Les cimetières sont connus dans le paranormal pour être des lieux propices aux manifestations étranges, notamment sur le simple fait que de nombreuses âmes humaines y sont enterrées afin de trouver le repos éternel. Pourtant il existe en Écosse, un cimetière au cœur de la ville d’Édimbourg réputé pour être hanté par l’âme d’un représentant royal connu pour avoir été l’un des plus sanglants de sa lignée. Découvrons ensemble les terrifiants secrets du  cimetière de Greyfriars.


L’histoire du lieu :

Le nom du cimetière de Greyfriars est tiré d’un ancien monastère franciscain qui se trouvait sur les lieux en 1561. Les raisons ayant poussé l’abandon de ce monastère pour la mise en place d’un cimetière s’explique par le fait que l’autre lieu de repos des défunts de la ville d’Édimbourg, le cimetière Saint-Gilles était surpeuplé de cadavres à un tel point que les personnes y vivant à proximité pouvaient sentir l’odeur putréfiée des cadavres et elles craignaient que cela véhicule de terribles épidémies. Pour lutter contre cela et du à la montée en puissance de la religion du Protestantisme face à celle dominante de l’époque le catholicisme, la reine Marie Stuart décida d’expulser les moines franciscains de leur monastère et de mettre en place le cimetière tel que nous le connaissons encore aujourd’hui, le cimetière de Greyfriars.

Marie Stuart, Reine d’Écosse (1542-1567).

Seulement, la décision fut très mal acceptée par les presbytériens D’Écosse qui décidèrent entre eux de conclure un pacte au sein même de l’Église de Greyfriars (construction achevée en 1620) et de s’opposer à la reine le 28 février 1638. Ils se surnommèrent les « Covenantaires » et ont juré de servir le nom de Dieu et non le roi de cette époque, Charles II D’Écosse qui imposa par la même occasion le Protestantisme dans son royaume. Ce conflit religieux va durer pendant 5 décennies. Face à cette révolte religieuse, une chasse aux Covenantaires fut organisée à partir de 1679, dans les mêmes instants de la bataille de Bothwell, le 22 juin de la même année. Suite à cela 1200 partisans furent prisonniers et 400 d’entre eux furent emprisonnés à la « prison des Covenantaires » qui se trouve dans une partie adjacente au cimetière. Les pires sévices furent organisés pour ceux qui ont osé s’opposer à la volonté de leur roi considéré comme ce fut le cas à cette époque comme le représentant divin sur terre de Dieu. Au bout de 5 mois d’emprisonnements et après le rude passage de l’hiver, seul 257 d’entre eux ont survécu. Les autres ont terminé soit décapiter, soit ils étaient vendus comme esclaves ou soit ils ont fini par porter allégeance au roi après ne plus avoir supporté les tortures en prison. Les prisonniers défunt ont été enterrés dans le cimetière.

Sir Georges MacKenzie, surnommé le Sanglant connu pour avoir été le responsable de la mort de 18 000 personnes en son temps.

Une personne fut alors accusée de la mort durant cette période sanglante de l’histoire D’Écosse de plus de 18 000 personnes. Il s’agissait du représentant du roi Sir Georges MacKenzie dit le Sanglant. Cet homme avait une haine si profonde envers les Covenantaires qu’il se réjouissait à l’idée de les voir se pendre autour d’une corde. Lorsque ce dernier mourut en 1691, il fut inhumé dans un caveau situé non loin de l’endroit où il a séquestré ses victimes.

Au début du 19ème siècle, le cimetière fut la proie de pilleurs de tombes dont la volonté était de déterrer des cadavres afin d’en faire don aux étudiants de l’École de Médecine d’Edinburgh. Pour protéger les sépultures de leurs ancêtres, les derniers représentants des familles des victimes décidèrent de mettre en place un système afin d’empêcher les voleurs de cadavres d’arriver à leurs fins, ce système fut appelé les « mortsafes » ou « coffres-forts de tombeaux ».

Voici un ancien mortsafe et vu le système d’époque, pas étonnant qu’il ait réussi à décourager les pilleurs de tombes.

