Il existe à travers le monde toute une série de messages supposés révéler des secrets bien cachés. De nombreux experts ont tenté pendant plusieurs siècles de les décoder mais ils n’y sont jamais parvenues. Aujourd’hui dans ce nouvel article, nous allons vous présenter l’histoire de l’un de ses nombreux messages qui semblent toujours indécodables : la mystérieuse inscription de Shugsborough.


Crédit-Image : par les archives de Rennes-le-Château

C’est à Shugsborough situé dans le comté de Staffordshire en Angleterre que se trouve un monument qui aurait été érigé dans les jardins de Shugsborough Hall entre 1748 et 1763, une gravure qui serait la reproduction fidèle du tableau de peinture Les bergers d’Arcadie de Nicolas Poussin. Une commande qui aurait été passée à la demande du frère de l’amiral George Anson, propriétaire des jardins.

Pourtant lorsque l’on analyse de près le tableau et la sculpture, on constate quelques différences :

Crédit-Image de gauche : par les archives de Rennes-le-Château, et Crédit-Image de droite : par Paul Barlow

  • Dans le tableau du maître Poussin, on y trouve une femme et trois bergers et deux d’entre eux semblent pointer leurs doigts en direction d’une tombe.
  • Dans la sculpture, certaines modifications ont été apportées comme par exemple le fait que cela été érigé en inversé. C’est un phénomène de miroir qui fut très souvent appliqué dans l’histoire de l’Art. Mais on constate aussi que le paysage qui se trouve en arrière-plan sur le tableau a disparu sur la sculpture et que la tombe qui sur le tableau était jusque-là banale a laissé place à un cercueil qui semble être posé sur ce qui ressemble à un  promontoire en forme de pyramide. On y trouve également un texte gravé en latin sur la tombe : « Et in arcadia ego » ce qui correspond à « Je suis aussi en Arcadie » ou à « Je suis, même dans Arcadia ».

Mais le plus intéressant et le plus étrange sur le monument, c’est un mystérieux message composé de dix lettres et dont personne n’arrive à comprendre leur signification et surtout son auteur : D.O.U.OS.V.A.V.V.M.

Pour les lettres D et M, des spécialistes pensent que sont les initiales de « Dis Manibus » qui se traduit en français par « Dédié aux mânes » et elles furent très présentes dans la plupart des tombeaux romains de l’Antiquité. Dans la religion romaine, les mânes seraient des personnes qui expriment le mieux la foi de l’âme ce qui leur permettrait d’accéder plus facilement à l’immortalité une fois le corps détruit.

En revanche pour les autres lettres, cela fait près de 250 ans que personne n’a réussi à décoder le sens de chaque lettre. Même des grands esprits tels que Charles Dickens ou encore Charles Darwin ont tenté en vain de résoudre ce cryptogramme sans succès. Ne parlons même pas des nombreuses théories sur le décodage de l’inscription de Shugsborough qui ont elles aussi échoué. Nous allons vous donner deux exemples de théories qui ont été élaborées :

  • La première aurait été menée par le propriétaire des jardins de Shugsborough. Il suggère l’idée qu’il a trouvée après avoir lu un poème en latin un passage avec 8 lettres qui semblent parfaitement correspondent à celles de l’inscription présente sur le monument : « Optima Uxoris Optima Sororis Viduus Amantissimus Vovit Virtutibus ». La traduction française de ce passage donne : « la meilleure femme, le meilleur veuf de sœur bien-aimée Jacob Powers ».  Après avoir mené personnellement des recherches, je ne sais pas qui était Jacob Powers et surtout l’importance qu’il ou elle a eu à son époque, mais le problème de cette théorie de l’amiral George Anson, c’est qu’il ne prend pas en compte les lettres D et M.
  • La deuxième théorie a été proposée par un cryptographe anonyme de nationalité américaine qui s’est vanté de dire que le message caché dans l’inscription de Shugsborough était « Jésus.H.Defy ». Bien sûr il n’a pas révélé son procédé qui nous aurait permis de comprendre ou du moins d’essayer l’arrivée à ce résultat, toutefois cet inconnu semble affirmé avoir décelé dans le monument une clé de décryptage au nombre 1233.

Plusieurs personnes ont émis l’hypothèse que ce code aurait été élaboré par les Templiers et que celui ou celle qui parviendrait à le décoder, trouverait directement le Saint-Graal.

D’autres études ont également été menées en 1982 par des chercheurs qui supposent que Nicolas Poussin était membre du Prieuré de Sion, (une organisation fondée en 1956 par le français Pierre Plantard) et que ce dernier à travers son œuvre « Les bergers d’Arcadie » aurait dissimulé des signes cachés. Aucune preuve à ma connaissance n’a permis de démontrer l’appartenance de Poussin à cet ordre, cependant nous savons qu’il a fait partie d’un autre groupe connu qui semble étroitement lié à la franc-maçonnerie : le désert des Hespérides. D’ailleurs lorsque le roman Da Vinci Code de Dan Brown est sorti en 2003, le directeur de la succession des jardins de Shugsborough Hall a lancé pour la petite anecdote en 2004 une campagne de promotion du livre en affirmant que cette œuvre avait un lien avec l’inscription du monument.

Vous l’aurez compris quelques soient les légendes, les grands esprits de notre monde ou encore les nombreuses théories qui circulent sur ce sujet, l’énigmatique inscription de Shugsborough reste à ce jour l’un des cryptogrammes non résolus.

Crédit-Image à la Une : par Damino le jeu

Certaines informations de cet article proviennent de :

  • https://fr.wikipedia.org/wiki/Inscription_de_Shugborough
  • http://gasparcadia.blogspot.com/2007/12/14-d-ouosvavv-m.html
  • https://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/data/925/reader/reader.html#!preferred/1/package/925/pub/926/page/15


Quelle est votre réaction ?

GRR GRR
0
GRR
HUM HUM
0
HUM
LOL LOL
0
LOL
WAW WAW
3
WAW
OMG OMG
0
OMG
OHW OHW
0
OHW
John Sinclair

John Sinclair est un grand passionné d’histoire, de tout ce qui touche au paranormal et, de manière générale, à l’étrange. Une passion qui a démarré avec l’écriture d’articles sur le sujet, sur un blog personnel pour commencer puis finir sur Hellystar, en tant qu’éditeur d’articles. Il a également créé une chaîne YouTube dans laquelle il présente des reportages sur la base de ses recherches et de ses différents travaux. Aujourd’hui, il se lance dans son premier projet d’écriture d’un livre mêlant ses deux passions majeures. Livre : Investigations paranormales – Premiers pas Chaîne YouTube

Commentaires

Choisissez le type de post
Sondage
Obtenez des réponses sur une question que vous poserez
Article
Proposez vos connaissances ou votre témoignage
Top
Le classique top
Video
Youtube, Vimeo ou encore Vine
Audio
Soundcloud ou Mixcloud Embeds
Image
Photo ou GIF