Alors que dès le début 2018, la France a connu une nouvelle période d’inondation importante, des chercheurs ont averti que l’Europe allait être confrontée à un futur mouvementé en matière d’inondation, en raison du réchauffement climatique.


Paris, 25 janvier 2018. Crédit photo : AFP

Les dommages causés par les inondations en Europe vont plus que doubler pour atteindre environ 15 milliards d’euros par an et cela dans les prévisions les plus optimistes concernant le réchauffement planétaire, selon une étude publiée dans la revue Climate. Si le réchauffement moyen de la planète monte au-dessus un 1,5 degré Celsius, le nombre de personnes touchées par les inondations augmentera pour toucher environ 650 0 00 personnes par an, ont déclaré les auteurs. Dans le scénario redouté d’une planète 3°C plus chaude, les dégâts provoqués par les inondations en Europe augmenteront de façon à affecter plus de 780 000 personnes et coûteront environ 17 milliards d’euros par an voir plus. En 2050 les coûts des dégâts dépasseraient 23 milliards d’euros contre 4,9 milliards d’euros entre 2000 et 2012.

Nos résultats montrent que des impacts substantiels peuvent être évités en limitant le réchauffement climatique à des seuils de température plus basses, mais une augmentation considérable du risque d’inondation est quand même prévue en Europe, même dans le scénario le plus optimiste de réchauffement de 1,5°C.

Aujourd’hui les crues de grande ampleur surviennent environ tous les 16 ans, mais celles-ci arriveront tous les 10 ans d’ici 2050 en Europe, d’après les simulations de l’étude, soit une augmentation de 60 % des inondations.

Les nations du monde engagées dans l’accord de Paris ont signé en 2015 pour limiter le réchauffement climatique pour ne pas dépasser le seuil des 2°C, tout en visant des niveaux ambitieux de 1,5°C. Dans le cadre du pacte historique, les pays se sont engagé à réduire leurs émissions dues à la combustion du charbon, du pétrole (etc) qui participe au réchauffement de la planète.

Les scientifiques expliquent que la Terre s’est déjà réchauffée d’un degré complet en moyenne, et que, même si toutes les nations remplissent leurs promesses, la planète se réchauffera quand même de 3°C. En effet, le changement climatique est susceptible de modifier les régimes de précipitations, avec une atmosphère plus chaude capable de retenir plus d’humidité, qui se libère sous forme de pluie ou de neige.

Une étude de la revue Science Advances a averti que d’ici 25 ans, le réchauffement climatique exposerait des millions de personnes à travers le monde aux inondations, en particulier aux États-Unis et en Asie, en Afrique et en Europe centrale, en clair une bonne partie du monde.

Image à la une : Paris, 26 janvier 2018. Crédit : AFP



Quelle est votre réaction ?

GRR GRR
0
GRR
HUM HUM
0
HUM
LOL LOL
0
LOL
WAW WAW
0
WAW
OMG OMG
0
OMG
OHW OHW
0
OHW
Pière J. Robin
Créateur de Hellystar, je suis là pour vous faire découvrir nombre de sujets aussi passionnants, qu'extraordinaires et parfois très bizarres. Retrouvez-moi sur Facebook

Commentaires

Choisissez le type de post
Sondage
Obtenez des réponses sur une question que vous poserez
Article
Proposez vos connaissances ou votre témoignage
Top
Le classique top
Video
Youtube, Vimeo ou encore Vine
Audio
Soundcloud ou Mixcloud Embeds
Image
Photo ou GIF