 

De nos jours, ceux qui sont allés au cimetière de Greyfriars sentent quelque chose de très négatif dans ce lieu à un tel point qu’il peut vous rendre un clin d’oeil mal à l’aise. Découvrons ensemble les étranges phénomènes se déroulant dans ce lieu.

Les phénomènes paranormaux constatés :

Afin de déceler et de découvrir  les manifestations étranges demeurant au cimetière de Greyfriars, une société à but lucratif a demandé l’autorisation de mener des visites de nuit. Ces visites ont commencé dès 1999.

Commençons par ce que beaucoup de personnes estiment comme étant le point central des phénomènes paranormaux se déroulant au cimetière, il s’agit du mausolée où est enterré le persécuteur des Conantaires, Georges MacKenzie.

Caveau présumé de Sir Georges MacKenzie.

 

En effet, selon les témoignages une entité malveillante se trouverait aux alentours de sa tombe. Beaucoup de personnes sont persuadées qu’il s’agit de l’esprit de MacKenzie continuant de torturer ceux qui ont la malchance de le croiser, on a surnommé cette entité « poltergeist MacKenzie ».

Message d’avertissement semblant prévenir du dangereux poltergeist MacKenzie.

Cette supposition quand à l’évocation de l’esprit de MacKenzie a pu être avancée malheureusement grâce à l’expérience troublante et effrayante d’un sans abri qui était venu trouver refuge dans ce cimetière en 1998. En effet, ce jour là le temps n’était pas au rendez-vous et le seul lieu où pouvait se mettre à l’abri ce pauvre homme ne fut autre que le mausolée de MacKenzie. Profitant d’être à couvert de la pluie, il avait décidé d’explorer la tombe et il découvrit non loin de la seconde chambre funéraire, 4 cercueils de bois. Sans le moindre sous et persuadé de trouver des objets de valeurs, le sans-abri tenta alors d’ouvrir leurs couvercles. Mais le sol étant très instable au moment de l’ouverture des cercueils, il tomba dans une fosse mais curieusement, elle ne fut pas remplie de squelettes, mais des cadavres encore vêtus de leurs habits d’époque. L’homme fut pétrifié de cette découverte macabre et pris aussitôt ses jambes à son cou. On apprit plus tard que le gardien du cimetière faisant ses rondes de nuit avec son chien aurait souvent entendu d’étranges bruits provenir de la tombe de MacKenzie.

La question que tout le monde est la suivante : le sans-abri aurait-il troublé le repos éternel de Georges MacKenzie le Sanglant en voulant dérober ses trésors ? La réponse à cette question fut confirmée par la suite et l’ampleur des phénomènes. En effet, le lendemain de l’intrusion, une jeune femme sans doute un peu trop curieuse s’est rapprochée des grilles du mausolée et à avouer senti un courant glacial la traverser à un tel point qu’elle s’est retrouvée par terre. Et ce n’est pas tout une autre femme aurait elle aussi senti ce courant d’air, mais contrairement à son prédécesseur elle fut horrifiée de découvrir une trace de contusion sur le coup, comme si quelqu’un avait tenté de l’étrangler sauf qu’il n’y avait personne d’autre qu’elle près du mausolée. Et ce ne sont pas les seuls faits troublants car tous ceux qui ont osé s’approcher de près ou de loin du caveau MacKenzie au cimetière de Greyfriars ont affirmé que les étranges phénomènes continuaient de plein fouet chez eux et bien en dehors du cimetière. Devant le nombre d’agressions invisibles dont étaient victimes les visiteurs, la société décida de tenir dans des registres leurs histoires dans les moindres détails et le plus souvent accompagné de photos.

Voici un exemple de photo impressionnante d’une agression dont a été victime une personne de l’esprit malsain du cimetière.

