Si un jour vous êtes de passage en Russie, notamment dans le cadre du tourisme, il est possible que lors de vos pérégrinations que l’on vous fasse découvrir une étonnante histoire : celle de la nécropole abandonnée de Dargavs. Découvrons-la ensemble.


Crédit-Image par Alex Svirkin

Situé sur une vallée verdoyante le long de la rivière Fiagdon et entouré par plusieurs falaises d’une attitude d’environ 4000 mètres, la nécropole de Dargavs fut construite au début du 14ème siècle dans la république de l’Ossétie du Nord. Les premiers Ossètes n’eurent d’autres choix que de bâtir leur cimetière dans l’endroit le plus venteux et le plus escarpé du fait que la terre où ils se sont installés était beaucoup trop coûteuse.

La nécropole compte pas moins de 99 tombes en pierre qui forment des huttes avec des toits incurvés en plusieurs couches et un pic pointu au sommet. Cette architecture est typique de la famille des Nakh. Certaines de ces cryptes peuvent atteindre une hauteur de 2 à 4 étages et les habitants de la vallée y enterrer souvent leurs proches avec leurs vêtements et effets personnels.

Énormément de mythes et de légendes circulent autour de la nécropole que l’on surnomme aussi « la cité des morts ». On raconte ainsi que les locaux de l’époque évitaient de se rendre dans cette dernière car selon une superstition, toute personne s’y rendant n’en revenait pas vivante. Bien sûr, l’explication à une raison plus rationnelle que la malédiction récitée par les Ossètes, en fait le chemin pour se rendre vers la nécropole est difficilement accessible car il faut emprunter des chemins étroits et escarpés et compter environ 3 heures de marche depuis le point de départ situé au village de Vladikavkaz. Une autre légende nous rapporte qu’au 17ème siècle, la peste aurait ravagé l’ensemble de la région de l’Ossétie. Pour s’isoler de cette dernière, les habitants se sont mis en quarantaine en se réfugiant à l’intérieur des murs des cryptes afin d’éviter la propagation du fléau. Ils ont pu survivre quelque temps grâce à l’apport de rations de pains apportées par d’autres habitants. Lorsque les rescapés moururent, il se dit qu’on a laissé leurs cadavres pourrirent à l’intérieur des huttes.

Quoi qu’il en soit malgré la circulation de ces légendes macabres, des archéologues se sont rendus dans ce village localisé au Nord de la frontière entre la Russie et la Géorgie et ont fait d’étonnantes découvertes. Lors des fouilles menées à Dargavs, en plus des huttes, des cabanons ont été mis au jour avec à l’intérieur des ossements. Des corps si l’on en croit certains documents de l’époque seraient ceux de criminels. D’autres morts ont également été retrouvés dans des cercueils en forme de bateau.

On peut donc en conclure que la nécropole de Dargavs n’a pas fini encore de nos jours à nous dévoiler tous ses secrets.

Crédit-Image à la une : par Wikimapia

Certaines sources de cet article proviennent de :

  • https://journal-d-une-demonologue.fr/la-cite-de-morts-en-russie
  • https://generationvoyage.fr/necropole-dargavs-cite-des-morts-russie/

Publicités

Quand pensez-vous ?

GRR GRR
0
GRR
HUM HUM
0
HUM
LOL LOL
0
LOL
WAW WAW
0
WAW
OMG OMG
0
OMG
OHW OHW
0
OHW

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise un système pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

John Sinclair

John Sinclair est un grand passionné d’histoire, de tout ce qui touche au paranormal et, de manière générale, à l’étrange. Une passion qui a démarré avec l’écriture d’articles sur le sujet, sur un blog personnel pour commencer puis finir sur Hellystar, en tant qu’éditeur d’articles. Il a également créé une chaîne YouTube dans laquelle il présente des reportages sur la base de ses recherches et de ses différents travaux. Aujourd’hui, il se lance dans son premier projet d’écriture d’un livre mêlant ses deux passions majeures. Livre : Investigations paranormales – Premiers pas Chaîne YouTube
Choisissez le type de post
Sondage
Obtenez des réponses sur une question que vous poserez
Article
Proposez vos connaissances ou votre témoignage
Top
Le classique top
Video
Youtube, Vimeo ou encore Vine
Audio
Soundcloud ou Mixcloud Embeds
Image
Photo ou GIF