62 shares

Dans l’histoire mondaine, il y a toujours des choses taboues, criminelles ou particulièrement violentes que le temps et les non-dits font disparaître. Tout comme de son vivant a pu commettre les crimes les plus inhumains dans sa propre maison à la vue de tous, sans jamais n’être réellement condamnée pour ses crimes. Si la série américaine American Horror Story lui offre un retour karmique, la réalité fut tout autre. Voici l’histoire de la glaciale Delphine Lalaurie.


(Delphine Lalaurie, source wikipédia)

Marie Delphine de Macarthy est née en Louisiane plus exactement à la Nouvelle-Orléans en 1775, elle fut mariée trois fois mais l’histoire sanglante commence avec son dernier mariage en 1812 avec Louis Nicolas Léonard Lalaurie. Ensemble ils achètent une nouvelle maison rue Royale au numéro 1140 à la Nouvelle-Orléans où le couple s’installe avec les 5 enfants de Delphine venant de ses premiers mariages.

Le couple est connu pour les événements mondains particulièrement somptueux qu’ils organisaient dans leur maison. Delphine était très appréciée pour son bon goût vestimentaire et son élégance ainsi que ses filles. Elle donnait une image vertueuse et aimante avec ses esclaves, car à cette époque les mauvais traitements envers les esclaves étaient interdits par la loi dans la ville.

Mais bientôt une voisine entendit des hurlements terribles provenir de la maison, elle fut alors témoin d’une poursuite entre Delphine et une très jeune esclave d’une dizaine d’années. Terrorisé face à sa patronne, elle se jeta alors du toit et se tua suite à sa chute. L’affaire fit scandale mais la famille écopa de 300 $ et du vendre des esclaves mais la bonne société se détourna du couple Lalaurie qui n’organisa plus la moindre réception chez eux. Delphine resta vivre dans cette maison jusqu’à un effroyable accident le 10 avril 1834.

(Maison de la famille Lalaurie, source wikipédia)

Un incendie meurtrier se déclara dans la maison, les voisins terrifiés par les cris provenant de la maison découvrirent l’horreur absolue : des dizaines d’esclaves enchaînés, sérieusement brûlés par l’incendie mais aussi portant des traces de blessures comme des traces de tortures et de sévices corporelles. Le juge Jean-François Canonge acta ainsi les tortures des esclaves et selon ceux-ci, Madame Lalaurie aurait tué plus de 100 esclaves.

C’est l’une des esclaves qui mit le feu pour tenter de se suicider. C’est une dame âgée d’une cinquantaine d’années qui était enchaînée au poêle de la cuisine et qui avait fait une erreur, sa peur d’être châtiée l’incita à provoquer un incendie. C’est alors qu’elle parla de sa peur de monter dans les étages car ceux qu’elle connaissait y sont monté sans jamais en redescendre. Delphine ne se préoccupait pas de ses esclaves et s’occupait avec sa famille de prendre des biens de valeurs tels que des bijoux, des robes ou autres. L’esclave mais aussi des rumeurs antérieures indiquaient que des esclaves devaient être enfermés dans un quartier de la maison, Delphine refusa de donner les clefs pour les libérer, les personnes sur place finirent par découvrir la réalité qui se cachait devant son refus.

Derrière une porte se trouvait une salle dans laquelle était enfermées les esclaves, cette salle avait une odeur des plus macabres et selon les rumeurs des mouches ainsi que des rats se promenaient prés d’eux. Sans compter des morceaux de chair qui auraient étaient accrochés au mur ainsi que d’autres souvenirs macabres de ses victimes. Une nouvelle publiée dans un journal local mit le feu aux poudres auprès des habitants, ceux-ci se mirent à hurler devant la maison et saccagèrent ce qui resta de la maison, ils voulaient aussi pendre la famille Lalaurie, particulièrement Delphine.

Terrifiée, celle-ci et sa famille prirent la fuite grâce à leurs moyens financiers mais grâce à des connaissances persuadés de leur innocence. Ils quittent la Nouvelle-Orléans pour fuir en Alabama avant de finir sa vie à Paris. A son décès le 7 décembre 1842 son corps fut rapatrié à la Nouvelle-Orléans ou sa plaque fut brisée.

Des restes humains furent découverts dans le jardin de la maison où les autorités exhumèrent plus d’une trentaine de cadavres.

