embryon artificiel.

Vous l’aurez compris ce projet fou bien parti pour aboutir n’a pas fini de faire encore parler de lui. Et vous chers lecteurs et chères lectrices, pensez-vous que cela soit une bonne ou une mauvaise idée de faire revivre une espèce disparue depuis longtemps si toutefois le projet est un succès ?

Crédit-Image à la Une : par Steven.W.Marcus de Exhibitease LLC

Certaines sources de cet article proviennent de :

  • https://fr.wikipedia.org/wiki/Mammouth
  • https://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/data/944/reader/reader.html#!preferred/1/package/944/pub/945/page/5
  • https://www.sciencesetavenir.fr/archeo-paleo/le-mammouth-laineux-pourrait-il-revivre-sur-terre_110693
  • http://www.parismatch.com/Actu/Sciences/George-Church-va-faire-revivre-le-mammouth-815157

 



Partagez cet article

26 shares

Quelle est votre réaction ?

GRR GRR
0
GRR
HUM HUM
0
HUM
LOL LOL
0
LOL
WAW WAW
3
WAW
OMG OMG
0
OMG
OHW OHW
1
OHW

Commentaires

John Sinclair

John Sinclair est un grand passionné d’histoire, de tout ce qui touche au paranormal et, de manière générale, à l’étrange. Une passion qui a démarré avec l’écriture d’articles sur le sujet, sur un blog personnel pour commencer puis finir sur Hellystar, en tant qu’éditeur d’articles. Il a également créé une chaîne YouTube dans laquelle il présente des reportages sur la base de ses recherches et de ses différents travaux. Aujourd’hui, il se lance dans son premier projet d’écriture d’un livre mêlant ses deux passions majeures. Livre : Investigations paranormales – Premiers pas Chaîne YouTube
Choisissez le type de post
Sondage
Obtenez des réponses sur une question que vous poserez
Article
Proposez vos connaissances ou votre témoignage
Top
Le classique top
Video
Youtube, Vimeo ou encore Vine
Audio
Soundcloud ou Mixcloud Embeds
Image
Photo ou GIF