6 shares

Les histoires de clowns tueurs font toujours autant froids dans le dos notamment pour les personnes souffrant de coulrophobie (phobie des clowns). Légendes urbaines pour certains ou histoires sur fond véridique pour les autres, les peurs clowns tueurs restent les histoires les plus terrifiantes notamment depuis Stephen King et son Grippe-sou le clown cabriolant. Cette histoire est celle du violeur et meurtrier John Wayne Gacy, alias le clown sanglant.


John Wayne Gacy naquit à Chicago le 17 mars 1942. C’était un enfant maltraité par son père qui le battait régulièrement depuis ses 4 ans et qui le rabaissait sans cesse. Son père était un alcoolique notoire qui ne battait pas que son fils, il frappait sa femme et ses filles aussi régulièrement, notamment dans ses états seconds d’alcoolique. John avait toujours eu des problèmes de santé et ne faisait pas de sport, il était obèse et sa scolarité n’était pas non plus glorieuse à cause des autres enfants qui le maltraitaient. (Crédit image La source)

Son enfance chaotique d’enfant battu allait de plus en plus dans la violence physique et lorsque John fut surpris avec un autre garçon à avoir des relations sexuelles le père de John le frappa avec un rasoir qu’il accrocha à une corde afin de le fouetter avec, il en garda des cicatrices mais surtout son père continuait de le rabaisser sur les penchants homosexuels de son fils et sur la confiance en lui. La même année, en 1949 John fut agressé sexuellement par un ami de son père à de nombreuses reprises, il n’osa jamais en parler à son père de peur que celui ne le frappe à nouveau.

John développa des troubles cardio-vasculaires et n’avait plus le droit de faire du sport, il continuait de s’en prendre plein la pomme chez lui et les élèves de son école continuaient eux aussi de l’agresser et de l’humilier régulièrement. Néanmoins afin de passer le moins de temps possible chez lui, John aidait ses professeurs à faire différentes tâches et allait faire les courses de ses voisins. John commença à faire régulièrement des syncopes vers l’âge de 14 ans et passait beaucoup de temps à l’hôpital mais son père ne le croyait et disait à tous que son fils faisait des fausses crises pour faire parler de lui et avoir de la compassion pour les autres étudiants ne le harcèle plus même en 1957 lorsque John est victime d’une appendicite. Le peu d’amis qu’avait John avaient indiqué que son père le battait ou l’insultait parfois sans raison et que son fils n’avait jamais osé se défendre contre les abus de son père.

En 1960 John se lança dans la politique pour le parti démocrate sans l’approbation de son père mais il décida de prendre son envol de chez lui, il avait 18 ans et trouve différents petits travaux afin de payer son logement à Las Vegas, il commença à travailler comme ambulancier puis comme préposer à la morgue. John expliqua qu’il dormait régulièrement dans la salle d’embaumement et qu’il commença à avoir des envies nécrophiles, jusqu’à faire des attouchements à un cadavre d’un adolescent de 14 ans. C’est à ce moment-là qu’il commença à sentir qu’il avait des pulsions pédophiles. Il retourna un temps chez ses parents et obtient un diplôme en commerce en 1963. John fut transféré dans la ville de Springfield dans une compagnie de fabrique de chaussures où il commença comme stagiaire pour terminer en 1964 comme chef de son département. Il se maria avec Marlynn Myers qui travaillait pour lui. Les parents de son épouse achetèrent trois restaurants Kentucky Fried Chicken (KFC) pour que le couple Gacy s’en occupe et ils s’installèrent à Waterloo (Iowa) afin de travailler pour les restaurants dans une maison qui appartenait aux parents de Marlynn et dont ils ne se servaient plus.

