Certains démons se sont fait connaître au fur et à mesure de leurs manifestations dans des cas de possessions comme Lucifer, Baal ou Léviathan pour ne citer qu’eux. Pourtant il existe d’autres démons qui ne sont pas aussi connus que leurs prédécesseurs et qui pourtant se sont manifestés à de nombreuses reprises. Découvrons ensemble les incubes et succubes.


Commençons par le commencement avec l’origine des mots « incube » et « succube ». Ils sont tous les deux issus du latin :

  • Pour le premier incube signifierait « ce qui se couche dessus ». Il serait au départ un ange qui a eu une passion dévorante pour la luxure et qui serait devenu démon en cherchant à abuser des femmes, notamment lorsque ces dernières sont entrain de rêver ou de somnoler. Il est capable de prendre différentes formes pour parvenir à ses fins comme par exemple des beaux jeunes hommes, des gnomes, des vapeurs d’air condensées ou encore des cadavres de personnes décédées ranimés de manière soudaine par le démon.
  • Pour le second succube signifierait « ce qui se couche dessous ». C’est un démon féminin qui cherche à enlever la semence des hommes. Ce dernier d’ailleurs n’hésiterait pas à se transformer en incube, une fois la semence volé pour violer les femmes durant leur sommeil et engendrer un enfant démoniaque.

Les signalements d’incubes ont été nombreux à travers l’histoire et leurs victimes seraient majoritairement des nonnes ou des femmes mariées. Ils pomperaient l’énergie de leurs proies grâce notamment au plaisir de ces dernières de commettre un acte sexuel ou un désir afin de les mener à la damnation.

Ces démons ont fait l’objet d’un grand débat dans la religion notamment sur leur nature et sur le péché commis par la victime à leur contact. Pour certains hommes d’église, ce démon serait à la base hermaphrodite est pouvait s’en prendre comme bon lui semble à un homme ou une femme. Pour d’autres hommes de foi, il est impossible que ces démons aient la capacité d’engendrer un enfant car leur seul et unique but est de procurer un plaisir sexuel aux hommes et/ou aux femmes pour les mener à la damnation.

Mais pour d’autres personnes, les incubes et les succubes seraient l’objet d’un lien avec le monde de la magie ou aux sabbats et ils se servent de la peur ou du désir sexuel de leurs victimes pour engendrer des enfants démons comme par exemple l’Antéchrist qui serait le fruit de l’union entre un démon et une sorcière.

Enfin d’autres théories sur les incubes et succubes affirment que ces démons se manifestent au travers des troubles psychologiques de la femme du à l’absence de règles, à la ménopause et à un état avancé d’excitation, beaucoup de naissances liées à l’adultère furent mises alors sur le compte des incubes.

Ne parlons même pas du sort des victimes de ces démons. Si l’on en croit le « malleus malleficarum » (le manuel de chasse aux sorcières en date du 15ème siècle), toutes personnes ayant eu des rapports avec ces démons-amants devaient être condamnés à mort. Mais il a été prouvé au travers des nombreux procès de sorcellerie faisant mention d’actes sexuels commis avec le Diable qu’un grand nombre de confessions ont été arrachées de la bouche des accusés avouant leurs méfaits après avoir été torturés.

Certaines données de cet article proviennent de :

  • http://spiritisme.e-monsite.com/pages/les-esprits/esprits-sombres/les-esprits-sombres/les-incubes-et-succubes.html
  • https://mythologica.fr/demon/incube.htm
  • http://www.dark-stories.com/incube_succube.htm