Souvent considéré à tort comme étant un démon mâle et particulièrement diabolique, Astaroth n’est pas du tout ce que les ouvrages de la goétie ou de la démonologie ont pu prétendre. Qui était-elle ? Pourquoi retrouvons-nous souvent ce démon dans les histoires de possession (les ursulines notamment) mais encore les messes noires de la magie goétie (l’affaire des poisons à Versailles) par exemple ?


Contrairement à la goétie et aux ouvrages relatant des démons, l’origine d’Astaroth remonte à la Bible mais plus exactement à l’ère sumérienne et babylonienne, son vrai nom est Ishtar ou plus communément appeler Astarté. Astaroth est le pluriel du nom de la déesse, relatant les cultes liés à celle-ci.

(crédit Astarté par Dante Gabriel Rossetti)

Ce sont les différentes traductions de La Bible qui a modifié au fil du temps la sexualité de la déesse pour en faire un faux Dieu. La Bible faisant néanmoins mention de son culte ainsi que celui de Baal par les Philistins et Sidoniens.

Le testament de Salomon fait par ailleurs mention de celle-ci comme étant un ange ayant dû faire face aux démons puis avoir cédé à la tentation elle-même devenant ainsi l’un d’entre eux lors de son mariage avec Baal.

Les beaux jours de la déesse, c’est-à-dire les moments où les cultes de la déesse furent vénérés sont estimés entre – 3000 et – 1000 avant Jésus-Christ. Le culte d’Astarté était le culte sexuel et de reproduction, mais aussi de la guerre.

Il était courant d’organiser des rituels orgiaques ou des sacrifices humains notamment des enfants ou animaliers afin d’appeler la déesse pour les besoins humains, notamment pour des affaires de problèmes sexuels ou de couple. En effet la déesse est assimilée à Vénus et la lune, c’est-à-dire la gestation. Son culte était constamment assimilé à celui de Baal pour des besoins matériels ou de récoltes.

Mais comment une déesse fertile a-t-elle pu devenir un horrible démon selon la goétie ? La Bible reconnaît pourtant les cultes de Baal et de son épouse Astarté. Mais la goétie, les puritains, et la haine farouche des femmes assimilant toutes les déesses en démon, tout comme Lilith passe d’insoumise libertine à démon, Astarté devient un homme horrible, un démon des plus puissants de l’enfer, Astaroth.

(Crédit Astaroth par Louis Breton, le dictionnaire infernal)

Astaroth devient selon la magie goétie le 29e démon, grand-duc de l’enfer, avec un visage disgracieux et des ailes brisées. Il chevauche un dragon et tient un serpent dans sa main gauche. Il est identifié comme possédant une odeur des plus mauvaises parmi les démons. C’est aussi le grand trésorier de l’enfer. Il dirige aussi 40 légions infernales.

Le démon enseigne les arts libéraux, les orgies, et donne les dons de prophéties à ceux qui l’appellent, que ce soit pour lire le passé ou l’avenir.

Ancien ange ayant été chassé lors de la chute des anges, il n’hésite pas à délivrer les secrets les plus honteux de ses congénères, mais aussi des victimes de la magie noire.

Connaissant parfaitement l’histoire de la chute des anges, il confie aussi les secrets de Dieu et de la création à ses initiés. Il se considère comme ayant été condamné injustement par Dieu contrairement à ses compères selon Colin de Plancy dans le dictionnaire infernal.

Astaroth est aussi considéré comme étant un démon qui détourne la sexualité pour la rendre perverse, étant le grand maître de la perversion et des déviations. Il prend alors plaisir à corrompre les âmes et les corps de ses victimes en les manipulant psychiquement, surtout les femmes qui semblent être ses victimes favorites en les poussant à des pensées perverses (incestes, relations sexuelles en orgies etc …) selon le livre diable, démons et vampires. Néanmoins, il s’attaque aussi aux hommes en les suivants dés la naissance en les corrompant et leur donnant des envies sexuelles hors normes (incestes, viols …) toujours dans le même ouvrage.

Le démon est alors un grand manipulateur prenant son plaisir pour pervertir aussi la femme que l’homme en poussant la sexualité dans son plus profond retranchement. Dans tout les cas, Astarté et son culte sexuel reste présent même si l’évolution de la démonologie l’aura transformé en homme.

Crédits de l’article :

  • Wikipédia
  • Le dictionnaire infernal de Colin de Plancy
  • Diable, démons et vampires de Pierre Ripert
  • paranormalcq.com

Crédit de l’image à la une :

  • Solène Tran, sceau d’Astaroth


Quelle est votre réaction ?

GRR GRR
0
GRR
HUM HUM
0
HUM
LOL LOL
0
LOL
WAW WAW
1
WAW
OMG OMG
0
OMG
OHW OHW
3
OHW
Lili Price

Je suis Lili Price, je suis auteure sur Hellystar , j'écris aussi des articles sur wordpress sur mon site personnel http://www.pricelili.wordpress.com et http://www.parapsychologya.wordpress.com Je suis à la tête d'une équipe de recherche des phénomènes psychiques, paranormaux et parapsychologiques "Perception". Je suis spécialisée dans la parapsychologie et l'occultisme, je suis chercheuse en paranormal depuis 2002 et actuellement je suis en études pour faire une formation pour devenir psychopraticienne (psychothérapeute) pour ainsi continuer de me spécialiser dans les études du mystique. Blog Twitter

Commentaires

Choisissez le type de post
Sondage
Obtenez des réponses sur une question que vous poserez
Article
Proposez vos connaissances ou votre témoignage
Top
Le classique top
Video
Youtube, Vimeo ou encore Vine
Audio
Soundcloud ou Mixcloud Embeds
Image
Photo ou GIF