C’est dans la magnifique contrée d’Angus en Écosse que se trouve au village de Glamis, un château aussi charmant que terrifiant si vous connaissiez les légendes entourant ce lieu. Découvrons ensemble l’histoire et les secrets du château de Glamis, l’un des forts les plus hantés du pays.


L’histoire du château de Glamis :

Cette forteresse fut construite au début du 15ème siècle et aurait été la maison d’enfance de la reine Elizabeth II d’Angleterre. Le bâtiment principal a subit de nombreuses modifications durant plusieurs siècles, et beaucoup d’extensions ont également été effectuées afin de faire de ce château l’un des plus imposants forts du pays. Il est également marqué dans les billets de banque de la Royal Bank of Scotland et il fut autrefois le siège des comtes de Strathmore et Kinghorne lorsque le roi d’Écosse Robert II décida en 1372 de confier le château de Glamis aux seigneurs des environs.

Il y a certainement d’autres données historiques passionnantes sur le château de Glamis, mais il est davantage connu pour ses étranges légendes qui font de lui l’un des lieux les plus hantés d’Écosse. En effet, il serait habité par moins de 7 fantômes, découvrons-les ensemble.

Les 7 fantômes du château de Glamis :

C’est sans aucun doute la légende la plus connue du château. En effet, selon cette dernière le second Lord de Glamis était réputé pour être un joueur de cartes invétéré et un jour, un étranger s’est présenté à la cours et lui a proposé de faire une partie. Le Lord accepta volontiers cette proposition et décida d’entamer un jeu de cartes avec l’inconnu. La partie aurait duré pendant des journées et des nuits entières, et la seule chose qui était perceptible dans la pièce où joué le seigneur avec le mystérieux homme était des cris angoissants. Alors qu’approché un dimanche considéré comme un jour sacré où le jeu était interdit, l’un des domestiques du château décida qu’il était temps d’avertir son maître de stopper la partie afin de s’adonner à la prière. Mais le Lord de Glamis refusa de quitter la partie et affirma qu »il était prêt à jouer avec le Diable en personne, si cela était nécessaire. Les deux hommes furent alors considérés comme étant possédés et furent emmurés vivants dans cette pièce. De nos jours, il se murmurerait qu’on entendrait encore les cris des deux joueurs, cependant l’emplacement exacte de la pièce où s’est déroulé le jeu de cartes est resté secret et seul trois personnes dans le monde ont connaissance de son emplacement.

Il y aurait également 3 entités féminines qui roderaient aux alentours du château :

  • La première d’entre elles et aussi la plus connue n’est autre que la Dame grise. Elle fut autrefois Janet Douglas, lady de Glamis et aurait été brûlée vive après voir perdu son mari par un certain James V. qui avait une profonde haine envers elle et son fils. Il l’a condamna à mort sur le bucher en l’accusant d’être une sorcière mais il épargna son fils et le fit prisonnier du château. Ce n’est qu’à la mort de James, que ce dernier fut libéré et c’est à partir de ce moment là que des apparitions de sa défunte mère ont pu être constatées autour de la chapelle du château, accompagnées par des bruits sourds. La Dame grise semble continuer même après sa mort depuis plusieurs années voir même plusieurs siècles, à rechercher son fils et probablement le repos éternel.
Janet Douglas, la Dame grise du château de Glamis.

 

  • La deuxième serait l’esprit d’une jeune fille dont la bouche dégoulinerait de sang. Selon la légende concernant cette fillette, on lui aurait coupé la langue pour la punir d’avoir trop parler. Beaucoup de personnes qui affirment avoir aperçu son fantôme pensent que son esprit est complétement perdu et qu’il chercherait à quitter le lieu.
  • La dernière entité féminine n’apparait que sous forme de spectre blanc, dans la nurserie du château où elle s’amuserait à balancer le berceau d’un enfant mort-né tout en poussant des gémissements et des lamentations.

