Le film L’Exorciste de William Friedkin, sortie en 1973, fait toujours partie de nos jours comme étant l’un des films d’horreur les plus terrifiants et culte de tous les temps. Mais aussi, sans conteste, l’un des meilleurs films de possession jamais fait égalé jusqu’ici. Mais saviez-vous, que l’origine du film était un livre écrit par William Petter Blatty en 1971 du même titre, lui-même inspiré d’une vraie histoire de possession en 1949 à Mont Rainier, dans le Maryland (USA).


Image issue du film L’Exorciste (1973) de William Friedkin

En 1949, le jeune Roland Doe, de son vrai nom, Robbie Mannheim, vivait avec ses parents dans la tranquille petite ville du Mont Rainier. Robbie était un jeune adolescent de 14 ans, assez introverti mais studieux. Il était aussi un élève moyen à l’école.

Robbie était très proche de sa tante Harriett, une médium spirite qui utilisait régulièrement le ouija pour ses jeux de spiritismes, auxquels elle forma le jeune Robbie. Mais Harriett décéda des suites d’une longue maladie laissant Robbie seul et déprimé. Il prit alors la décision d’utiliser la planche qu’il hérita, et s’enferma de longues heures dans sa chambre pour communiquer avec la planche maudite. Ses parents, persuadés que cela serait bon pour son deuil, le laissèrent faire. Mais malheureusement pour le jeune homme et ses parents, il parvint à entrer en contact avec quelqu’un, qui n’était pas sa tante et encore moins une entité « bénéfique ».

Supposée vraie image de l’exorcisme de Robbie Mannheim alias Roland Doe. Crédit : Inconnu

Peu de temps après le décès tante Harriett, des petits bruits ont commencé à se faire entendre dans la maison, le plus entendu était dans la chambre du jeune adolescent. Progressivement, les bruits sont devenus de plus en plus violents, et s’étendre dans toute la demeure. Puis les petits grattements devinrent des coups brutaux contre le mur, les objets qui changeaient de place se trouvèrent projetés violemment contre les habitants ou visiteurs de la maison. Parallèlement, Robbie changea de caractère, il devint de plus en plus renfermé sur lui-même, et la nuit, des bruits et cris étranges provenaient de sa chambre, dans que l’on puisse déterminer si ça venait de lui ou quelqu’un d’autre…

Un jour un ami voisin de la famille, a pu observer Robbie qui était assis sur une chaise, être projeté à plusieurs mètres, sans qu’aucune explication rationnelle ne se fît connaître. De même qu’à l’école, son pupitre se mettait à trembler et ses affaires être expulsées devant les regards abasourdis des autres élèves et de sa professeure. Même chose, lorsqu’il était dans son lit, celui-ci se mit alors à trembler.

 

Aider par les voisins et proches de Robbie, ses parents se résolvent alors à contacter l’Église anglicane de leur ville, qui se mit d’accord alors pour contacter les pères Raymond Bishop, Hughes, Halloran et William S. Bowdern, célèbre prêtre exorciste catholique.

Après investigation, le père Bowdern demanda l’autorisation pour faire un exorcisme sur le fils de la famille Mannheim. L’église accepta, à condition que le père dût tenir un journal des faits durant le procédé de purification. C’est ce journal précisément qu’aura accès William Petter Blatty pour le livre L’Exorciste, mais aussi, écrit par le père Bowdern, qui ne fut jamais mis en doute de ses déclarations et expériences sur les êtres du bas astral, ainsi, nul ne pu jamais mettre en doute la véracité des faits.

Interprétation d’exorcisme par l’œuvre de Francisco de Goya avec « St. Francis Borgia Helping a Dying Impenitent »

 

Il aura fallu plusieurs mois et des séances quotidiennes de prières pour faire partir le démon, l’entité du bas astral particulièrement féroce, du corps du jeune adolescent. Plus les prêtres faisaient des séances pour chasser le démon, plus il se montrait agressif, violent, moqueur, insultant. Le père Hughes eut des points de suture sur son bras lorsque hospitalisé, Robbie démolit son lit pour en saisir un ressort pour ouvrir le bras du prêtre. Il y eut aussi des morsures, des crachats, des propositions sexuelles du possédé contre ses exorcistes.

Selon le journal du père Bowdern, le jeune Mainnhem n’était pas baptisé, et son aversion des églises, des textes sacrés, rendait l’exorcisme délicat et difficile car les prêtres voulaient convertir l’enfant au catholicisme pour le délivrer du démon.

Par la suite, des bleus apparaissaient mystiquement sur le corps de Robbie, des marques de morsures, et des inscriptions, dont notamment « help me » (aidez-moi) que l’on retrouve aussi dans le film. De même, lorsque les prêtres ordonnèrent au démon de se faire connaître, celui-ci leur répond alors qu’il était légion. Après plusieurs semaines de combats spirituels, le père Bowdern vit sa santé déclinée, et s’inquiéta de ne pas pouvoir terminer son exorcise. Néanmoins, alors que tout semblait perdu et que les prêtres commencèrent à perdre l’enfant de plus en plus ancré dans sa possession et son aversion des textes sacrés, celui-ci changea brusquement et se mit à dire, d’une manière stupéfiante :

« Satan ! Satan! Je suis Saint Michel et je vous ordonne, Satan, et les autres esprits mauvais, de quitter ce corps maintenant ! « 

De nouvelles marques apparaissaient sur son corps, qui fut les mots « enfer » « démon » « mal ». Quelque temps après avoir prononcé ces paroles, il semblait que le démon, ou en tout cas, les démons, étaient partis du corps du jeune garçon, qui alla tranquillement à la messe sans que jamais les phénomènes de hantises et de possessions ne revinssent.

Robbie Mannheim perdit aussi la mémoire sur les événements terrifiants, il est désormais marié et grand-père et donne aucune interview sur son histoire, afin de rester le plus anonyme possible.

Crédit image à la une : L’Exorciste (Film) / Inconnu


Publicités

Quand pensez-vous ?

GRR GRR
0
GRR
HUM HUM
0
HUM
LOL LOL
1
LOL
WAW WAW
1
WAW
OMG OMG
3
OMG
OHW OHW
13
OHW

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise un système pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lili Price

Je suis Lili Price, je suis auteure sur Hellystar , j'écris aussi des articles sur wordpress sur mon site personnel http://www.pricelili.wordpress.com et http://www.parapsychologya.wordpress.com Je suis à la tête d'une équipe de recherche des phénomènes psychiques, paranormaux et parapsychologiques "Parapsychologya". Je suis spécialisée dans la parapsychologie et l'occultisme, je suis chercheuse en paranormal depuis 2002 et actuellement je suis en études pour faire une formation pour devenir psychopraticienne (psychothérapeute) pour ainsi continuer de me spécialiser dans les études du mystique. Blog Twitter
Choisissez le type de post
Sondage
Obtenez des réponses sur une question que vous poserez
Article
Proposez vos connaissances ou votre témoignage
Top
Le classique top
Video
Youtube, Vimeo ou encore Vine
Audio
Soundcloud ou Mixcloud Embeds
Image
Photo ou GIF