Bhangarth serait une ville (aujourd’hui abandonnée) vieille de plus de 400 ans qui a la réputation d’être la plus hantée du pays de l’Inde, notamment à cause d’une légende liée à une malédiction qui aurait été lancée par un gourou.


Bhangarth, la ville fantôme la plus hantée de l'Inde
Crédit : Droits Réservés (DR)

Située entre les villes de Jaipur et Alwar dans l’État du Rajasthan en Inde et à environ 235 km de Delhi, Bhangarh est une cité qui aurait été érigée (selon certaines sources) il y a un peu plus de 400 ans, soit par le roi Bhagwant Das ou soit par le Raja Madho Singh. Vous l’aurez compris, les avis concernant le fondateur de la ville de Bhangarth divergent.

Autour de cette ville fortifiée, plusieurs bâtiments ont été progressivement construits. On peut ainsi trouver parmi ces derniers :

  • Le temple Gopinath,
  • Des maisons occupées par les prêtres du temple,
  • Deux palais dont un fut dédié à une danseuse, sorte de célébrité locale et l’autre fut dédié à la royauté,
  • Le bazar Jauhari,
  • La place du marché…

A partir du 17ème siècle, Bhangarth comptait plus de 10 000 habitants et était alors en plein apogée. Pourtant, la ville va connaître un déclin progressif lié à la disparition de l’Empire mogohl dès 1720, mais aussi à cause d’une famine meurtrière survenue en 1783 qui a décimé l’ensemble de la région et dont les circonstances qui auraient déclenché cette dernière demeurent encore aujourd’hui sans aucune explication. Suite à ces deux évènements, Bhangarth fut complètement laissé à l’abandon. Aujourd’hui, seul un petit village de 1 306 habitants s’est construit à proximité de l’ancienne ville et il vit essentiellement du tourisme s’exerçant autour des ruines de l’ancienne ville.

Mais Bangharth est surtout connu dans le domaine du paranormal comme étant probablement le lieu le plus hanté en Inde. Quelles sont les raisons justifiant cette réputation d’hantise ?

Les explications sont à priori en partie liées à deux sinistres légendes :

  • La première d’entre elles nous révèle qu’une personne menant une vie austère et s’exerçant régulièrement à des exercices de pénitence et/ou de mortification répondant au nom de Baba Balanath aurait un jour averti les habitants que si un seul bâtiment plus grand que sa maison isolée à l’intérieur du fort lui faisait de l’ombre, alors il détruirait la ville entière.
  • La deuxième légende la plus connue nous raconte qu’un sorcier nommé Singhia était tombé amoureux de la princesse Padmavati. Afin de conquérir le cœur de la belle, le sorcier décida alors de créer un philtre d’amour dans un bol d’huile appartenant à la princesse. Lorsque le sorcier lui donna sa potion, Padmavati connaissant la sinistre réputation de ce dernier à s’exercer à de la magie noire balança la concoction sur un rocher qui a commencé à rouler et à s’écraser sur Singhia. Avant de mourir sous le poids de cette énorme pierre, le sorcier aurait alors maudit la princesse et la ville de Bhangarth en les menaçant de mort et de destruction.

Peut-on considérer que ces deux légendes sont des preuves supposées expliquer l’abandon progressif et les morts en série dans la ville de Bhangarth ? Il semblerait que pour certains historiens cela ne soit pas suffisant.

En revanche, nous savons que les histoires parlant de malédiction et de manière générale liée au paranormal sont très prises au sérieux en Inde, puisque le gouvernement hindou a mis en place à l’entrée de l’ancienne ville un panneau interdisant l’accès aux touristes à cette dernière dès la nuit tombée, sous peine de poursuites judiciaires très strictes.

Quelles sont les manifestations étranges qui supposeraient que Bhangarh est une ville hantée ?

La plupart des phénomènes paranormaux ont été relevé par les touristes. Ces derniers ont affirmé ressentir dès l’entrée du site comme un malaise réunissant un sentiment d’une profonde tristesse. A l’approche du soir et avant l’évacuation des touristes du site, certains d’entre eux ont pris des clichés et à l’analyse de ces derniers, ils ont remarqué d’étranges silhouettes noires alors qu’à priori au moment de la prise de ces photos il n’y avait absolument personne.

Les autres phénomènes ont été rapportés par des locaux qui révèlent également être de manière récurrente témoins d’apparitions fantomatiques ou encore de bruits sourds et inexplicables. D’ailleurs et malgré l’interdiction de pénétrer le site durant la nuit, certains curieux ont bravé l’interdit et lorsqu’ils ont franchi l’ancienne ville, il se murmure qu’au lendemain on n’a jamais retrouvé ces derniers.

Quelque soit votre avis sur la potentielle hantise de ce lieu, Bhangarh est en tout cas reconnu comme étant l’un des lieux les plus terrifiants et craint aussi bien en Inde comme dans toute l’Asie.

Crédit-Image à la une : par Naveen Agrawal.

Certaines données de cet article proviennent de :

  • http://dark-asie.blogspot.com/2012/03/bhangarh-la-cite-hantee-et-maudite-de.html
  • https://fr.ripleybelieves.com/is-bhangarh-fort-really-haunted-6580


Partager ce post avec votre entourage sur :

Quel est votre avis sur le sujet?

GRR GRR
0
GRR
HUM HUM
0
HUM
LOL LOL
0
LOL
WAW WAW
0
WAW
OMG OMG
0
OMG
OHW OHW
0
OHW

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

John Sinclair

John Sinclair est un grand passionné d’histoire, de tout ce qui touche au paranormal et, de manière générale, à l’étrange. Une passion qui a démarré avec l’écriture d’articles sur le sujet, sur un blog personnel pour commencer puis finir sur Hellystar, en tant qu’éditeur d’articles. Il a également créé une chaîne YouTube dans laquelle il présente des reportages sur la base de ses recherches et de ses différents travaux. Aujourd’hui, il se lance dans son premier projet d’écriture d’un livre mêlant ses deux passions majeures. Livre : Investigations paranormales – Premiers pas Chaîne YouTube
Choisissez le type de post
Sondage
Obtenez des réponses sur une question que vous poserez
Article
Proposez vos connaissances ou votre témoignage
Top
Le classique top
Video
Youtube, Vimeo ou encore Vine
Audio
Soundcloud ou Mixcloud Embeds
Image
Photo ou GIF