23 shares

L’histoire de Leatherface, ce célèbre tueur en série sans pitié et sociopathe, que l’on retrouve dans la saga cinématographique Massacre à la tronçonneuse, dont le premier film, signé du réalisateur Tobe Hooper, fut censuré dans plusieurs pays à cause de la violence des actes commis dans le film, marqua aussi un tournant dans les films d’horreur. La saga se compose de 8 films, aussi gores et violents les uns que les autres.

Mais l’histoire est bien plus glauque et tordue dans la réalité, en effet, le film s’intéresse au fondement de l’histoire du célèbre sadique et psychopathe Ed Gein, connu par la cruauté de ses actes, dans le Wisconsin, dans les années 50.


Cet article comporte des images des crimes du tueur, âmes sensibles savent s’abstenir.

(Ed Gein, source Wikipédia) 

Naissance du monstre. Ed Gein est né le 27 août 1906 et décéda des suites d’un cancer pendant son incarcération le 26 juillet 1984. Il avait un frère, Henry. Son enfance fut violente, sa mère, Augusta, était une féroce croyante qui a donné une éducation des plus strictes à ses fils, les convainquant que les femmes étaient des pécheresses, des créatures de l’enfer, et n’hésitait pas à réprouver les désirs sexuels de ses fils en les battant et les humiliant constamment.

Son époux la laissait faire, mais battait régulièrement son épouse aussi. La mère fut si castratrice avec ses enfants que la légende indique que ses fils se déguisaient parfois en femme pour faire plaisir à leur mère, qui les dominait constamment, le père étant trop préoccupait par sa ferme. Augusta n’hésitait à pas prier la mort de son mari, forçant aussi ses enfants à en faire de même. Les enfants n’avaient pas d’ami, et n’avaient pas non plus le droit de parler aux autres enfants de leurs âges, pendant l’enfance et l’adolescence des garçons.

En grandissant, Ed vouait un culte pervers à sa mère, en tombant amoureux de celle-ci, chose que sa mère lui rendait bien. Quant aux frères, une haine et une jalousie s’installèrent entre eux.

En 1944, un feu fut déclaré dans la propriété de la ferme Gein, un marais prit feu et lorsque les pompiers réussirent à éteindre le feu, ils découvrirent qu’un membre de la famille ne fut pas trouvé, il s’agissait de Henry, qui fut retrouvé mort. Dans un premier temps, la police pensa à une mort accidentelle par crise cardiaque, mais le légiste observa que des coups à la tête avaient provoqué sa mort, mais aussi, une asphyxie. La police pensa à Ed, mais n’eut à ce moment-là aucune preuve de son acte.

A partir de la mort de sa mère, Ed changea, son père décéda quelques années plus tard. Mais Ed avait déjà commencé sa chute vers les ténèbres. Il s’adonnait au satanisme et n’hésitait pas à tuer des animaux pour faire revivre sa mère, pire encore, il se rendit dans les cimetières pour profaner les tombes, il volait les cadavres pour découper les visages et en faire des masques de décoration, et commença aussi à décorer sa maison avec de la peau humaine, des dents, des crânes. Sa folie le conduit aussi au stylisme, et se confectionna une robe en peau humaine, mais aussi, au cannibalisme.

(masque humain par Ed Gein, source archives de la police du Wisconsin) 

En 1953, dans un comté voisin de là ou vivait Ed Gein, Mary Hogan, tenancière d’une taverne à Pine Grove, disparaît subitement sans laisser de trace. 4 ans plus tard, c’est au tour de Bernice Worden, de disparaître, elle dirigeait un magasin à Plainfield, et Ed fut vu à côté du magasin de Bernice, la guettant.

La police se rend alors dans la ferme de Ed, et tomba sur des visions d’horreurs, les décorations de Ed, des rideaux en peaux humaines, des crânes humains servant de bols, des morceaux de cadavres humains dans des bocaux.