Depuis de nombreux autres événements sont venus alourdir la liste déjà bien remplie d’agressions invisibles dans le cimetière. On peut ainsi dénombrer suivant les registres de la société organisant les visites de nuit un total de 450 attaques. Malheureusement, il est difficile de savoir si ce nombre reflète ou non la réalité car tous les visiteurs ne répertorient pas forcément dans les registres les phénomènes dont ils en sont victimes. De plus difficile de savoir exactement si il s’agit bel et bien de l’esprit de MacKenzie. Mais étant donné que toutes les agressions se déroulent non loin de son lieu de repos, il est difficile de croire que cela ne puisse pas être l’élément déclencheur de toute l’énergie négative qui émane de ce lieu. Pourtant, une photo a été prise il y a quelques années et semble montrer une étrange manifestation sous forme de brume en pleine nuit, mais s’agit-il vraiment de MacKenzie ?C’est à vous seul de forger votre opinion et votre esprit d’analyse sur cette photo que j’ai retrouvé et que je vous présente ci-dessous :

L’esprit de MacKenzie ou d’une autre entité ? Ou phénomène naturel du à l’expiration de l’air ? A vous de forger votre opinion.

Il est compliqué d’en être sûr et certain, d’autant plus qu’il ne serait pas le seul fantôme à hanter les lieux. En effet, certaines personnes ont rapporté avoir vu d’autres apparitions fantomatiques mais également d’autres faits étranges et troublant comme des variations de température extrêmes passant du chaud au froid et vice et versa, sentir des odeurs de souffre comme si un corps brulé alors que ce ne fut pas le cas, entendre des voix désincarnées, des bruits de pas, des rires et des grognements aux alentours de la tombe du célèbre MacKenzie. Tous ces témoignages nous confirme une chose, il se passe très certainement quelque chose dans le cimetière de Greyfriars et cette chose est maléfique. Cette affirmation est confirmée par le fait suivant et qui a aussi été constaté. Au moment où on s’approche de la tombe de « poltergeist MacKenzie », on est envahi d’un profond mal être s’accompagnant par de fortes nausées, d’étourdissements désagréables et dans le pire des cas par de fortes agressions physiques pouvant aller des simples ecchymoses sur le corps jusqu’au brisement des os !

La dernière chose que nous pouvons conclure sur le cimetière de Greyfriars est la chose suivante. Il y a de cela quelques années en 2003 pour être exacte, quatre demeures abordant le cimetière ont été victimes d’incendies, tout comme la société organisant les visites de nuit dans le cimetière perdant alors toutes preuves de l’existence d’une entité maléfique. La question que l’on peut se poser est la suivante : toutes les personnes habitants non loin du cimetière ou étant de passage près du mausolée de MacKenzie n’auraient elles pas été maudites malgré elles depuis l’incident avec le sans-abri de 1998 par l’esprit du tourmenteur des Conantaires ? Une réponse dont nous n’aurons probablement la réponse.

Rédigé par John Sinclair et publié sur Hellystar

Certaines données de cet article proviennent de :

  • http://rip-paranormal.com/themes/les-fantomes-de-greyfriars
  • http://www.mindshadow.fr/fantome-cimetiere-greyfriars/
  • http://uklegacies.blogspot.fr/2010/11/le-cimetiere-de-greyfriars-ecosse.html.

Publicités

Quand pensez-vous ?

GRR GRR
1
GRR
HUM HUM
1
HUM
LOL LOL
0
LOL
WAW WAW
1
WAW
OMG OMG
0
OMG
OHW OHW
0
OHW

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

John Sinclair

John Sinclair est un grand passionné d’histoire, de tout ce qui touche au paranormal et, de manière générale, à l’étrange. Une passion qui a démarré avec l’écriture d’articles sur le sujet, sur un blog personnel pour commencer puis finir sur Hellystar, en tant qu’éditeur d’articles. Il a également créé une chaîne YouTube dans laquelle il présente des reportages sur la base de ses recherches et de ses différents travaux. Aujourd’hui, il se lance dans son premier projet d’écriture d’un livre mêlant ses deux passions majeures. Livre : Investigations paranormales – Premiers pas Chaîne YouTube
Choisissez le type de post
Sondage
Obtenez des réponses sur une question que vous poserez
Article
Proposez vos connaissances ou votre témoignage
Top
Le classique top
Video
Youtube, Vimeo ou encore Vine
Audio
Soundcloud ou Mixcloud Embeds
Image
Photo ou GIF