Connaissez vous l’histoire de l’une des plus célèbres tueuses en série de l’histoire de l’humanité qui aurait été une source d’inspiration pour le roman Dracula de l’écrivain irlandais Bram Stocker, notamment pour le côté buveur de sang des vampires ? Il s’agit de celle d’Elizabeth Bathory. Découvrons ensemble le sanglant destin de cette personne.


La jeunesse d’Elizabeth Bathory :

C’est le 07 août 1560 que fut née Elizabeth Bathory, à Nyirbator en Hongrie dans un domaine familial du château d’Ecsed.  Elle fut très rapidement mariée dès l’âge de 15 ans à Ferenc Nadasdy dit “le Chevalier Noir” qui a participé à la Longue Guerre contre les Turcs au service des Habsbourg. Leur mariage eu lieu en 1575 à Vranov nad Topl’ou. Comme cadeau de bienvenue, son époux lui offra le château de Cachtice situé dans les Carpates, près de Trencin (ce qui correspondrait de nos jours à l’actuelle Slovaquie) qui est entouré d’un village rempli de champs.

Pendant l’absence de son mari, elle fut chargée de gérer les affaires du domaine et d’assurer la défense du château en cas d’attaque ou d’invasion par l’Empire Ottoman. D’autant plus que la menace était réelle car le village a été pillé par les Turcs en 1599. Pendant les 10 premières années qui ont suivie le mariage, la Comtesse Elizabeth Bathory n’eut aucun enfant, s’expliquant par le fait qu’elle et son mari sont rarement ensemble du fait que ce dernier est parti combattre les Turcs. Pourtant et malgré les circonstances de la guerre, ils réussirent à donner naissance à trois enfants : deux filles répondant aux noms d’Anna et d’Orsolya, ainsi qu’un fils se prénommant Andrei vers 1585. Malheureusement, Orsolya et Andrei moururent très rapidement. Il faudra attendre 1598 pour voir naitre deux derniers autres enfants : Katarina et Pal. A cette période de sa vie, Elizabeth fut une mère affectueuse et dévouée.

C’est également une femme très cultivée. Elle sait écrire et lire en 6 langues : le magyar, l’allemand, le slovaque, le roumain, le grec et le latin. Elle interviendra souvent auprès des personnes sollicitant son aide si l’on en croit des lettres écrites de sa main qui ont été retrouvées.

Malheureusement survient dans la vie de la Comtesse un évènement douloureux. Son mari Ferenc Nasdady mourut à l’âge de 47 ans en 1604. Beaucoup de rumeurs sur les origines de sa mort ont circulé, certains disent qu’il aurait été assassiné par une prostituée et d’autres diront qu’il a été tué par le général et condottiere italien Girgio Basta, qui travaillerait pour le compte des Hasbourg et combattant contre les Bathory en Transylvanie.

Girogio BastaLa question que tout le monde se pose est la suivante : qu’est ce qui a bien pu changer la Comtesse Elizabeth Bathory reconnue par son peuple et ses proches comme une femme d’une grande générosité en une tueuse froide, sadique et méthodique ?

Les origines de la Comtesse sanglante :

Contrairement aux rumeurs mentionnées ci dessus faisant de la Comtesse Elizabeth Bathory une femme remplie de bonté, elle cacherait en réalité une personnalité beaucoup plus sombre. En effet pour une raison inconnue, elle commence à avoir des pulsions sadiques envers principalement ses domestiques n’hésitant pas à les battre, les torturer, les fouetter, les brûler, les défigurer jusqu’à les chasser de ces terres, les laissant mourir de froid et de faim et se quelque soit le prétexte. Lorsque quelque chose déplait à la Comtesse, il vaut mieux être de son côté.

