16 shares

Deux précédents articles vous parlaient de la goétie et de Dantalion, voici le temps de vous faire découvrir un autre démon qui apparaît souvent dans les histoires de possessions démoniaques : Baal le démon aux 66 légions infernales.


Dans les croyances de la goétie, notamment dans le livre du Lemegeton, Bael (Baal) est le premier démon en haut de la liste. Il est le roi de la partie orientale de l’enfer et dirige ses propres légions infernales, il est présenté comme une créature à trois têtes, un crapaud, un chat et un homme.

(crédit image Louis le Breton, dictionnaire infernal)

Les démonologues et les médiums le distinguent de par sa voix rauque et sa présence fourbe et invisible. Mais l’origine de Baal n’est devenue démoniaque que par l’ascension de la chrétienté.

Baal est de base un Dieu selon les Philistins, les Hittitites, les Sumériens et les Chaldéens. Baal est selon les autres religions le dieu des richesses et des possessions matérielles. Baal serait à l’origine des tempêtes et les récoltes seraient liées à lui, selon son humeur, car à chaque tempête il mourrait.

Baal était marié à sa propre sœur Astarté et celle-ci avait comme mission de ramener son époux à la vie après chaque tempête pour permettre aux récoltes de naître. Ses adorateurs pratiquaient les sacrifices humains pour remercier Baal et son épouse de leurs richesses et de leurs récoltes. L’évolution des croyances a transformé Baal en Apollon chez les Grecs ou en Chronos chez les Romains. Astarté devient Aphrodite également chez les Grecs ou Vénus chez les Romains.

Mais Baal est un dieu insatisfait qui se croit supérieur au dieu suprême, El, celui-ci refuse que Baal ne devienne le dieu des dieux et c’est un combat contre son rival, Yam, le dieu des océans qui permet à Baal de devenir le dieu. Cette histoire se retrouve lors d’une découverte archéologique de 1920 à Ras Shamra. Mais Baal exige de ses adorateurs plus qu’un simple sacrifice de vierge ou de vieillard. Il exige le sacrifice de chaque premier né de chaque famille noble, notamment dans sa ville de prédilection, Carthage (Tunisie).

En 310 il y a dans cette ville un incident des plus violents, alors que les grecs avaient envahi la ville des habitants se sont retranchés derrière une muraille. Ils n’ont plus d’eau et la nourriture devient de plus en rare. Les prêtres considèrent que Baal est en colère contre eux car pendant cette guerre le sacrifice d’enfants n’est plus pratiqué. Ils bâtissent alors une immense statue de leur Dieu et mirent le feu à l’intérieur, ils enlèvent alors tous les enfants des nobles et les brûlent vifs. Mais les habitants deviennent fous et font un culte des plus sanglants, ils se suicident en se jetant dans le feu, font des orgies et tuent leurs voisins pour la gloire de Baal. Les grecs assistent impuissants à la scène et parviennent à calmer le culte. Ils détruisent les statues de Baal et interdisent les cultes de sacrifice, les autorisant néanmoins à avoir des substitues pour leurs croyances. Baal fait alors tomber des gigantesques trompes d’eau qui anéantit les cultures et ravagent la terre.

(crédit image statuette de Baal, Egypte, Quemerec)

Mais les habitants refusent de se soumettre et se battent contre leur nouvel oppresseur, la Grèce. Lors d’un nouveau combat la ville se retrouve une nouvelle fois sans eau et le spectacle recommande, les prêtes se mutilent devant des adorateurs de Baal en pleine folie de meurtre après une reconstruction de la statue de Baal, les enfants qui sont nés entre-temps sont brûlés vifs mais les prêtes prennent aussi les enfants des paysans.

Les adorateurs se mutilent eux aussi et les vagues de meurtres et de suicide recommencent, cette fois-ci il y eut des milliers de victimes. Mais une nouvelle tempête destructrice survient et les Grecs décident de lever le camp, laissent la ville dans cet état de destruction et de ruine.

C’est à cause de ces histoires sanglantes que les chrétiens ont diabolisés Baal et son mariage incestueux. Baal est considéré comme un général des enfers voir le diable lui-même, il est considéré aussi comme étant Belzébuth mais encore membre de sa légion infernale.

Baal est très craint dans les cas de possessions diaboliques car il laisse rarement ses victimes en vie, après les avoir vidés presque totalement de leurs énergies vitales mais surtout il est très difficile voir presque impossible à déloger tellement son emprise est puissante.

Crédits de l’article :

  • La Goétie
  • Wikipédia
  • Journal d’une démonologue

Crédit image à la une :

  • Sceau de Baal, Lemegeton, Samuel Mathers dans le livre « la clé de Salomon)

 



Vous aimez ? Partagez avec vos amis !

16 shares

Quelle est votre réaction ?

GRR GRR
0
GRR
HUM HUM
0
HUM
LOL LOL
0
LOL
WAW WAW
0
WAW
OMG OMG
1
OMG
OHW OHW
0
OHW

Commentaires

Lili Price

Passionnée par le paranormal et la parapsychologie depuis l'enfance, après plusieurs participations avec des équipes, j'ai décidé de créer la mienne qui sera l'application de plusieurs années en tant que paranormaliste mais aussi des années à étudier les aspects de l'occultisme. Mon équipe, parapsychologya, est spécialisé dans les recherches spirites et parapsychologiques. Nous organisons des ateliers pourparlers sur ces thématiques et nous éditons sur notre site des articles théoriques et autres ainsi qu'une revue semestrielle. Je suis étudiante en parapsychologie et je vais bientôt faire une formation pour devenir psychopraticienne (psychothérapeute).Blog Twitter
Choisissez le type de post
Sondage
Obtenez des réponses sur une question que vous poserez
Article
Proposez vos connaissances ou votre témoignage
Top
Le classique top
Video
Youtube, Vimeo ou encore Vine
Audio
Soundcloud ou Mixcloud Embeds
Image
Photo ou GIF