Il y a également la présence de l’esprit d’un domestique noir. Selon la tragique légende de ce dernier, il passait énormément de temps à s’asseoir sur une pierre sous une arbre ne sachant pas quoi faire de ses journées et devant faire face à l’ignorance de ses collègues qui lui ordonna de ne pas rentrer dans le château sans leur accord. Ce dernier ne voulant pas enfreindre les règles de ses collègues est resté assis sur son cailloux durant toute la nuit. Malheureusement, cette nuit là fut fraiche comme la plupart des autres nuits en Écosse, et le jeune homme mourut de froid. Depuis, certains témoignages affirment apercevoir son fantôme assis sur cette même pierre ou tournant autour d’elle.

Les deux derniers fantômes connus seraient celui de Jack the Runner qui s’amuserait à traverser les murs en courant et la silhouette d’un soldat qui est le plus souvent visible sur les toits du château.

Une autre légende du château affirmerait même la présence d’un huitième fantôme, celui d’un enfant qui serai né difforme en 1821 et qui aurait été maintenu enfermé toute sa vie à l’intérieur des murs de sa chambre. Plusieurs personnes s’amusèrent méchamment à le surnommer « monstre de Glamis ». Les raisons pour lesquelles il a été traité de la sorte sont inconnues, mais d’un point de vue personnel je dirai que ses parents qui n’étaient autre que le 11ème comte de Glamis et son épouse, avaient probablement honte d’avoir mis au monde un enfant atteint de difformité et qui peut-être considéré eux-mêmes leur fils comme un monstre. Une autre version de la légende suggérerait qu’à chaque génération de seigneurs de Glamis, la famille ait donné naissance à un enfant-vampire dont il fallait impérativement garder enfermé à double-tour dans une des chambres du château.

Pour conclure cet article sur le château de Glamis, nous affirmerons la chose suivante, si il fait parti des châteaux les plus hantés d’Écosse c’est en partie grâce à ses nombreuses légendes locales qui ont toutes pour point commun la tristesse, le malheur, et surtout la colère et la haine. Il ne serait pas étonnant que ce lieu dégage une énergie importante et qu’il nous rend mal à l’aise dès les premiers instants où on pénètre dans le château. Malheureusement, à  ma connaissance aucune enquête paranormale n’a encore été menée dans ce lieu et il sera donc difficile de démontrer la véracité ou non des légendes qui l’entoure.

Rédigé par John Sinclair et publié sur Hellystar

Certaines données de cet article proviennent de :

  • https://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_de_Glamis
  • http://www.linternaute.com/voyage/magazine/selection/15-voyages-pour-croiser-des-monstres/les-fantomes-du-glamis-castle-en-ecosse.shtml
  • http://etrangelegende.canalblog.com/archives/2008/10/11/10913048.html.

[wordads]

Like it? Share with your friends!

Quand pensez-vous ?

GRR GRR
0
GRR
HUM HUM
1
HUM
LOL LOL
0
LOL
WAW WAW
0
WAW
OMG OMG
2
OMG
OHW OHW
0
OHW

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

John Sinclair

Venusien

John Sinclair est un grand passionné d’histoire, de tout ce qui touche au paranormal et, de manière générale, à l’étrange. Une passion qui a démarré avec l’écriture d’articles sur le sujet, sur un blog personnel pour commencer puis finir sur Hellystar, en tant qu’éditeur d’articles. Il a également créé une chaîne YouTube dans laquelle il présente des reportages sur la base de ses recherches et de ses différents travaux. Aujourd’hui, il se lance dans son premier projet d’écriture d’un livre mêlant ses deux passions majeures. Livre : Investigations paranormales – Premiers pas Chaîne YouTube
Choisissez le type de post
Sondage
Obtenez des réponses sur une question que vous poserez
Article
Proposez vos connaissances ou votre témoignage
Top
Le classique top
Video
Youtube, Vimeo ou encore Vine
Audio
Soundcloud ou Mixcloud Embeds
Image
Photo ou GIF