A l’approche de ses 40 ans, pour assouvir ses fantasmes malsains et son besoin obsessionnel de sang, elle demande à ses 4 complices et serviteurs : le nain Ficzko, la nourrice Ilona, la servante Dorko et la lavandière Katalin de partir à la recherche de nouvelles “proies”, de préférence des adolescentes (car elle est persuadée qu’en prenant des bains de leur sang, elle conservera son éternelle jeunesse) afin de leur promettre un emploi et de bons gages. Cette adoration soudaine du sang serait survenu un jour où Elizabeth Bathory a frappait une de ses domestiques, la faisant saigner du nez. Lorsque les gouttes de son sang tomba sur la peau blanchâtre de la Comtesse, cette dernière constata que sa peau retrouva sa douceur de sa jeunesse; et en se badigeonnant le visage du sang de sa servante, elle remarqua que ses rites disparaissent.En effet, sa plus grande hantise est de vieillir La Comtesse est également connue pour fréquenter plusieurs amants.

Les complices d’Elizabeth Bathory battent tous les villages aux alentours de son château pour ramener de jeunes adolescentes et satisfaire les pulsions sanguinaires de leur maîtresse qui ont pris de l’ampleur depuis le décès de son mari. N’hésitant pas à les enfermer dans les cachots et à les saigner à vif pour récolter leur sang afin que la châtelaine prenne des bains avec.

La fin d’un sinistre règne :

Mathias 1er du Saint EmpireElizabeth Bathory va commettre une erreur qui va exposé ses crimes jusqu’à la cour de Vienne. En effet, ayant assassiné plusieurs jeunes villageoises la Comtesse commença aussi à s’en prendre aux jeunes filles issues de la noblesse qui ont été envoyées par leurs parents afin d’y apprendre l’étiquette. De plus entre 1602 et 1604, le pasteur luthérien Istvan Magyari n’a cessé de se plaindre auprès des méfaits de la Comtesse auprès de l’empereur Mathias 1er du Saint Empire, se qui a très probablement joué aussi en sa défaveur. L’empereur ordonna à György Thurzo de mener une enquête en 1610.

C’est plus de 300 chefs d’inculpation qui furent récoltés entre 1610 et 1611. Mais malheureusement et de manière officielle, le nombre de jeunes filles torturées et tuées par la Comtesse exact n’a jamais pu être dévoilé. Mais d’après la légende se serait 650 personnes qui auraient trouvé la mort d’après un carnet de note consigné par Elizabeth Bathory en personne, mais il n’a jamais été retrouvé malgré ses mentions au cours du procès.

La Comtesse ainsi que ses complices furent arrêtés au château de Cachtice, le 29  septembre 1610. Le procès eu lieu le 07 janvier 1611 mais ce qui est étrange, c’est que seul les complices d’Elizabeth Bathory furent présents et non la Comtesse. Et pour cause, elle fut enfermée et assignée à résidence dans son château. Ses complices furent tous condamnés à mort sauf la lavantière qui sera condamnée à une peine de prison à perpétuité car elle aurait agit sous la contraindre et l’intimidation d’après les témoignages recueillis.

Elizabeth Bathory ne fut jamais poursuivit lors de son procès mais elle est condamnée à être enfermée dans la chambre de son château jusqu’à sa mort qui surviendra le 21 août 1614. Elle aurait été par la suite enterrée à l’église de Cachtice et aurait légué ses terres dans son testament à ses deux derniers enfants : Katalina et Pal

Depuis, la légende de la Comtesse sanglante comme on l’appelle le plus souvent ou encore la Comtesse Dracula ou l’Ogresse des Carpates a inspiré grand nombre d’auteurs dont Bram Stocker pour son célèbre roman en donnant à son personnage l’attrait d’un buveur de sang humain, ainsi que plusieurs autres domaines comme le septième art ou les jeux vidéos.

Certaines sources de cet article proviennent de :

  • http://www.lexpress.fr/culture/livre/elisabeth-bathory-la-comtesse-sanglante_1140048.html
  • https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lisabeth_B%C3%A1thory
  • https://www.horror-scaryweb.com/mythes-l%C3%A9gendes-urbaines-histoires-incroyables/elizabeth-bathory-la-comtesse-sanglante