En 1977 sorti le terrifiant et réaliste film de Wes Craven « La Colline à des yeux », relatant l’histoire de la famille Carter qui prend la route du désert pour se rendre en Californie. Mais quelque chose tourne mal et ils se retrouvent à être la proie d’une famille de cannibales particulièrement sadiques et incestueuses. Le film fut un succès commercial et choqua l’opinion publique, puis donna lieu deux suites et un remake d’Alexandre Aja en 2006. Cependant, l’histoire s’inspire d’un fait réel en Écosse au 17e siècle avec la famille Bean.


(Image : gravure de Sawney Bean)

L’affaire a été rendue publique lors de la publication de la revue The Newgate Calendar, revue indiquant les pires crimes existants à l’époque. Il y est relaté l’histoire très particulière de la famille Bean, qui fut condamnée à mort pour des crimes de cannibalismes et de meurtres.

Alexander Bean naquit au 17e siècle prés d’Édimbourg. Son père était fermier et sacrifiait tout pour son fils qui n’avait pas le même caractère : Alexander dont son surnom le plus connu, Sawney (Sawney = l’Écossais), voulait vivre en marge de la société et il avait déjà des vices sombres avec un ressentiment envers les habitants des villages environnants. Des rumeurs indiquaient qu’il était alors victime de moqueries et d’intimidation.

Il rencontra sa future épouse (son nom est actuellement inconnu) avant de partir prés des côtes de Galloway pour se retrouver dans une grotte sombre et humide, faisant presque 1500 mètres de profondeur. L’entrée de la grotte était ténébreuse au premier regard et dans le roc, personne ne pouvait croire que des personnes vivaient dans cet endroit très lugubre. N’ayant pas les moyens de trouver un foyer pour vivre ensemble, le couple décide alors de s’en servir comme habitat et repère à la fois.

Alexander se mit donc à piéger progressivement des personnes qui passaient non loin de sa grotte et sur la côte pour les voler. Mais l’argent récolté au cours de ces vols n’était pas assez suffisant pour nourrir la famille qui commençait à s’agrandir. Les personnes étaient souvent des voyageurs sans le moindre sou et Sawney ne souhaitant pas revendre les objets volés de peur d’être pris. Plus le temps passa et plus les volés devinrent des victimes, des cadavres… Il fallait donc trouver une solution pour cacher les corps qui s’accumulent alors. Alors, Il fut alors décidé de se nourrir des cadavres pour ne pas perdre la viande.

(Image : Sawney Bean, source Real Unexplained Mysteries)

Le couple eut huit fils, six filles, et quatorze petits-enfants, issus de relations incestueuses entre les membres de la famille. Les enfants grandissaient dans la grotte sans la moindre éducation mise à par le vol et le cannibalisme.

Certains cadavres furent si abîmés qu’ils se débarrassèrent de morceaux de corps en putréfaction. Les autorités ne pouvaient pas à cette époque estimer les dates de décès mais surtout, l’identification des corps était impossible car il ne fut retrouvé que des membres ou des morceaux de chair. Néanmoins la liste des personnes disparues commençait à grandir suffisamment pour que les autorités se posent des questions.

Pendant 25 ans le clan Bean a fait régner une immense terreur avec une organisation minutieuse tout en se cachant pour ne jamais se faire prendre. La terreur prit fin lorsqu’une fois de trop, les membres de la famille tombèrent sur les mauvaises personnes : ce jour-là, il s’agissait d’un couple sortant de la foire du village voisin. L’homme attaqué qui par chance s’est battu suffisamment pour rester en vie jusqu’à l’arrivée des forains qui avaient entendu les cris de désespoir de l’homme. Cependant, sa femme ne survit pas à ses blessures.

Les Bean furent alors démasqués et sur l’ordre de Jacques VI, un groupe armé composé entre 100 et 300 hommes, se rendit alors à la chasse de Sawney Bean et sa famille. Grâce aux chiens qui sentirent le sang et la décomposition, ils découvrirent la grotte. Ils finirent donc par trouver l’endroit et des preuves ne faisant aucun doute de leur culpabilité : des os, des cadavres, des morceaux de chair, des vêtements et objets ayant appartenu à leurs victimes.

La famille fut emmenée à la prison de Toolbough à Édimbourg puis à Glasgow où ils furent exécutés sans procès. Les hommes furent castrés et se vidèrent de leurs sangs tandis que les femmes et enfants durent regarder avant d’être brûlés vifs.

Certaines données de cet article proviennent de :

  • Wikipédia
  • http://greffiernoir.com

Crédit-Image à la une : La colline a des yeux (film)



Partager ce post avec votre entourage sur :

27 shares

Quand pensez-vous ?

GRR GRR
0
GRR
HUM HUM
0
HUM
LOL LOL
0
LOL
WAW WAW
1
WAW
OMG OMG
4
OMG
OHW OHW
0
OHW

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lili Price

Mercurien

Je suis Lili Price, je suis auteure sur Hellystar , j'écris aussi des articles sur wordpress sur mon site personnel http://www.pricelili.wordpress.com et http://www.parapsychologya.wordpress.com Je suis à la tête d'une équipe de recherche des phénomènes psychiques, paranormaux et parapsychologiques "Parapsychologya". Je suis spécialisée dans la parapsychologie et l'occultisme, je suis chercheuse en paranormal depuis 2002 et actuellement je suis en études pour faire une formation pour devenir psychopraticienne (psychothérapeute) pour ainsi continuer de me spécialiser dans les études du mystique. Blog Twitter
Choisissez le type de post
Sondage
Obtenez des réponses sur une question que vous poserez
Article
Proposez vos connaissances ou votre témoignage
Top
Le classique top
Video
Youtube, Vimeo ou encore Vine
Audio
Soundcloud ou Mixcloud Embeds
Image
Photo ou GIF