Le Yéti, que l’on surnomme également « l’abominable homme des neiges » est une créature issue du folklore himalayen. Certaines personnes pensent que sa légende reste un mystère dans le domaine de la cryptozoologie, d’autres disent que ce n’est rien de plus qu’une des trois espèces vivantes d’ours vivant dans les sommets de l’Himalaya. Tout récemment l’armée indonésienne a posté sur Twitter des empreintes du supposé cryptide, relançant ainsi le débat autour de son histoire.


Le Yéti : mythe ou réalité ?
Photo by Bernell is licensed under CC BY-NC-SA

Le mot « yéti » a été inventé par les Tibétains, sa signification étymologique donnerait en langue française « ours rocheux ». Rien que par cette simple analyse, on pourrait s’arrêtait là et dire que cette créature n’est rien de plus qu’un ours.

D’ailleurs, le célèbre surnom qu’on lui a donné « d’abominable homme des neiges » apparaît pour la première fois en 1921 lors d’une expédition menée dans l’Everest par le lieutenant-colonel Charles Howard-Bury. Il a relaté dans son livre des observations d’empreintes qu’il a au départ attribué et selon ses propres mots à « un grand loup gris ». Sauf que la formation des empreintes constatées dans la neige par ce dernier a laissé « une double trace semblable à celle d’un homme aux pieds nus. » Mais la naissance de l’expression que nous connaissons de ce cryptide a été officialisé par Henri Newman qui a signé sous le nom de « Kim » un article au journal « The Statesman » dans lequel il raconte les observations de l’expédition de 1921. Sauf qu’en voulant traduire les faits rapportés il s’est maladroitement trompé dans la traduction du mot « metoh » (qui en réalité est un mot n’existant pas dans le langage tibétain et qui a été inventé par Howard-Bury et signifiant « homme-ours ») en le remplaçant par un autre mot : « abominable » ou encore « répugnant ».

Mais pourtant, plusieurs locaux affirment que la créature existe et qu’elle serait même très ancienne. En effet, on retrouve une première mention écrite de ce cryptide dans le poème datant du 4ème siècle avant J-C intitulé « Rama et Sita ». On peut ainsi supposé que le yéti ait déjà fait une toute première apparition à partir de cette période mais on sait également que l’imagination d’un poète est débordante.

Pourtant il faudra attendre 1942 pour que la légende du yéti refasse surface avec le témoignage d’un rescapé du Goulag qui rapporte avoir aperçu entre la frontière du Tibet et du Sikkim, deux silhouettes de gigantesques créatures qu’il a attribua à des singes de grande taille. Et pour la petite anecdote le mythe du yéti a traversé le monde occidental dès le 19ème siècle, plus particulièrement en Europe.

Mais le yéti est révélé au grand public grâce à deux faits qui ont marqué l’époque :

  • Le premier, ce sont des photographies d’empreintes effectuées en 1951 par l’alpiniste anglais Eric Shipton. D’autres photos ont été par la suite relevées vers 1955 par l’abbé Bordet qui y menait une expédition dans le Makalu. La particularité de l’homme d’Église, c’est qu’il s’intéresse à la géologie et il révèle avoir suivi les traces qu’il a photographiées sur plus d’un kilomètre et en a conclu qu’il s’agissait de celle d’un animal bipède.
  • Le deuxième fait marquant qui a popularisé la légende du yéti, c’est la sortie en 1960 de la BD d’Hergé « Tintin au Tibet », dans laquelle on peut d’ailleurs y retrouver une copie fidèle des empreintes constatées par l’abbé Bordet.

D’autres apparitions du yéti seront rapportées respectivement dans les années 70 jusqu’au dernier cas constaté (en excluant le fait actuel que nous allons vous évoquer plus loin) de notre époque actuelle.

Néanmoins, malgré de nombreux témoignages relatant des observations de « l’abominable homme des neiges », la science reste sceptique sur le sujet le classant plutôt dans la catégorie du folklore plutôt que de la réalité. En effet les scientifiques ont mené plusieurs études sur le cas du yéti en étudiant scrupuleusement les photographies comme les éventuels modelages qui ont été effectués sur les empreintes, et en sont arrivés à la conclusion que la ou les créatures qui résideraient dans l’Himalaya appartiennent à celles d’une des trois espèces d’ours vivant dans les monts rocheux. Mais ils ne peuvent pas en avoir la certitude absolue dans la mesure ou aucun cadavre ou aucun ossement n’a encore été retrouvé pour y mener une étude encore plus approfondie qui permettrait de confirmer la théorie de l’ours ou le fait qu’il y ait autre chose.

Malgré cela, la légende du yéti reste encore bien ancrée en Orient. En effet le 30 avril 2019, l’armée indienne publie toute une série de photos prises le 09 avril dans lesquelles on constaterait des empreintes de plus de 80 centimètres, les attribuant à celles du yéti. Le « Times Of India » précise néanmoins que l’armée avant de poster sur Twitter ces photographies a étudié pendant 10 jours ces dernières. Et qu’elle rejoindrait les théories de ceux pensants que le yéti serait réel. Les journalistes précisent d’ailleurs que l’armée indienne va bien entendue faire appel à la communauté scientifique pour que des expertises y soient menées.

C’est donc une affaire à suivre de près mais en attendant d’en savoir plus sur ce sujet, la légende du yéti tout comme celle d’ailleurs de ses congénères (comme par exemple le bigfoot ou encore le sasquatch) continue encore de nos jours à animer le débat, au grand désarroi des sceptiques qui perçoivent la créature comme étant un ours ou juste un homme se déplaçant dans la neige avec des raquettes.

Crédit-Image à la une : par Bigfoot Evidence

Certaines données de cet article proviennent de :

  • https://fr.wikipedia.org/wiki/Y%C3%A9ti
  • http://www.paranormal-info.fr/yeti-abominable-homme-des-neiges-a30.html
  • https://www.huffingtonpost.fr/entry/dapres-larmee-indienne-le-yeti-existe_fr_5cc861d1e4b07c9a4ce9b96a
  • Connaissances et recherches personnelles liées au sujet.


Partager ce post avec votre entourage sur :

Quel est votre avis sur le sujet?

GRR GRR
0
GRR
HUM HUM
0
HUM
LOL LOL
0
LOL
WAW WAW
0
WAW
OMG OMG
0
OMG
OHW OHW
0
OHW

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

John Sinclair

John Sinclair est un grand passionné d’histoire, de tout ce qui touche au paranormal et, de manière générale, à l’étrange. Une passion qui a démarré avec l’écriture d’articles sur le sujet, sur un blog personnel pour commencer puis finir sur Hellystar, en tant qu’éditeur d’articles. Il a également créé une chaîne YouTube dans laquelle il présente des reportages sur la base de ses recherches et de ses différents travaux. Aujourd’hui, il se lance dans son premier projet d’écriture d’un livre mêlant ses deux passions majeures. Livre : Investigations paranormales – Premiers pas Chaîne YouTube
Choisissez le type de post
Sondage
Obtenez des réponses sur une question que vous poserez
Article
Proposez vos connaissances ou votre témoignage
Top
Le classique top
Video
Youtube, Vimeo ou encore Vine
Audio
Soundcloud ou Mixcloud Embeds
Image
Photo ou GIF