Il est connu dans le milieu du paranormal comme étant le château le plus hanté de France. Découvrons ensemble l’histoire et les phénomènes paranormaux constatés du château de Fougeret.


L’histoire de Fougeret :

Situé à Queaux dans le département de la Vienne, le château de Fougeret fut mentionné pour la toute première fois en 1337. Au tout début de la guerre de Cent ans (1337-1453), le fort était essentiellement utilisé pour assurer les défenses contre les lignes ennemies. Étant localisé sur une falaise, cela lui donne un  net avantage contre tous types d’envahisseurs puisqu’il pouvait les voir arriver à plusieurs kilomètres. D’ailleurs le nom du château serait associé à celui d’une famille noble répondant au nom de Fougères ou Fougeré.

Sous l’Ancien Régime, Fougeret était utilisé comme lieu de haute justice. Lorsque la Révolution française éclata en 1789, son propriétaire (très probablement un noble ou un aristocrate) pris la fuite et il fut récupéré par le maire de la commune de Queaux de cette époque Louis-François Bonaventure qui s’en sert comme lieu de résidence.

Puis lorsque la période du Second Empire arriva, la famille Robain-Médard (nouveaux propriétaires de la demeure) prirent la décision de restaurer Fougeret pour lui donner l’aspect que nous connaissons aujourd’hui.

A partir du 20ème siècle, Paul Robain décida de faire du château de Fougeret un lieu de rassemblement des hautes sphères de la bourgeoisie et de l’aristocratie. L’objectif étant de montrer et de mettre en scène l’importance et la richesse des propriétaires.

Au fur et à mesure que les années défilèrent, Fougeret fut progressivement laissé à l’abandon jusqu’à ce que les propriétaires actuels du lieu entament des travaux de rénovation en mars 2009 pour redonner toute sa splendeur d’antan.

Enfin, en 2010 le château de Fougeret fut inscrit par la DRAC dans la liste des monuments classés historiques.

Phénomènes paranormaux constatés à Fougeret :

En dehors de son histoire richissime, Fougeret est surtout connu et considéré dans le milieu du paranormal comme le lieu le plus hanté de France. Grand nombre d’équipes d’enquêteurs du paranormal ont récolté des résultats montrant qu’il y a des activités étranges en ce lieu. Plusieurs médias ont également joué un grand rôle dans la réputation d’hantise du château à travers de nombreux reportages. Mais venons-en aux faits, quels sont les phénomènes paranormaux relevés à Fougeret et considérés comme étant récurrents et/ou officiels ?

Tout commence lorsque les propriétaires actuels du château : Monsieur et Madame Geffroy achetèrent ce dernier afin d’y démarrer une nouvelle vie. Madame Geffroy constata alors un jour lorsqu’elle descendit les escaliers du château avoir aperçu une mystérieuse silhouette noire masculine semblant glisser rapidement d’un salon à un autre sans provoquer le moindre bruit.

Et il semblerait que son mari ait lui aussi été témoin de manifestations étranges. En effet, Monsieur Geffroy était entrain de travailler à l’extérieur du château et a eu la sensation d’être touché à l’épaule. Naturellement, ce dernier s’est retourné et fut surpris de constater qu’il n’y avait personne d’autre que lui. Ce qui a perturbé pendant un moment Monsieur Geffroy qui est connu pour être cartésien. Il a même révélé qu’un jour pour une raison qu’il ignore qu’il s’est senti obligé d’expliquer alors qu’il était entrain de couper des arbres morts à quelqu’un ou quelque chose qui l’observait pourquoi il devait les couper.

C’est cette femme que la fille des époux Geffroy a aperçu non loin de la cuisine du château.

Et cela ne s’arrête pas là car leur fille à elle aussi été témoin de phénomènes paranormaux. Un jour alors qu’elle était tranquillement assise devant la cheminée, elle vit les rideaux du couloir de la cuisine bougés comme s’il y avait un courant d’air et elle aperçue complétement tétanisée, une femme habillée de manière élégante avec une coupe de cheveux au carré des années 20. Des recherches ont été alors menées et il s’est avéré que cette mystérieuse femme était de son vivant au tout début du 20ème siècle une amie de la famille Robain (propriétaires de cette époque du château) qui passait tous ses étés à Fougeret à faire la fête et des pique-niques.

Photo de Alice, la jeune femme morte d’une infection rénale et de la tuberculose à Fougeret et qui hanterait la chambre où la fille de Madame Geffroy à vécu les mêmes symptômes.

Mais le phénomène le plus troublant est le suivant. Un soir alors que Madame Geffroy et sa fille restèrent dormir au château après avoir travaillé la journée dans la restauration du château, sa fille ne se sentait pas bien et avait 40 degrés de fièvre dans la chambre où elle passait les nuits à Fougeret et où cette dernière constatait également des sentiments d’oppression. Dès lors, Madame Geffroy l’emmena de toute urgence à l’hôpital et les médecins lui annoncèrent qu’elle souffrait d’une double infection : une infection rénale et la tuberculose. Des antibiotiques furent alors prescris pour la soigner. Jusque là rien d’anormal mais le plus étrange reste à venir. En effet, Madame Geffroy étant une historienne apprit qu’une fille de 22 ans répondant au nom de Alice était morte le 13 novembre 1924 des mêmes symptômes dont souffrait sa fille dans la même chambre où elle passait ses nuits. Bien sûr à cette époque, il n’y avais pas les moyens médicaux que nous connaissons aujourd’hui  qui auraient permis à Alice de survivre. Et il semblerait que d’autres jeunes filles du même âge ont vécu ce même phénomène, dans la même pièce du château.

D’autres manifestations étranges ont été constatées par les propriétaires, notamment des voix émanant des escaliers du château ou encore des sensations de toucher.

Tout s’enchaîne tellement rapidement au niveau des phénomènes paranormaux que Monsieur et Madame Geffroy font appel à plusieurs médiums pour en avoir le coeur net sur ce qui se passe dans leur château. Très vite les rumeurs d’hantise à Fougeret prennent considérablement de l’ampleur que les propriétaires doivent sélectionner les médiums ayant la réputation d’être “fiable” pour ne pas tomber sur des escrocs. Plusieurs d’entre eux ont pu ainsi rapporter d’autres éléments indiquant une hantise.

Une médium du nom de Nadège a révélé avoir été en contact avec l’esprit d’un homme répondant au nom de Félix et qui aurait vécu il y a deux siècles au château et qui souffrait de son vivant de chagrin.

L’esprit d’une jeune fille a également été aperçue dans les couloirs de Fougeret qu’elle fréquente régulièrement. Plusieurs médiums ont affirmé même l’avoir entendu à plusieurs reprises courir.

Depuis tous ses événements, Fougeret est devenu malgré lui un lieu de rencontre entre les vivants et les morts. Aussi, les propriétaires ont décidé de recueillir un maximum de preuves de la hantise de leur château par l’intermédiaire d’enquêteurs, de médiums ou d’organisation d’événements pour tenter de comprendre et de cohabiter avec les âmes errantes de leur demeure.

Certaines sources de cet article proviennent de :

  • https://wikimonde.com/article/Ch%C3%A2teau_de_Fougeret
  • Pour le reste des informations, tout a été recueilli via des reportages et interviews des propriétaires du château de Fougeret.