La Chine prévoit de lancer sa propre « lune artificielle » d’ici 2020 pour remplacer les éclairages nocturnes et réduire les coûts d’électricité dans les zones urbaines, a annoncé, le vendredi 19 octobre 2018, les médias publics.


Chengdu, une ville du sud-ouest de la province du Sichuan, développe des « satellites d’illumination » qui brilleront en tandem avec la lune réelle, mais seront huit fois plus lumineux, selon le China Daily.

La première lune artificielle sera lancée depuis le centre de lancement du satellite Xichang au Sichuan, et trois autres suivront en 2022 si le premier essai se déroule bien, a déclaré Wu Chunfeng, directeur de la Tian Fu New Area Science Society, l’organisation responsable du projet. Bien que le premier lancement soit expérimental, les satellites prévus pour 2022 « seront les vrais lancements avec un grand potentiel civique et commercial « , a-t-il déclaré dans un entretien accordé au China Daily.

lune

Crédit : DasWortgewand

En réfléchissant la lumière du soleil, les satellites pourraient remplacer les lampadaires dans les zones urbaines, ce qui permettrait d’économiser environ 1,2 milliard de yuans (170 millions de dollars) par an en électricité à Chengdu, si les lunes artificielles illuminent une zone de 50 kilomètres carrés.

La source de lumière extraterrestre pourrait également contribuer aux efforts de sauvetage dans les zones sinistrées pendant les pannes d’électricité, a-t-il ajouté.

Alors que le programme spatial de la Chine s’efforce de rattraper celui des États-Unis et de la Russie, plusieurs projets ambitieux sont en préparation, dont la sonde lunaire Chang’e-4, du nom de la déesse lunaire de la mythologie chinoise, dont le lancement est prévu en 2018. S’il réussit, il sera le premier rover à explorer le « côté obscur » de la lune. D’ailleurs, la Chine n’est pas le premier pays à essayer de capturer plus de la lumière du soleil pour la Terre. Dans les années 1990, des scientifiques russes auraient utilisé des miroirs géants pour réfléchir la lumière de l’espace dans un projet expérimental appelé Znamya ou Banner.

Le projet de lune artificielle de Chengdu a été annoncé par Wu lors d’une conférence sur l’innovation et l’entreprenariat à Chengdu le 10 octobre. Outre la Tian Fu New Area Science Society, d’autres universités et instituts, dont le Harbin Institute of Technology et China Aerospace Science and Industry Corp, participent au développement des satellites d’illumination de Chengdu.

Crédit-Image à la une : Pexels & modifié avec soin par Hellystar (texte).


Publicités

Quand pensez-vous ?

GRR GRR
0
GRR
HUM HUM
0
HUM
LOL LOL
1
LOL
WAW WAW
1
WAW
OMG OMG
1
OMG
OHW OHW
2
OHW

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pière J. Robin
Créateur de Hellystar, je suis là pour vous faire découvrir nombre de sujets aussi passionnants, qu'extraordinaires et parfois très bizarres. Retrouvez-moi sur Facebook
Choisissez le type de post
Sondage
Obtenez des réponses sur une question que vous poserez
Article
Proposez vos connaissances ou votre témoignage
Top
Le classique top
Video
Youtube, Vimeo ou encore Vine
Audio
Soundcloud ou Mixcloud Embeds
Image
Photo ou GIF