(Cuisine d’Ed Gein, policier en train d’enquêter, source archive de la police du Wisconsin)

Les corps des victimes furent aussi retrouvés, Bernice fut éventrée et pendue par les pieds, mais aussi décapitée, son corps attaché par les pieds à une poutre. Quant à Mary, sa tête est retrouvée dans un sac en papier.

Ed garda le silence sur le nombre exacte de ses victimes, ne partageant que des détails sur ses créations. Ed indiqua simplement avoir tué ces deux femmes, et d’en avoir déterré treize autres pour ses penchants créatifs.

Les comtés d’où dépendaient les victimes d’Ed étant trop pauvres pour faire un procès trop coûteux, seuls les actes avérés de Ed furent jugés et condamnés, la lumière ne fut jamais faite sur les autres victimes. Par ailleurs, la police refusa d’ouvrir les tombes et  donna aux habitants des informations sur les victimes de la nécrophilie aux habitants, de peur de les choquer.

(tête humaine, source archive de la police du Wisconsin)

Néanmoins, pendant le procès, le comté, sous autorisation de la police, décide d’ouvrir deux tombes, qui s’avérèrent vides.

Ed est jugé fou et interné. Mais les habitants réclamant la condamnation à mort, la police déclara qu’il fallait attendre l’évolution psychiatrique du Boucher de Plainfield pour voir si un possible procès pourrait avoir lieu.

Ed est alors diagnostiqué schizophrène par l’hôpital psychiatrique de la prison d’État de Dodge, à Waupun. En 1978, il est transféré au service gériatrique de l’institut de santé mentale Mendota, de Madison.

Le boucher décède à 77 ans, d’une insuffisance respiratoire liée à son cancer, en 1984.

Mais l’histoire continue :

L’histoire de Ed Gein inspira de nombreux films tels que Psychose d’Alfred Hitchcock, Maniac de William Lustig, le Silence des agneaux, mais surtout, le célèbre Leatherface, alias, Massacre à la tronçonneuse. L’on retrouve aussi son inspiration dans la saison 2 d’American Horror Story dans le tueur Bloody Face.

(massacre à la tronçonneuse, Tobe Hooper, 1974, source Allociné)

Par ailleurs, le chaudron ayant servi par Ed pour cuir ses victimes, car n’oublions pas non plus ses penchants cannibales, serait hanté par ses victimes, Zak Bagans, célèbre enquêteur de l’émission Ghost Adventures, l’a racheté pour le mettre dans son musée hanté à Las Vegas.

L’histoire de Ed Gein, boucher de Plainfield, continue, presque un demi-siècle plus tard, à faire son effet et d’inspirer encore des nouvelles histoires aussi tordues qu’il a plus l’être.

Image-crédit à la une : Daily News.

 


[wordads]

Like it? Share with your friends!

23 shares

Quand pensez-vous ?

GRR GRR
0
GRR
HUM HUM
4
HUM
LOL LOL
3
LOL
WAW WAW
1
WAW
OMG OMG
5
OMG
OHW OHW
2
OHW

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lili Price

Mercurien

Je suis Lili Price, je suis auteure sur Hellystar , j'écris aussi des articles sur wordpress sur mon site personnel http://www.pricelili.wordpress.com et http://www.parapsychologya.wordpress.com Je suis à la tête d'une équipe de recherche des phénomènes psychiques, paranormaux et parapsychologiques "Parapsychologya". Je suis spécialisée dans la parapsychologie et l'occultisme, je suis chercheuse en paranormal depuis 2002 et actuellement je suis en études pour faire une formation pour devenir psychopraticienne (psychothérapeute) pour ainsi continuer de me spécialiser dans les études du mystique. Blog Twitter
Choisissez le type de post
Sondage
Obtenez des réponses sur une question que vous poserez
Article
Proposez vos connaissances ou votre témoignage
Top
Le classique top
Video
Youtube, Vimeo ou encore Vine
Audio
Soundcloud ou Mixcloud Embeds
Image
Photo ou GIF