John fait aussi des travaux communautaires et travaille sans relâche pour réussir sa carrière et sa vie de famille. En 1964 il a eu sa seconde expérience homosexuelle avec un de ses collègues de travail et il comprit alors qu’il préférait les hommes aux femmes mais il garda cela pour lui. Ses travaux communautaires font de lui une personne qui était appréciée dans sa ville. Les Jaycee’s, l’endroit où il faisait des travaux communautaires pour le bien de la ville était aussi impliqué dans des histoires de pornographies, de prostitutions mais aussi de l’échangisme de femme. John y participait régulièrement et faisait souvent des avances sexuelles à ses collègues, il trompait sa femme avec des prostituées. Sa femme accoucha de Michel en 1966 et de Christine en 1967.

Dès 1967 John commença à abuser sexuellement d’adolescent qu’il attira chez lui, la plupart des jeunes étaient des adolescents qui faisaient partie des Jaycee’s, l’endroit où John effectuait ses travaux communautaires. Il attirait chez lui les adolescents et leur proposait d’avoir des relations sexuelles avec sa femme avant de les forcer à lui faire des fellations sous peine de les faire chanter. Il faisait venir aussi des adolescents en les manipulant, il leur faisait croire que les fellations étaient une expérience scientifique et leur donnait 50 dollars pour les gratifiaient du succès de l’expérience.

Deux adolescents déposèrent plainte contre Gacy pour les fellations et même s’il nia les faits jusqu’à accuser le père de l’une de ses victimes de manipulation politique afin de lui faire perdre son poste au Jaycee’s. Gacy engage un autre adolescent pour agresser l’une des deux victimes mais elle est parvenu à fuir. John fut alors soumis à un examen psychiatrique qui avait révélé qu’il souffrait d’un trouble de la personnalité antisocial (incluant des aspects de la sociopathie et de la psychopathie). Il fut condamné à passer 10 ans en prison le 3 décembre 1968. Sa femme demanda en même temps le divorce mais John ne reverra jamais sa famille. John avait effectué des petits travaux dans la prison et il avait obtenu une libération sur parole le 18 juin 1970 18 mois après le début de son incarcération. John déménagea à Chicago pour vivre avec sa mère car son père était décédé entre-temps.

Sa mère l’aida à acheter une nouvelle maison au 8213 West Summerdale avenue dans le comté de Cook County dans l’Illinois. C’est dans cette maison qu’il viola et tua la majorité de ses victimes et l’endroit où il fut aussi arrêté. Gacy se remaria avec une amie d’enfance, Carole Hoff qui avait deux filles issues d’un précédent mariage. John rejoignit un club communautaire où des clowns faisaient des spectacles pour les hôpitaux et dans diverses activités dans la ville en 1975. John s’était alors créé un alter ego, Pogo le clown et se maquillait différemment des autres clowns. Sa femme a fini par découvrir la bisexualité que Gacy lui avait dite mais comprend très vite qu’il était homosexuel et remarqua qu’il invitait régulièrement des adolescents dans son garage, elle finit alors par demander le divorce en 1976. (Crédit image Sante Muerte)

John tua accidentellement sa première victime, Timothy McCoy qui avait 16 ans et qu’il rencontra à la sortie d’un bus. John le ramena chez lui et il alla dormir dans sa chambre par la fatigue de son travail de cuisinier. Il se réveilla le lendemain et cru que Timothy voulait l’agresser car il tenait un couteau à la main. John se battit contre le lui et le frappa à mort puis il expliqua plus tard avoir eu un orgasme en le tuant.  Il découvrit après le meurtre que Timothy lui avait préparé à manger  et que c’était la raison à laquelle il tenait un couteau lorsqu’il réveilla John. Il l’enterra dans le vide sanitaire de sa maison et recouvrit d’une couche de béton l’endroit exact où il l’avait enterré.

Il tua un adolescent non identifié en janvier 1974 qu’il étrangla et enterra dans sa cour. Il agressa un de ses collègues, Anthony Antonucci qui était âgé de 15 ans mais il n’était pas parvenu à le tuer car celui-ci était ceinture noire de lutte, les deux décidèrent d’en rester là, la victime pensant que cela était lié à l’alcool qu’ils avaient consommé. Mais quelques mois plus tard John agressa un autre de ses collègues âgé de de 17 ans John Butkovitch qu’il tua après lui avoir mis des menottes dans le dos, la victime s’était rendu chez lui afin de réclamer son salaire que Gacy ne lui avait pas encore payé. Le père de l’adolescent était persuadé de la culpabilité de la disparition de son fils par Gacy mais la police avait refusé de prendre en compte la culpabilité du criminel.

