Dans ce nouvel article, nous allons vous présenter un lieu connu en Afrique du Sud pour être la forteresse la plus ancienne du pays (elle a effectivement été érigée par les Européens en pleine période coloniale) mais aussi pour ses nombreux phénomènes paranormaux constatés. Découvrons ensemble l’histoire du Fort hanté de Bonne-Espérance.


Crédit : les jumeaux à Cape Town

L’histoire du lieu :

Situé dans la ville du Cap, le fort de Bonne-Espérance (ou Castle of Good Hope en traduction anglaise) a été construit par la Compagnie néerlandaise des Indes Orientales dans une période comprise entre 1666 et 1679. A l’origine s’était une forteresse fait d’argile et de bois érigée par Jan Van Riebeeck  en 1652. L’objectif stratégique étant de servir de station de relais et de réapprovisionnement pour les navires voyageant entre les Provinces Unies (Pays-Bas d’aujourd’hui) et les Indes orientales néerlandaises.

Jan Van Riebeeck (Crédit : par Bartholomeus Vermuyden)
Guillaume d’Orange (Crédit : Itinéraire Protestant)

Mais un confit avec l’Empire britannique se déclencha vers 1664 et devant les rumeurs faisant état d’une déclaration de guerre imminente, le commandement néerlandais ordonna à ce qu’une modification de la forteresse soit apportée en forme pentagonale afin d’être en mesure d’assurer les défenses en cas de potentielle attaque des Anglais. C’est au bout de 13 ans que les travaux furent achevés et 5 bastions furent érigés et nommés en fonction des titres de Guillaume d’Orange (lieutenant des forces armées néerlandaises) et leur configuration devait être dans l’ordre des aiguilles d’une montre.

Puis à partir de 1684, d’autres extensions ont été apportées, parmi elles une cloche dont la fonction principale était d’annoncer l’heure, d’avertir les colons en cas de danger ou d’annonces importantes à passer.

Par la suite, une partie du château fut convertit en prison durant la seconde Guerre des Boers et il fut le quartier général de l’armée de terre sud-africaine.

A l’intérieur de la forteresse, on peut également y trouver un certain nombre de bâtiments dédiés à la vie de tous les jours. On peut ainsi compter une église, une boulangerie, des quartiers d’habitation, des magasins et des chambres.

Enfin pour achever l’historique du lieu, le Fort de Bonne-Espérance fut déclaré en 1936 monument national et subira dans les années 80 de nombreux travaux de restauration.

Passons à présent en détails les manifestations étranges observées.

Les phénomènes paranormaux :

Les premiers phénomènes auraient commencé en 1615 lorsque le spectre d’un homme d’une grande taille aurait été vu sur les remparts. En 1947, le phénomène se répète mais ce coup-ci le fantôme de cet homme aurait été aperçu entrain de sauter dans le vide sur l’un des côtés du mur du château. Il trainerait également souvent le long des marches entre les deux bastions Leerdam et Oranje. Mais il semblerait que cette entité ne soit pas la seule à hanter le lieu.

En effet, 4 autres fantômes seraient également présents :

  • Le premier qui est aussi certainement le plus connu de tous est celui du gouverneur Pieter van Gysbert Noodt. Selon la légende, cet homme serait mort le 23 avril 1728 à la suite d’une malédiction lancée par un soldat condamné à mort par pendaison avec six autres de ses camarades pour avoir déserter. Ce dernier aurait demandé au gouverneur d’assister publiquement aux exécutions, ce qu’il n’a pas fait. Peu de temps après, on retrouva son corps sans vie assis sur son bureau. Les personnes ayant constaté son décès disent que son visage avait un regard terrifiant.
  • Le deuxième serait celui de la Dame en gris. Une histoire raconte qu’elle aurait été vue au moment où lorsque l’on procéda à des fouilles, un corps d’une femme fut exhumé. On la verrait également souvent traverser le château en pleur, avec ses mains couvrants son visage.
    • Le troisième fantôme serait celui d’un soldat mort (d’après certaines estimations vers 1700) qui a été pendu avec le cordon de la sonnette servant à sonner la cloche du fort. Certains racontent parfois que cette dernière sonne tout seule sans explication et sans que personne ne soit là pour tirer sur le fil.
  • Enfin la quatrième entité serait celle d’un chien noir qui ne se manifeste que pour attaquer les visiteurs de la forteresse de Bonne-Espérance avant de disparaître.

Crédit-Image à la une : par Vincent Steenberg

Certaines sources de cet article proviennent de :

  • https://fr.wikipedia.org/wiki/Fort_de_Bonne-Esp%C3%A9rance
  • http://normal-paranormal.skyrock.com/3293600888-Les-fantomes-du-Fort-de-Bonne-Esperance-Afrique-du-Sud.html
  • http://un-monde-de-paranormal.over-blog.com/2014/09/castle-of-good-hope-fort-de-bonne-esperance.html


Vous aimez ? Partagez avec vos amis !

865 shares

Quelle est votre réaction ?

GRR GRR
0
GRR
HUM HUM
0
HUM
LOL LOL
0
LOL
WAW WAW
0
WAW
OMG OMG
1
OMG
OHW OHW
0
OHW
JohnSinclair

John Sinclair est un grand passionné d’histoire, de tout ce qui touche au paranormal et, de manière générale, à l’étrange. Une passion qui a démarré avec l’écriture d’articles sur le sujet, sur un blog personnel pour commencer puis finir sur Hellystar, en tant qu’éditeur d’articles. Il a également créé une chaîne YouTube dans laquelle il présente des reportages sur la base de ses recherches et de ses différents travaux. Aujourd’hui, il se lance dans son premier projet d’écriture d’un livre mêlant ses deux passions majeures.Livre : Investigations paranormales – Premiers pas Chaîne YouTube
Choisissez un type de post
Poll
Voting to make decisions or determine opinions
Story
Formatted Text with Embeds and Visuals
Countdown
The Classic Internet Countdowns
Video
Youtube, Vimeo or Vine Embeds
Audio
Soundcloud or Mixcloud Embeds
Image
Photo or GIF