Il existe bon nombre de légendes urbaines méconnues dans le monde de l’étrange toutes aussi effrayantes que celles que nous connaissons comme Bloody Mary ou la Dame Blanche entre autre. Nous avons décidé de vous amenez du côté du pays au Soleil Levant, le Japon, pour vous faire découvrir ou re-découvrir une légende urbaine nippone : Kuchisake-Onna, dont la traduction française signifie la femme à la bouche fendue.


Pour commencer, il existerait deux versions de cette légende du mythe japonais :

  • La version originale fait mention d’une femme ayant vécu il y a une centaine d’années (plus précisément l’ère Heian de 794 à 1185) et qui aurait été de son vivant la femme ou la concubine d’un samouraï. Ce dernier lui aurait fendu la bouche pour s’être senti déshonoré et trompé par l’infidélité de sa femme en lui criant : “Qui te trouvera belle, désormais ?“. L’histoire du début de la légende fait mention d’une femme errant seule dans la nuit vêtue d’un masque chirurgicale, ce qui n’est pas une chose étrange au Japon car plusieurs japonais ont pour habitude de porter un masque pour éviter d’être affecté par les maladies des autres habitants. Lorsque la Kuchisake-Onna croise quelqu’un, en règle générale des enfants mais cela peut très bien être aussi des hommes et des femmes, elle leur demanderai avec timidité : “Suis-je belle ?” Si une personne venait ainsi à lui répondre par un simple oui, elle ôterait son masque et réitérer sa question : “Suis-je belle, même ainsi ?“. Si l’individu avait le malheur de lui dire non, alors ce dernier était tué sur le champ, en se faisant fendre la bouche par une paire de ciseaux (selon certaines versions de la légende) . Néanmoins, si il répond de nouveau par oui, il se dit que la femme à la bouche fendue suivrait la personne jusque chez elle, pour la tuer sur son palier ou autre version du mythe, elle donnerait à sa victime un énorme rubis avant de disparaître.
  • Dans une version un peu plus moderne, il est dit que seul les hommes étaient tués s’ils ne donnaient pas la bonne réponse. Si en revanche, des femmes avaient le malheur de croiser le chemin de Kuchisake-Onna, alors elles se retrouvaient aussi défigurées et se transformeraient en esprits maléfiques nourrissant un désir de vengeance et appliquant la méthode d’assassinat.

Seulement et comme la plupart des légendes urbaines, son histoire a connu des vagues successives d’engouement puis de désintérêt de la part du public nippon. Les premiers signalements de la Kuchisake-Onna remonteraient vers la fin des années 70. Elle a créée une forme de psychose collective envers les jeunes enfants qui refusaient même en groupe d’aller à l’école de peur de tomber devant elle. Même leurs parents avaient des doutes concernant la véracité de cette légende. Il aura fallu attendre une vingtaine d’années pour que la Kuchisake-Onna soit reconnue comme une légende urbaine et non comme une sinistre réalité. Elle connaîtra même ses heures de gloire dans les années 90 avec des adaptations cinématographiques dans le genre horrifique.

Mais il n’y aurait pas qu’au Japon que des rumeurs font état de son apparition. En effet, nous avons relevé des traces de son mythe en dehors des frontières nippones allant même s’installer jusqu’en Corée du Sud.

Puis au début de l’an 2000, il y a eu plusieurs variantes de la Kuchisake-Onna. Certains disent que pour éviter de subir le courroux de cet esprit malfaisant et tourmenté, il suffirait de lui répondre que c’est une femme ordinaire comme les autres ou de lui retourner les mêmes questions afin que cette dernière soit perturbée de ce changement de rôle et qu’elle disparaisse.

https://youtu.be/vIX1Q3QNEGM

Lien de la chaîne Youtube de John Sinclair “Chroniques Paranormales”.

Certaines sources de cet article proviennent de :

  • http://www.nautiljon.com/culture/l%c3%a9gendes+urbaines-4/kuchisake-onna-2.html
  • http://www.paranormal-encyclopedie.com/wiki/Articles/Kuchisake-onna
  • https://fr.wikipedia.org/wiki/Kuchisake-onna

Nouveau! Donnez votre avis sur ce que vous lisez

J'aime
Like J'adore Haha Wow Ohw Grr