Le Hell Fire Club (club du feu de l’enfer en français) est une loge maçonnique qui se situerait selon certaines sources, perché dans des montagnes aux environs de Dublin en Irlande, dans un vieux pavillon de chasse, aujourd’hui laissé à l’abandon et qui a été brulé par le passé.


Ruines Hellfire Club

Le Hell Fire Club aurait pris naissance en 1725, dans un ancien pavillon de chasse qui au départ se situait dans une tombe à couloir néolithique. Il est reconnu comme étant une loge maçonnique de l’ordre de la Franc-Maçonnerie. Cet ordre désignerait un ensemble d’espaces de sociabilité sélective, qui se formerait sur des phénomènes historiques et sociaux très variés.

Le recrutement des membres se ferait par cooptation (une personne ou une assemblée qui désigne les futurs membres de l’ordre) et sur la pratique de rites initiatiques faisant référence à un secret maçonnique et à l’art de bâtir.

De nombreuses personnalités connues dans l’histoire de l’humanité ont fait partie de la franc-maçonnerie comme par exemple Benjamin Franklin, Voltaire, George Washington, Mozart, Frédéric II, Goethe, le duc de Kent, Simón Bolívar, Jules Ferry ou encore Theodore Roosevelt. Bref, ceci n’était qu’un apartheid sur l’histoire de la franc-maçonnerie, mais elle est essentielle pour comprendre le fonctionnement d’une loge comme celle du Hell Fire Club.

Dans l’histoire de l’ordre de la Franc-Maçonnerie, le Hell Fire Club constitue l’un des groupes les plus énigmatiques. Vous l’aurez compris au vu des nombreux exemples de personnalités citées, qui est principalement constitué de lords et d’aristocrates. Cette loge porte également le nom des « Chevaliers de Saint-François de Wycombe » et a été fondée par Lord Dashwood.

En revanche, le nombre d’adhérents à cet ordre et sur la divinité que leurs membres vénèrent est inconnu, car aucune information n’a été rapportée à ce sujet. Néanmoins, je peux vous divulguer tout ce qui a été constaté sur les pratiques religieuses.

En effet, les rites de cette loge maçonnique sont considérés par beaucoup de personnes considérées comme immorales. On accuserait même leurs membres de s’adonner à de la magie sexuelle, des sacrifices ou à célébrer des messes noires pour tenter d’invoquer Satan, le diable en personne.

Le Hell Fire Club étant suspecté d’avoir commis dans cet ancien pavillon de chasse des actes sataniques, plusieurs personnes ayant trouvé ce lieu, maintenant abandonné, par le simple fruit du hasard ont toutes été terrorisées par l’ambiance oppressante régnant sur l’ancien lieu de pratiques occultes du club du feu de l’enfer. Elles ont également constaté des manifestations démoniaques.

Les membres auraient-ils réveillé une entité malfaisante afin de protéger jusqu’à leur mort le(s) secret maçonnique de leur loge ? Voilà une question dont la réponse n’est pas encore aujourd’hui trouvée.


Publicités

Quand pensez-vous ?

GRR GRR
1
GRR
HUM HUM
11
HUM
LOL LOL
2
LOL
WAW WAW
0
WAW
OMG OMG
5
OMG
OHW OHW
4
OHW

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

John Sinclair

John Sinclair est un grand passionné d’histoire, de tout ce qui touche au paranormal et, de manière générale, à l’étrange. Une passion qui a démarré avec l’écriture d’articles sur le sujet, sur un blog personnel pour commencer puis finir sur Hellystar, en tant qu’éditeur d’articles. Il a également créé une chaîne YouTube dans laquelle il présente des reportages sur la base de ses recherches et de ses différents travaux. Aujourd’hui, il se lance dans son premier projet d’écriture d’un livre mêlant ses deux passions majeures. Livre : Investigations paranormales – Premiers pas Chaîne YouTube
Choisissez le type de post
Sondage
Obtenez des réponses sur une question que vous poserez
Article
Proposez vos connaissances ou votre témoignage
Top
Le classique top
Video
Youtube, Vimeo ou encore Vine
Audio
Soundcloud ou Mixcloud Embeds
Image
Photo ou GIF