(La maison des Lalaurie)

La maison resta en ruine pendant quelques années, les promeneurs et les voisins étaient témoins de fréquentes apparitions paranormales. Elle fut revendue en 1837 à un homme qui fut témoin de ces mêmes manifestations, terrorisé il quitta la maison trois mois plus tard. En 1889, un homme du nom de Jules Vigne acheta la maison et 1892 son corps sans vie fut retrouvé dans le grenier.  Dans les trente années qui suivirent la maison changea plusieurs fois de propriétaires.

Lorsque des travaux de rénovation furent mirent en place, les travailleurs exhumèrent des nouveaux corps ensevelis sous les fondations de la maison, des traces de tortures se lisaient sur les carcasses qui restaient de ce qui fut autrefois des humains.

Les manifestations paranormales n’ont cependant jamais cessé, des témoins virent des personnes habillés en serviteurs de l’époque victorienne, des esclaves enchaînés, des cris, des pleurs. La maison fut plus tard une maison de redressement pour les jeunes délinquants en 1923 puis en 1945 un bar dédié aux phénomènes … paranormaux. Puis le bar fit faillite cinq ans plus tard et un marchand de meubles acheta la maison, mais des manifestations paranormales se produisaient et ses produits étaient sans arrêt abîmés ou détruits. Il finit par quitter les lieux après avoir compris que ce n’était pas des vandales mais des esprits les responsables. La maison fut abandonnée jusqu’en 1964 mais des vandales détruisit de nouveau la maison et des nouveaux corps exhumés auraient été trouvés.  Puis la maison fut de nouveau en travaux pour devenir des appartements ou des nouveaux témoignages de phénomènes paranormaux vinrent avec des témoignages semblables aux premiers, certains ne connaissaient pas l’histoire lugubre de la maison victorienne. Elle fut rachetée par deux médecins d’une bonne réputation qui eux aussi vécurent des phénomènes paranormaux mais avaient pris l’habitude de vivre avec.

La maison fut rachetée en 2007 par l’acteur Nicolas Cage mais ne put jamais dormir dans la maison, il était terrifié par des esprits errants et des cris terrifiants qu’il entendait dans la maison de même que les invités à ses soirées furent aussi témoins des manifestations. L’acteur dut se résoudre à revendre sa maison aux banquiers lors de sa faillite. Par ailleurs l’acteur a toujours refusé que des personnes dorment dans la maison et que les spécialistes du paranormal fassent une enquête, il estimait que la maison appartenait aux esprits et qu’ils avaient besoin de repos, mais aussi qu’à cause des rumeurs et des curieux, la crainte de cambriolage ou de violation de domicile, car il voyait souvent des curieux à la porte de la maison.

Depuis la maison est devenue une résidence privée même là encore les propriétaires refuse toute demande d’enquête et la maison n’est pas ouverte au public. Les tours en bus spécialisés dans les visites des lieux les plus hantés, l’appellent désormais la « Lalaurie Mansion »

Sources de l’article :

  • Wikipédia
  • Mindshadow
  • La Taverne de l’étrange

Source de l’image à la une :

  • Kathy Bates dans american horror story coven, source Guardian Liberty voice

 

 

 


[wordads]

Like it? Share with your friends!

62 shares

Quand pensez-vous ?

GRR GRR
0
GRR
HUM HUM
0
HUM
LOL LOL
0
LOL
WAW WAW
1
WAW
OMG OMG
3
OMG
OHW OHW
4
OHW

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lili Price

Mercurien

Je suis Lili Price, je suis auteure sur Hellystar , j'écris aussi des articles sur wordpress sur mon site personnel http://www.pricelili.wordpress.com et http://www.parapsychologya.wordpress.com Je suis à la tête d'une équipe de recherche des phénomènes psychiques, paranormaux et parapsychologiques "Parapsychologya". Je suis spécialisée dans la parapsychologie et l'occultisme, je suis chercheuse en paranormal depuis 2002 et actuellement je suis en études pour faire une formation pour devenir psychopraticienne (psychothérapeute) pour ainsi continuer de me spécialiser dans les études du mystique. Blog Twitter
Choisissez le type de post
Sondage
Obtenez des réponses sur une question que vous poserez
Article
Proposez vos connaissances ou votre témoignage
Top
Le classique top
Video
Youtube, Vimeo ou encore Vine
Audio
Soundcloud ou Mixcloud Embeds
Image
Photo ou GIF