En 1976 peu de temps après que son divorce soit officialisé John enleva, viola et assassina Darell Sampson qui était âgé de 18 ans et cinq semaines plus tard il fit de même avec Randal Reffett qui avait 15 ans et Samuel Stapleton quelques heures plus tard. Ils ont été attaché les mains dans le dos par des menottes ce qui était la signature de Gacy, ils étaient torturés puis assassinés par strangulation, ils ont été enterrés dans le vide sanitaire de la maison de Gacy. Puis il assassina plusieurs dizaines d’autres victimes de la même manière (Michael Bonnin 17 ans, William Caroll 16 ans, James Haakenson 16 ans, Rick Johnston, Kenneth Parker et Michael Marino, William Bundy 19 ans ainsi qu’une vingtaine d’autres dont certains n’ont pas été identifiés). John les avait enterrés un petit peu partout sous les sols de sa maison (notamment la cuisine et le vide sanitaire).  John agressa un de ses employés qu’il avait fait venir chez lui pour faire des travaux de sa maison, David Cram qui était âgé de 18 ans en août 1976. Il lui passa les menottes et tenta de le violer mais celui-ci arriva à blesser Gacy et à fuir, David dormait chez lui le temps des travaux et retourna chez Gacy qui s’excusa et mit cela sur le compte de l’alcool. John ressaya un mois plus tard de le violer mais il prit la fuite et démissionna de son poste même s’il continua de travailler pour Gacy les deux années suivantes.

Parmi les employés de John, William Bundy avait disparu après s’être rendu à une fête et fut assassiné par Gacy, tout comme Gregory Godzik qui était âgé de 17 ans. La victime avait expliqué à sa famille que John était bizarre et qu’il lui faisait creuser des tranchées pour poser des tuiles de drain mais il avait un mauvais pressentiment, les tranchées étaient en réalité les futures tombes des victimes de John. John Szyc un proche des deux précédentes victimes fut aussi victime de Gacy, il avait 19 ans. John assassina encore trois autres adolescents dont Jon Presdige qui avait 20 ans, il fut enterré avec deux autres adolescents qui n’ont pas été identifiés. En avril 1977 il assassina Matthew Bowan qui avait 19 ans. John travaillait depuis pour PDM contractors et pour PE Systems ce qui lui permettait de se déplacer partout dans les USA pour des contrats de construction et avait dans son équipe des adolescents dont certains furent les victimes citées plus haut. John tua par la suite 7 autres victimes (Robert Gilroy 18 ans, John Mowery 19 ans, Russel Nelson 21 ans, Robert Winch 16 ans, Tommy Bowling 20 ans, David Talsma 19 ans, William Krinded 19 ans). Il kidnappa Robert Donnelly qu’il viola et tortura durant des heures mais sous les supplications de sa victime de le tuer il décida de laisser en vie et le déposa en voiture après lui avoir enlevé les menottes. La victime se rend à la police mais ils ne prennent pas au sérieux la victime car Gacy avait indiqué que la victime était consentante et comme il était apprécié dans sa ville ils l’avaient cru sur parole.

