Situé dans le comté d’Offaly et au nord de la petite ville de Roscrea sur la R421, en Irlande, le château de Leap est connu pour être le plus hanté du pays. Voici son histoire.


L’histoire du lieu et de ses propriétaires :

Le château de Leap a été construit vers la fin du 15ème siècle par la famille O’Bannon, et s’appelait à l’origine “Leim Ui Bhanain” (Leap des O’Bannon). Cette famille n’était en réalité que les “représentants secondaires” du territoire et était soumis aux règlements d’un autre clan familiale très puissant de l’époque les O’Carroll.

Cette famille a la sinistre réputation d’être reconnu comme étant violente et particulièrement vicieuse. En effet, selon la légende, elle aurait engagé de nombreux mercenaires afin de tuer toute personne s’opposant à leurs volontés. Mais quand arrivé le moment de les rémunérer, ils furent assassinés et/ou blessés, avant d’être enfermer dans les cachots. Elle va régné sur ce fief pendant des années, jusqu’en 1532, lorsque le chef du clan Mulrooney O’Carroll décède, et que ses deux fils se disputèrent l’héritage. L’un deux qui fut prêtre fut assassiné froidement par son frère lorsqu’il prononçait son sermon durant la messe, d’un coup de lame dans le coeur. Pour les fidèles, cet acte de lâcheté fut considéré comme étant blasphématoire.

Concernant la fille du clan O’Carroll, en 1659, elle tomba follement amoureuse d’un prisonnier anglais du château nommé Darby. Elle lui apporté durant plusieurs semaines de quoi manger pour survivre, et décida un jour de l’aider à s’évader. Malheureusement durant l’évasion avec son amour, elle tomba nez à nez sur son frère dans les escaliers du château, elle n’hésita pas de lui enfoncer une lame dans le corps avant de quitter le domaine familiale avec Darby. Cependant ayant tué le fils ainé du clan, elle revient accompagné de son compagnon au château et devient la seule héritière du clan O’Carroll. Elle se maria avec lui, et le fief passa sous la juridiction de la famille Darby.

Des années passèrent après l’idylle de la dernière représentante des O’Carroll, et une autre histoire d’amour vient troublé la quiétude du château. En effet, l’une des jeunes filles des Darby, tomba sous le charme d’un jeune garçon fermier du coin. Passant beaucoup trop de temps ensemble, ces derniers ont éveillé les soupçons de son père, dirigeant du fief, et à provoquer sa colère, car ce dernier avait tout arrangé pour que sa fille épouse un autre homme, membre d’un autre clan puissant de la région. Il décide de tuer le jeune fermier, dans le but de passer les intérêts de son clan, plutôt qu’au bonheur de sa fille. Celle-ci alors malheureuse d’avoir perdu l’homme qu’elle aimait décida de mettre fin à ses jours, en se jetant dans le vide depuis les remparts du château.

Le château aura connu un important incendie durant la Guerre civile irlandaise en 1922, notamment à cause du fait de l’augmentation des loyers des fermiers et de la vente d’une bonne partie de leurs terres.

Il est depuis 1991, la propriété privée de Sean Ryan, qui a entreprit des travaux de restauration. Le château de Leap a inspiré grand nombre d’écrivains, dont Tim Winton, un auteur australien qui a présenté ce château dans plusieurs éditions de son roman The Riders (Les Cavaliers).

Il n’est donc pas étonnant de constater qu’il soit le château le plus hanté d’Irlande, au vue du nombre d’assassinats perpétrés dans les enceintes du château. Voyons quels sont les phénomènes étranges observés ?

Faits paranormaux constatées :

Je vais tout d’abord vous racontez ce qui a été dit sur les principaux phénomènes observés :

– Commençons tout d’abord par la chapelle où à eu lieu l’assassinat du prêtre par son frère durant sa messe, qui depuis à été rebaptisée la chapelle sanglante. Plusieurs témoins affirment avoir vu une silhouette fantomatique vêtu de vêtements de moine et errant aux abords de la chapelle maudite.

– Ensuite, rien que dans le suicide de la jeune fille Darby, il y aurait une légende du château affirmant que c’est un démon habitant l’endroit depuis des siècles qui l’aurait pousser dans le vide. Mais plus concrètement, le fantôme de cette fillette aurait été aperçu à 3 reprises, deux fois près des remparts où son suicide se serait répété sous les yeux ébahit des visiteurs, et l’autre fois dans les escaliers.

– Puis, apparemment, une sorcière du nom de Mildred Darby aurait vécu dans ce château entre 1850 et 1921. Passionnée par l’énergie du château et idolatrant la magie noire, selon une autre légende locale, elle aimait particulièrement exercer des messes noires dans le donjon, et elle aurait attiré un puissant démon. Elle aurait même affirmé avoir vu ce terrible démon une nuit, sentant alors une main glaciale sur son épaule. Voici les dires de la sorcière sur ce qu’elle a vu : Il serait mi-homme mi-bête, son visage est maigre et ténébreux. Quand à ses yeux, ils ressemblent à des cavités noires et creuses. Il se dégagerait de lui une odeur rappelant celle du souffre ou d’un cadavre en décomposition. Il ferait environ la taille d’un mouton et entouré d’une vapeur blanche.

Enfin, voici les autres phénomènes paranormaux constatés par les visiteurs du château, ainsi que par les propriétaires :

– D’abord d’après des personnes qui ont enquêté sur l’activité paranormale du lieu, il y aurait pas moins d’une vingtaine d’entités qui hanteraient les vieux murs du château, ce qui n’est pas étonnant car lors du rachat du château par les propriétaires actuels, ils auraient découvert plus d’une centaine d’ossements humains dans les oubliettes, à un tel point, qu’il a fallu remplir pas moins de 3 charrettes pour tout dégager. Parmi eux ont été aperçu, des fantômes de moine dans la maison du prêtre assassiné, qu’on aperçoit aussi dans la chapelle.

– Ensuite, un puissant démon très agressif et dégageant une odeur nauséabonde hanterait principalement les escaliers du château. Serait-ce l’entité maléfique que Miss Mildred Darby aurait éveillé ? En effet, depuis son passage, la forteresse ne fut plus jamais la même, et depuis l’incendie de 1922, ses portes sont restées fermées pendant 70 ans.

– D’après les rumeurs des gens de la région, ce lieu serait le théâtre d’une terrible malédiction où le mal régnerait en maître. En effet, plusieurs personnes évitent de passer en ce lieu après le coucher du soleil, sans aucune raison apparente. Ce mystère ne sera probablement jamais éclaircit car suite à de nombreux incidents, les propriétaires actuels du château de Leap, ont décidé d’interdire l’accès aux amateurs du paranormal souhaitant s’y rendre.

– Et pour finir, plusieurs visiteurs affirment avoir entendu des cris, des pleurs et des gémissements provenant du château. D’autres ont observé de l’autre côté des champs, une lumière venant des fenêtres de la chapelle sanglante, et certains qui ont osé s’approcher des ruines ont vu l’apparition d’une mystérieuse femme vêtue d’une robe rouge flottant dans les airs.