158 shares

L’affirmation d’un scientifique chinois qui déclare dans une vidéo qu’il aurait créé les premiers bébés génétiquement modifiés au monde a suscité une réaction mondiale. Dans une vidéo publiée dimanche 25 novembre 2018 puis à l’agence APnews, le professeur d’université He Jiankui a annoncé la naissance de jumelles dont l’ADN a été modifié pour prévenir l’infection du VIH. Il explique que l’ADN des deux enfants a été modifié à l’aide de CRISPR-Cas9, une technique découvert en 2012 par la Française Emmanuelle Charpentier, qui permet aux scientifiques d’enlever et de remplacer un morceau de génome avec une précision extrême.


« Les filles sont en sécurité et en bonne santé, comme tous les autres bébés », a déclaré He, qui a fait ses études à l’Université de Stanford et travaille dans un laboratoire dans la ville de Shenzhen, au sud de la Chine (selon ses dires). Il n’a pas fourni de preuves de son travail, qui n’a pas fait l’objet d’une vérification indépendante ni d’une publication dans une revue scientifique.

Bébés génétiquement modifiés ChineCrédit : AP Photo/Mark Schiefelbein

He Jiankui déclare que les jumelles, appelées « Lulu » et « Nana », sont nées par fécondation in vitro régulière mais en utilisant un ovule spécialement modifié avant d’être inséré dans l’utérus de la femme qui a porté les jumelles. Il s’est concentré sur la prévention de l’infection à VIH dû au père des filles qui est séropositif.

Les spermatozoïdes auraient été isolés, puis inséré dans l’ovule, formant un embryon dans lequel un assemblage CRISPR-Cas9 aurait été injecté. Puis, après trois à cinq jours de développement, des cellules ont été extraites pour s’assurer que l’édition du génome avait été effectué. Au total, seize sur vingt-deux embryons testés auraient bien été modifiés. Puis onze d’entre eux ont été utilisés dans six tentatives d’implantation, pour une grossesse double, finalement menée à terme.

« Maintenant, il a une raison de vivre, une raison de travailler, il a un but, » a dit He Jiankui.

bébé génétiquement modifiés chineCrédit : AP Photo/Mark Schiefelbein

La modification des gènes des embryons est interdite dans de nombreux pays car les modifications sur l’ADN, qui sera à son tour transmis aux générations futures, pourraient avoir des effets imprévus sur l’ensemble du patrimoine génétique.

Au milieu d’une marée de critiques, la China’s National Health Commission (Commission nationale de la santé Chinoise) a ordonné le 26 novembre, tard dans la journée, aux autorités chinoises de « mener une enquête sérieuse » afin de vérifier les affirmations de l’auteur. Quant à la commission de la santé et de la planification familiale de Shenzhen a déclaré qu’elle enquêtait sur le comité d’éthique et sur le processus d’examen de son travail.

Alors que d’autres pays sont moins en progrès à mener des essais cliniques sur des humains à l’aide du CRISPR, la Chine a fait avancer ses recherches. En 2016, la Chine a été la première à injecter des cellules génétiquement modifiées à un patient atteint d’un cancer du poumon basiquement mortel. Le pays est également en train de constituer la plus grande base de données génétiques au monde.

Pourtant, les scientifiques chinois ont été consternés par son travail. Une déclaration commune publiée par plus de 120 scientifiques chinois a pointé He Jiankui comme étant fou et a appelé l’autorité à promulguer des lois sur ce type de recherche.

« La boîte de Pandore a été ouverte, mais nous avons peut-être encore une chance de la fermer avant que les dégâts ne soient irréparables », peut-on lire dans le communiqué, critiquant l’influence de ses travaux sur les autres scientifiques. « C’est extrêmement injuste envers les scientifiques chinois qui sont diligents, innovateurs et qui défendent l’éthique scientifique. »

Au milieu de tout ce bruit, les institutions de recherche liées à He Jiankui se sont distancé du scientifique. « Ce travail de recherche a été effectué par le professeur He Jiankui en dehors de l’école », a déclaré l’Université des sciences et technologies du Sud à Shenzhen (SUSTech), où il a travaillé. Ils ont même qualifié ses recherches comme étant une violation grave de l’éthique et des normes académiques.

bébé génétiquement modifiés chineCrédit : AP Photo/Mark Schiefelbein

Un hôpital de Shenzhen, où He Jiankui dit avoir reçu l’approbation d’un comité pour effectuer son travail, a nié tout lien avec le scientifique. L’hôpital, Shenzhen Harmonicare Women’s and Children’s Hospital, a déclaré avoir déposé un rapport auprès de la police.

En vérité, la Chine n’interdit pas explicitement la modification génétique sur les embryons à des fins de reproduction, mais le ministère de la science, de la technologie et de la santé publique ont publié des lignes directrices en matière d’éthique selon lesquelles aucun embryon humain utilisé pour la recherche ne peut être implanté chez les humains ou les animaux pour la reproduction.

Sur Weibo (un réseau social très connu en Chine), c’est devenu un des sujets les plus discutés de fin novembre, les utilisateurs s’inquiétant du potentiel de la technologie à être utilisée par des couples riches pour créer des « bébés design » et des « super humains ».

Citant Stephen Hawking, plusieurs utilisateurs ont expliqué qu’une fois que de tels « super-humain » apparaîtront, il y aura surement un bouleversement mondial, avec notamment d’importants problèmes politiques avec les humains « non améliorés », qui ne seront pas en mesure de rivaliser… Vraisemblablement, ils vont mourir, ou devenir sans importance. Il y aura une race d’êtres autos dirigeants qui s’amélioreront à un rythme toujours croissant.


Publicités

Like it? Share with your friends!

158 shares

Quand pensez-vous ?

GRR GRR
1
GRR
HUM HUM
1
HUM
LOL LOL
0
LOL
WAW WAW
0
WAW
OMG OMG
0
OMG
OHW OHW
0
OHW

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pière J. Robin
Créateur de Hellystar, je suis là pour vous faire découvrir nombre de sujets aussi passionnants, qu'extraordinaires et parfois très bizarres.
Choisissez le type de post
Sondage
Obtenez des réponses sur une question que vous poserez
Article
Proposez vos connaissances ou votre témoignage
Top
Le classique top
Video
Youtube, Vimeo ou encore Vine
Audio
Soundcloud ou Mixcloud Embeds
Image
Photo ou GIF