En 1978 John kidnappa Jeffrey Rignall avec du chloroforme et le viola et le tortura durant des heures, comme pour sa précédente victime qu’il laissa en vie Donnelly, John endormait les victimes après des sévices et attendait le réveil avant de recommencer. Jeffrey réussit malgré ses blessures à se rendre chez sa compagne qui le conduit à la police mais il fut incapable de donner une description de son agresseur et la police ne fit pas le rapport avec John néanmoins il se rappela le modèle de la voiture et quelques rues qu’il avait pu voir en semi-coma. Quelques semaines plus tard alors qu’il était avec des amies il croisa la voiture en question et la suivit jusqu’à l’adresse de John Wayne Gacy. La police arrêta John le 15 juillet 1978. Pendant les enquêtes policières ils découvrirent les corps des victimes et le procès s’ouvrit en décembre 1978. John avoua les meurtres et indiqua que des corps se trouvaient aussi au niveau de la rivière des Plaines, il avait jeter cinq corps de par dessus le pont mais seulement 4 furent trouvés (Timothy O’Rourke 20 ans, Frank Landigin 19 ans, James Mazarra 20 ans, Robert Piest 15 ans).( Crédit image NY Times :  reconstitution facile de 30 des 33 victimes de Gacy, les corps étant en trop mauvais état pour faire une reconnaissance directe des corps).

Entre juillet et décembre des preuves avait été trouvés au domicile de Gacy mais aussi des biens ayant appartenu à ses victimes. Un des anciens employés de John, Michael Rossi avait été arrêté quelque temps plus tôt avec la voiture de l’une des victimes et il avait déclaré que c’était Gacy qui lui avait vendu.  Gacy était victime de harcèlement de la part de la police qui pensait qu’il cachait des choses mais John s’amusait avec eux en les invitant au restaurant et Rossi parlait progressivement à la police. John invita deux policiers chez lui et l’un d’entre eux remarqua une odeur nauséabonde ressemblant à un cadavre en décomposition mais aussi des affaires appartenant à la même victime de la voiture. Les policiers reçurent des témoignages des travailleurs de Gacy qui leur faisait creuser des tranchées de 1m80 sur 0.60 m, les policiers avaient ainsi pu constater que les tranchées en question étaient en réalité les tombes des futures victimes.

Après une enquête minutieuse relevant des preuves aussi glauques les unes que les autres Gacy a été condamné pour le le rapt, la torture, le viol et le meurtre de 33 adolescents de son propre aveu. Il a été condamné pour chaque meurtre à la condamnation à mort et avec une peine de perpétuité le 12 mars 1978 et la date de son exécution était prévu pour le 2 juin 1980. Mais la date fut repoussée et John resta dans les couloirs de la mort pendant 14 ans. Il a été agressé en prison par un autre détenu le 15 février 1983 qui le poignarda au bras et blessa aussi un autre détenu. John peignit ses fameuses peintures de clowns qu’il vendait entre 10 000 et 20 000 dollars, persuadés de la joie qu’apportaient ses peintures. John décida de faire appel de ses condamnations ce qui reportait la date de son exécution pendant plusieurs années. Il fut finalement exécuté le 10 mai 1994 par injection létale à la prison de Stateville à Crest Hill.

Crédits de l’article :

Crédit image à la une :

  • Erick Diaz

Publicités

Like it? Share with your friends!

6 shares

Quand pensez-vous ?

GRR GRR
0
GRR
HUM HUM
0
HUM
LOL LOL
0
LOL
WAW WAW
0
WAW
OMG OMG
1
OMG
OHW OHW
0
OHW

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lili Price

Mercurien

Je suis Lili Price, je suis auteure sur Hellystar , j'écris aussi des articles sur wordpress sur mon site personnel http://www.pricelili.wordpress.com et http://www.parapsychologya.wordpress.com Je suis à la tête d'une équipe de recherche des phénomènes psychiques, paranormaux et parapsychologiques "Parapsychologya". Je suis spécialisée dans la parapsychologie et l'occultisme, je suis chercheuse en paranormal depuis 2002 et actuellement je suis en études pour faire une formation pour devenir psychopraticienne (psychothérapeute) pour ainsi continuer de me spécialiser dans les études du mystique. Blog Twitter
Choisissez le type de post
Sondage
Obtenez des réponses sur une question que vous poserez
Article
Proposez vos connaissances ou votre témoignage
Top
Le classique top
Video
Youtube, Vimeo ou encore Vine
Audio
Soundcloud ou Mixcloud Embeds
Image
Photo ou GIF