Malgré les représentations alarmantes des films hollywoodiens, des chercheurs affirment que la découverte de la vie extraterrestre est plus susceptible d’être accueillie à bras ouverts que dans la panique.


Bien que la possibilité d’une découverte de vie extraterrestre soit encore alléchante, des chercheurs affirment que peu de travaux ont été effectués pour évaluer la réaction probable de l’humanité si nous la trouvons, les recherches antérieures étant axées sur la réaction du public aux messages d’étrangers intelligents hypothétiques.

« Je pense que le consensus va probablement dans l’autre sens, que ce que nous trouverons en premier – si nous trouvons quelque chose – ce seront les microbes », a déclaré le professeur Michael Varnum de l’Université d’État de l’Arizona, qui présente les résultats à la conférence de l’American Association pour Association Américaine pour l’Avancement des sciences à Austin, au Texas.

Pour examiner la réaction du public à l’égard des étrangers, Varnum et ses collègues ont analysé le langage de 15 articles de presse rédigés à l’époque de trois découvertes qui ont d’abord été pensées comme preuve de la vie extraterrestre, y compris l’annonce par la Nasa en 1996, d’une possible vie microbienne sur une météorite martienne, et l’assombrissement de  » l’étoile de Tabby « , qui pourrait être attribuable à une mégastructure extraterrestre.

(Dans cet article : Langage = manière de parler, sentiment transcrit par l’écriture etc.)

Ils ont également analysé les réponses de 500 participants recrutés aléatoirement à une annonce hypothétique selon laquelle la vie microbienne extraterrestre avait été découverte, tant en matière de leurs propres opinions que de leurs pensées sur la façon dont l’humanité réagirait. 500 autres personnes supplémentaires ont reçu un véritable article de presse relatant la « découverte » de 1996, soit un article sur des scientifiques qui produisaient des cellules vivantes synthétiques sur Terre.

Les résultats, récemment publiés dans la revue Frontiers of Psychology, révèlent que le langage positif était plus courant dans tous les domaines que le langage négatif, ce qui signifie que la vie extraterrestre est généralement perçue comme offrant plus de bénéfices potentiels que de risques.

Cependant, il semble que les participants s’attendaient à ce que l’humanité dans son ensemble soit moins enthousiaste. Les réponses personnelles à une annonce de découverte de vie extraterrestre hypothétique contenaient un peu plus de 5% de mots positifs et 1,32% de mots négatifs en moyenne, par rapport à 3,81% de mots positifs et 2,97% de mots négatifs pour la réponse imaginaire de l’humanité.

De plus, le langage des participants était plus fortement orienté vers le positif quand il s’agissait d’une découverte de vie (sous forme de microbes) sur Mars que de produire une vie synthétique dans le laboratoire, la découverte de Varum montre qu’il y a quelque chose de spécial dans la perspective de trouver une vie étrangère.

Crédit : Pawel86

L’étude n’a porté que sur les États-Unis, s’est concentrée sur la vie extraterrestre microbienne et n’a pas tenu compte du fait que les individus auraient pu être influencés par l’exposition antérieure aux médias et à la TV. L’équipe n’a pas non plus tenu compte du point de vue personnel des participants sur la question de savoir si la Terre avait déjà été visitée par des extraterrestres, ni du langage utilisé couramment des gens.

Néanmoins, les auteurs affirment que la recherche permet de mieux comprendre comment l’humanité réagira à la découverte de vie extraterrestre.

Si nos constatations fournissent un guide raisonnable, alors la réponse semble être que nous le prendrons plutôt bien « , écrivent-ils.

Varnum a ajouté qu’une nouvelle analyse non publiée du langage utilisé par les médias autour de ‘Oumuamua, ce mystérieux objet récemment découvert en train de se frayer un chemin à travers notre système solaire, renforçait l’idée que les humains pourraient être optimiste quant à la rencontre d’une vie extraterrestre intelligente, notant que les rapports suggérant que l’objet pourrait être un vaisseau spatial extraterrestre contenaient un langage plus positif que négatif.

Le professeur Lewis Dartnell, un astrobiologiste de l’Université de Westminster qui n’a pas participé à l’étude, a accueilli favorablement les résultats.

Il est encourageant de constater que cette étude a révélé que les gens sont susceptibles d’être enthousiastes à l’idée de découvrir la vie microbienne au-delà de la Terre « , a-t-il déclaré. « Il est peu probable que nous rencontrons un jour des êtres intelligents et spatiaux dans notre galaxie, mais il y a un certain nombre de missions à venir qui pourraient détecter des signes de bactéries martiennes. »

Crédit image à la une : geralt



Quelle est votre réaction ?

GRR GRR
0
GRR
HUM HUM
0
HUM
LOL LOL
0
LOL
WAW WAW
2
WAW
OMG OMG
0
OMG
OHW OHW
0
OHW
Pière J. Robin
Créateur de Hellystar, je suis là pour vous faire découvrir nombre de sujets aussi passionnants, qu'extraordinaires et parfois très bizarres. Retrouvez-moi sur Facebook

Commentaires

Choisissez le type de post
Sondage
Obtenez des réponses sur une question que vous poserez
Article
Proposez vos connaissances ou votre témoignage
Top
Le classique top
Video
Youtube, Vimeo ou encore Vine
Audio
Soundcloud ou Mixcloud Embeds
Image
Photo ou GIF