La légende de La Llorona (prononcé « La-yo-ro-na »), traduit de l’espagnol pour la « Femme Pleureuse », fait partie de la culture hispanique du Sud-Ouest des États-Unis depuis l’époque des conquistadores. Cette légende comprend l’esprit grand et mince, avec une beauté naturelle et de longs cheveux noirs d’une femme vêtue d’une robe blanche. Celle-ci hanterait les rivières et les ruisseaux, cherchant des enfants à tuer, tout en criant.

Personne ne sait vraiment d’où la légende de La Llorona a commencé. Bien que les récits varient d’une source à l’autre, le point commun est que celle-ci serait l’esprit d’une mère condamnée qui a noyé ses enfants et passe maintenant l’éternité à les chercher dans les rivières et les lacs.


La Llorona, baptisée « Maria », est née dans une famille paysanne d’un village modeste à proximité de Sante Fe au Nouveau-Mexique. Sa beauté saisissante attirait l’attention des riches comme les pauvres hommes de la région. On disait qu’elle passait ses journées dans son humble environnement paysan, mais le soir, elle portait sa plus belle robe blanche pour se faire admirer des hommes.

Les jeunes hommes attendaient alors anxieusement son arrivée et elle trouvait un certain plaisir à plaire. Cependant, La Llorona avait deux enfants qui lui rendaient difficile la tâche de passer ses soirées tranquilles. C’est pourquoi, souvent, elle les laissait seuls pendant qu’elle faisait de la cavalerie avec les messieurs. Un jour, les deux petits garçons ont été retrouvés noyés dans la rivière. Certains disent qu’ils se sont noyés à cause de sa négligence envers eux, et d’autres disent qu’ils sont peut-être morts de la main de leur mère.

Une autre légende raconte que La Llorona était une femme bienveillante, pleine de vie et d’amour, qui a épousé un homme riche qui lui a offert des cadeaux et de l’attention. Cependant, après qu’elle lui a donné deux fils, il a commencé à changer de comportement, retournant à une vie portée sur les femmes et l’alcool, la laissant souvent pendant des mois durant, seule. Il ne semblait plus se soucier de la belle Maria, parlant même de la quitter pour épouser une femme de sa classe aisée. Quand il rentrait chez lui, c’était seulement pour rendre visite à ses enfants. Maria, dévastée, a commencé à éprouver du ressentiment envers les garçons.

Un soir, alors que Maria se promenait avec ses deux enfants sur un sentier ombragé près de la rivière, son mari est venu en calèche avec une élégante dame à ses côtés. Il s’est arrêté et a parlé à ses enfants, mais il a complètement ignoré Maria, repartant sur la route sans regarder en arrière.

Après avoir vu cela, Maria s’est mise dans une rage terrible et s’est retournée contre ses enfants, elle les a saisis et les a jetés dans la rivière. Lorsqu’ils ont disparu progressivement dans le courant, elle s’est rendu compte de ce qu’elle avait fait et a couru sur la rive pour les sauver, mais il était trop tard. Maria est tombée dans un chagrin inconsolable, courant dans les rues de son village en criant.

La belle La Llorona les pleurait jour et nuit. Pendant ce temps, elle ne mangeait pas et marchait le long de la rivière dans sa robe blanche à la recherche de ses garçons, en espérant qu’ils reviendraient vers elle. Alors qu’elle continuait à se refuser de manger, elle finit par s’amincir la faisant paraître plus grande, mais elle était terriblement squelettique. Alors encore qu’une jeune femme, elle est finalement morte sur les rives de la rivière.

Peu de temps après sa mort, son esprit agité a commencé à apparaître, marchant sur les rives de la rivière Santa Fe. Ses pleurs et ses gémissements devinrent une malédiction de la nuit et les gens commencèrent naturellement à avoir peur de sortir après la tombée de la nuit. Elle aurait été vue déambulant entre les arbres le long du rivage ou flottant sur le courant avec sa longue robe blanche étalée sur les eaux. Dans de nombreuses nuits sombres, les gens la voyaient marcher le long de la rivière et pleurer pour ses enfants. Ainsi, on ne parlait plus d’elle comme Maria, mais plutôt de La Llorona, la femme en pleurs.

Bien que les légendes varient, on dit que l’apparition agit sans hésitation ni pitié. Les récits de sa cruauté dépendent de la version de la légende que vous entendez. Certains disent qu’elle tue sans discernement, en prenant des hommes, des femmes et des enfants : quiconque est assez fou pour s’approcher assez près d’elle. D’autres disent qu’elle est très barbare mais qu’elle ne tue que des enfants, les traînant en criant jusqu’à une fosse aquatique.

À Santa Fe, au Nouveau-Mexique, Maria aurait été vu à maintes reprises dans le bâtiment PERA (Public Employees Retirement Association), qui est construit sur un terrain qui était autrefois un ancien cimetière hispano-indien et qui se trouve près de la rivière Santa Fe. Beaucoup de gens qui y ont été employés racontent avoir entendu des cris résonner dans les couloirs et se sentir des mains invisibles qui les poussent dans les escaliers.

La Llorona a aussi été entendue la nuit en gémissant au bord des rivières par de nombreuses personnes et ses errances se sont élargies, suivant les Hispaniques partout où ils vont. Ses mouvements ont été retracés dans tout le Sud-Ouest des États-Unis et même pour certains, jusqu’au nord, dans le Montana sur les rives du fleuve Yellowstone.

Les Hispaniques croient que la Femme Pleureuse sera toujours avec eux, suivant les nombreuses rivières à la recherche de ses enfants, et pour cette raison, beaucoup d’entre eux craignent les ténèbres et transmettent la légende de génération en génération.


Publicités

Quand pensez-vous ?

GRR GRR
0
GRR
HUM HUM
0
HUM
LOL LOL
1
LOL
WAW WAW
0
WAW
OMG OMG
1
OMG
OHW OHW
0
OHW

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pière J. Robin
Créateur de Hellystar, je suis là pour vous faire découvrir nombre de sujets aussi passionnants, qu'extraordinaires et parfois très bizarres. Retrouvez-moi sur Facebook
Choisissez le type de post
Sondage
Obtenez des réponses sur une question que vous poserez
Article
Proposez vos connaissances ou votre témoignage
Top
Le classique top
Video
Youtube, Vimeo ou encore Vine
Audio
Soundcloud ou Mixcloud Embeds
Image
Photo ou GIF