De nos jours, s’il y a bien un sujet qui fait toujours débat entre les amateurs de science-fiction  et les scientifiques c’est celui de la mémoire génétique. Les premiers cités y verront un simple concept fictif qui a pris de plus en plus d’ampleur que cela soit à travers la littérature, les séries télés ou encore les jeux vidéo, tandis que l’autre camp tente à travers différents travaux et études de démontrer que cela est possible. Découvrons ensemble plus en détail ce sujet.


Qu’est-ce que la mémoire génétique ?

La mémoire génétique nous permettrait de revivre des souvenirs qui auraient appartenu à nos ancêtres. Elle est souvent confondue par beaucoup de personnes avec la vie antérieure, qui est complètement différente de cette dernière puisqu’elle nous fait rappeler en mémoire des souvenirs mais d’une personne qui n’a aucun rapport avec notre lignée.

La mémoire génétique, sujet fictif très exploité :

Répondre à la question de quand avons-nous entendu parler pour la première fois de mémoire génétique est très difficile. Nous savons toutefois que ce sujet est présent dans de nombreux domaines traitant de la fiction ou de science-fiction :

  • Dans la série de romans du docteur Franck Herbert intitulée Dune, la mémoire génétique permettrait à un homme ou une femme de posséder les souvenirs de leurs ancêtres incluant ce qu’ils ont vécu y compris au moment de leur naissance.
  • Dans la série télévisée à succès Stargate SG1, la mémoire génétique serait réservée à une race d’extraterrestre nommées les Goa’uld souvent comparés à des abeilles, les reines seraient les seules à transmettre aux larves qu’elles procréent leur savoir par des informations génétiques.
  • Dans la série de jeux vidéo et de romans Assassin’s Creed qui a aussi été adapté en film, la mémoire génétique permet à un sujet par l’intermédiaire d’une machine nommée l’Animus de revivre les souvenirs d’un de ses ancêtres.
  • Dans le film Hellraiser 4, la mémoire génétique serait réservée aux descendants de celui qui a inventé le cube.

Vous l’aurez compris les exemples d’œuvres fictives traitant du sujet de la mémoire génétique ne manquent pas et elles ont chacune leurs interprétations.

Cependant, peut-on vraiment envisager le fait que ce qui semble être considéré par certaines personnes comme un concept fictif puisse être tout à fait possible d’un point de vue scientifique ?

La mémoire génétique vue et traitée comme un véritable sujet de la science :

Plusieurs personnes à travers différents travaux et études ont tenté de prouver que la mémoire génétique n’est pas une invention issue de l’univers de la science-fiction :

  • Ainsi le docteur Brian Dias et l’Université d’Emery ont mené des études afin de prouver qu’un évènement traumatique dans l’ADN peut tout à fait modifier le cerveau et les comportements des générations à venir. Pour égayer leurs propos ils ont étudié de près des souris et ils ont constaté qu’elles ont été entraînées à éviter une odeur de cerisier et que cette transmission a pu être faite jusqu’à leurs petits-enfants alors que ces derniers n’ont vécu aucune expérience traumatisante de la sorte. Les preuves de cette affirmation ont été trouvées dans l’ADN présent dans le sperme des souris.
  • Un autre exemple d’étude scientifique a été menée par le professeur Marcus Pembrey. Il a tenté de démontrer que lorsque nous avons une phobie comme l’exemple qu’il a cité qui est l’arachnophobie, c’est qu’il y a forcément eu un de nos ancêtres qui avait une peur bleue des araignées et que cette frayeur a été transmisse dans les codes génétiques.Pour ajouter plus de crédibilité à cette démonstration, une autre étude fut menée en 2015 par l’hôpital Mount Sinaï de New York. Les membres du personnel médical ont réalisé un travail génétique sur 32 hommes et femmes juifs qui ont survécu aux camps de concentration et ont été témoins des atrocités commises par les nazis durant la Seconde Guerre mondiale. Ils ont pu ainsi constater après examen des zones de gènes, que les hormones du stress chez les survivants de l’holocauste ainsi que ceux de leurs enfants qui n’ont pas connu ce que leurs parents ont vécu pendant la guerre et qui n’ont jamais mis les pieds en Europe, présentaient des similitudes d’un traumatisme extrême. Les enfants interrogés ont pourtant indiqué n’avoir vécu aucune expérience similaire à celle de leurs parents. Cet objet d’étude sur la mémoire génétique reste l’un des plus fascinants.
  • Un dernier exemple d’étude scientifique a été démontré par Darold Treffert. Il explique qu’il existe ce qu’il appelle des « savants » qui peuvent transmettre la mémoire génétique. Il le démontre en racontant l’histoire de deux individus. La première personne répondant au nom de Leslie Lemke présentant le handicap d’être aveugle est considéré comme un musicien virtuose alors qu’il n’a reçu aucune leçon de piano. La deuxième personne nommée Alonzo Clemons est devenu du jour au lendemain, après avoir reçu un coup à la tête un illustre sculpteur alors qu’il n’a jamais pris de cours de sculpture. Ainsi Darold Treffert explique que notre cerveau n’est pas contrairement à ce que l’on pourrait croire une armoire vide à notre naissance mais qu’il serait programmé avec une quantité astronomique d’informations.

Si nous pensions tous que la mémoire génétique n’existe qu’au travers de certaines fictions, beaucoup de scientifiques ont semble-t-il réussi à prouver le contraire.

Qu’en pensez-vous chers lecteurs, la mémoire génétique reste selon vous un concept fictif ou une vraie étude scientifique ?

Crédit-Image à la une : de Jeanne Menj par Flickr

Certaines sources de cet article proviennent de :

 


Publicités

Quand pensez-vous ?

GRR GRR
0
GRR
HUM HUM
1
HUM
LOL LOL
0
LOL
WAW WAW
0
WAW
OMG OMG
0
OMG
OHW OHW
3
OHW

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons un système pour réduire les commentaires indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

John Sinclair

John Sinclair est un grand passionné d’histoire, de tout ce qui touche au paranormal et, de manière générale, à l’étrange. Une passion qui a démarré avec l’écriture d’articles sur le sujet, sur un blog personnel pour commencer puis finir sur Hellystar, en tant qu’éditeur d’articles. Il a également créé une chaîne YouTube dans laquelle il présente des reportages sur la base de ses recherches et de ses différents travaux. Aujourd’hui, il se lance dans son premier projet d’écriture d’un livre mêlant ses deux passions majeures. Livre : Investigations paranormales – Premiers pas Chaîne YouTube
Choisissez le type de post
Sondage
Obtenez des réponses sur une question que vous poserez
Article
Proposez vos connaissances ou votre témoignage
Top
Le classique top
Video
Youtube, Vimeo ou encore Vine
Audio
Soundcloud ou Mixcloud Embeds
Image
Photo ou GIF